Autour de Toussenel

Accipiter toussenelii - Red-chested Goshawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Accipiter

  • Espèce
    :

    toussenelii

Descripteur

Verreaux, J, Verreaux, E Des Murs, 1855

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : 55 à 76 cm.
  • Poids
    : 150 à 265 g
Distribution

Distribution

Description identification

Bien que chez les rapaces, toutes les femelles soient généralement plus grandes que leur partenaire mâle, cette caractéristique est particulièrement flagrante chez les autours de Toussenel. Chez les adultes, les iris, la cire et les pattes sont jaunes ou jaune-orange. Chez les races orientales (toussenelii, canescens), les adultes présentent un dessus gris sombre et une tête plus claire. Les parties inférieures sont roux uniforme et blanches. La queue est noirâtre avec deux ou trois évidentes taches blanches. Les juvéniles ont un dessus noirâtre et un dessous blanc plus ou moins taché de noir. Chez les races occidentales (macroscelides, lopezi), le dessus est également sombre, mais la gorge est grisâtre et les parties inférieures rousses portent de nombreuses barres. Trois nettes marques blanches sont visibles sur les rectrices centrales. Les juvéniles ont un dessus brun noirâtre. Leur dessous est fortement taché de brun.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Accipiter toussenelii macrocelides (Senegal and Gambia to w Cameroon)
  • Accipiter toussenelii lopezi (Bioko. Gulf of Guinea.)
  • Accipiter toussenelii toussenelii (s Cameroon to n and w DRCongo)
  • Accipiter toussenelii canescens (e DRCongo to w Uganda)

Noms étrangers

  • Red-chested Goshawk,
  • Azor de Toussenel,
  • Açor-de-peito-vermelho,
  • Rotbrusthabicht,
  • vörösmellű héja,
  • *Afrikaanse Havik,
  • Astore pettorosso,
  • Rödbröstad duvhök,
  • Rødbrysthauk,
  • jastrab hlasitý,
  • jestřáb západoafrický,
  • Rødbrystet Duehøg,
  • guineanlintuhaukka,
  • astor de Toussenel,
  • krogulec białobrody,
  • Красногрудый тетеревятник,
  • 红胸鹰,
  • 紅胸鷹,

Voix chant et cris

Son cri le plus courant est un "krit" ventriloque et grinçant ou un "whit" plus rauque. Il est émis régulièrement toutes les 2 ou 3 secondes. Ce cri, qui est produit à l'aube lorsque l'oiseau est perché ou éventuellement en vol, sert de signal de contact entre les partenaires. Il est utilisé également pendant la parade ou pour marquer le territoire. Le mâle produit un "krit" ou un "tschuck" plus calme quand il apporte la nourriture au nid. La femelle émet également des cris moins rauques quand elle est à proximité du nid.

Habitat

Les autours de Toussenel fréquentent surtout les forêts de basse altitude, en particulier les forêts pluviales, les forêts secondaires parvenues à pleine maturité, souvent près de cours d'eau ou de zones marécageuses. On les trouve également dans les mangroves, les plantations, les parcs et les grands jardins. Les autours de Toussenel vivent principalement en-dessous de 1200 mètres, mais ils peuvent fréquenter localement des forêts de montagne jusqu'à 2000 m.

Comportement traits de caractère

Les autours de Toussenel chassent à tous les moments de la journée, y compris à l'aube et au crépuscule. Leurs méthodes de chasse sont nombreuses, mais la plupart du temps, ils se tiennent à l'affût, bien dissimulés dans le feuillage, souvent à proximité d'un espace ouvert tel qu'une piste ou une pièce d'eau. Ils volent également à toute vitesse d'un arbre à l'autre, prêtant attention à la moindre proie sur laquelle ils peuvent fondre. Ils longent les lignes denses de forêts d'un vol direct, essayant par cette stratégie de surprendre leurs victimes. Les autours de Toussenel sont présumés sédentaires. On ne connaît pas de mouvements migratoires autres que la dispersion des jeunes.

Alimentation mode et régime

Les autours de Toussenel se nourrissent principalement de grenouilles et de crabes d'eau douce. Ils capturent des insectes de plus grande taille que les autours tachiro. Ils consomment également des lézards des vers de terre, des petits mammifères et des oiseaux.

Reproduction nidification

La saison de nidification commence en juillet-août et se termine en février. Contrairement à l'Autour tachiro, cette espèce n'accomplit des vols de parade que très rarement. Le nid est situé à une hauteur qui varie de 6 à 20 mètres au-dessus du sol, sur une importante fourche ou sur la branche latérale d'un grand arbre. Il est souvent dissimulé par du feuillage ou des plantes grimpantes. C'est une structure confectionnée principalement avec des bouts de bois. Elle mesure environ 50 cm de diamètre et de 15 à 45 cm de profondeur. L'intérieur du nid est garni avec des feuilles fraîches. La femelle y dépose généralement entre 2 et 3 œufs. Comme chez la plupart des accipitridés, c'est elle qui se charge de l'incubation et du soin des jeunes oisillons, alors que le mâle s'occupe du ravitaillement de la nichée. Dès que les petits ont grandi, la femelle participe également à la chasse et rapporte quelques proies au nid. L'incubation dure de 4 à 5 semaines et les jeunes autours deviennent autonomes au bout de 32 à 36 jours. Ces derniers acquièrent leur plumage adulte quand ils sont âgés d'un peu plus d'un an.

Distribution

Ce rapace est endémique de l'Afrique Occidentale. La plupart du temps l'espèce est divisée en deux groupes contenant chacun deux sous-espèces : le groupe oriental, qui couvre le bassin du Congo, le Gabon et le sud du Cameroun contient la race nominale A.t. toussenelii et la race A.t. canescens. Le groupe occidental, qui commence à l'ouest du Cameroun et se poursuit jusqu'au Sénégal, comprend les races A.t. macroscelides et A.t. lopezi.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 15/06/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net