Barbican à poitrine noire

Lybius rolleti - Black-breasted Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Lybiidés

  • Genre
    :

    Lybius

  • Espèce
    :

    rolleti

Descripteur

de Filippi, 1853

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 96 à 105 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, la tête entière, la poitrine et les parties supérieures jusqu'à l'extremité de la queue sont noir de jais avec des reflets brillants bleus. Toutefois, le bas du dos et le croupion affichent une couleur blanche. Le pourtour du bec en arrière des narines et le dessous du menton sont ornés de longues vibrisses qui ressemblent à des cheveux. La zone qui va du milieu de la poitrine jusqu'aux côtés et jusqu'au ventre est recouverte de plumes rouges dont certaines ont des bases blanches. Le bas des côtés de la poitrine et l'avant des flancs sont blancs. L'arrière des flancs, les cuisses et les sous-caudales sont noir lustré. Le desssus des ailes est également noir avec des reflets brillants, excepté des liserés gris sur l'intérieur des rémiges et quelques traces rouges sur les couvertures moyennes formant rarement une barre complète. Les couvertures sous-alaires sont grises.
Le bec trapu varie du blanc à l'argenté ou au jaune verdâtre terne. Les côtés du bec portent deux larges dentelures qui se poursuivent sur l'avant de le mandibule supérieure. La peau orbitale varie du gris au bleu. Les iris sont bruns. Les pattes et les pieds ont une teinte qui évolue du gris-brun au gris.
La femelle est semblable au mâle, mais le placard blanc qui orne les flancs est moucheté de noir. Les immatures sont plus ternes, plus bruns sur l'ensemble du plumage. Le rouge du dessous est plus fade, souvent d'une teinte orangée. Les cannelures sur le bec sont plus discrètes.
A l'intérieur de sa stricte aire de distribution, le barbican à poitrine noire ne peut être confondu car c'est le seul qui possède un aussi large bec et un mélange de rouge et noir sur le plumage. Au Sud-Soudan, il peut être confondu avec le Barbican bidenté et dans l'ouest du Tchad avec le Barbican à poitrine rouge. Une observation attentive permet cependant de différencier les 3 espèces.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-breasted Barbet,
  • Barbudo Pechinegro,
  • Barbaças-de-peito-preto,
  • Schwarzbrust-Bartvogel,
  • Zwartborstbaardvogel,
  • Barbetto pettonero,
  • Svartbröstad barbett,
  • Trikolorskjeggfugl,
  • fuzáň bielozobý,
  • vousák Rolletův,
  • Sortbrystet Tandskægfugl,
  • klovniseppä,
  • barbut pitnegre,
  • wąsal niebieskooki,
  • Черногрудая либия,
  • オオハバシゴシキドリ,
  • 黑胸拟鴷,
  • 黑胸擬啄木,

Voix chant et cris

Dans leurs vocalisations et dans leurs manifestations non vocales, les barbicans à poitrine noire ne sont guère éloignés des barbicans bidentés ou des barbicans à poitrine rouge. S'ils sont perturbés pendant qu'ils mangent, ces oiseaux arrêtent leur activité et émettent une note basse, rude et grinçante pour marquer leur désapprobation. C'est le seul cri que l'on connaisse. Toutefois, les barbicans à poitrine noire sont également repérables grâce aux vrombissements que produisent leurs battements rapides quand ils se déplacent en volant.

Habitat

Tout comme le Barbican à poitrine rouge qui est son remplaçant dans l'ouest du Sahel, le barbican à poitrine noire fréquente les endroits où les boisements et les fourrés persistent. A l'image de son proche cousin de l'ouest, il a tendance à disparaître des régions où les broussailles et les buissons sont coupés par les populations locales pour servir de bois de chauffage. On le trouve également le long du lit des cours d'eau temporaires, dans les prairies boisées, en bordure des terres cultivées, dans les jardins pourvus d'arbres fruitiers et même dans les plantations d'eucalyptus. Ce barbican d'assez grande taille peut vivre à des altitudes très différentes, des régions basses du Tchad jusqu'à 2 134 mètres dans la province du Darfour.

Comportement traits de caractère

Les barbicans à poitrine noire vivent dans de larges territoires dont les dimensions sont très irrégulières. On les trouve habituellement en couple ou en petits groupes familiaux souvent augmentés d'un ou de plusieurs assitants. Ces oiseaux recherchent leur nourriture de la même façon que les barbicans à poitrine rouge, c'est à dire que le couple ou le groupe se déplace en volant d'un arbre à l'autre. Les rituels et les parades nuptiales ne sont pas connus. Après la nidification, les cavités servent de perchoirs et de lieux de repos.

Alimentation mode et régime

Les barbicans à poitrine noire sont majoritairement végétariens, ils consomment des fruits tels que les figues, les goyaves et les mangues. Les insectes ne sont pas signalés mais ils doivent également faire partie du menu.

Reproduction nidification

Les barbicans à poitrine noire sont des reproducteurs cavernicoles. Ils creusent généralement un trou dans un arbre en bonne santé, à environ 5 mètres au-dessus du niveau du sol. Ces cavités sont à peu près de la taille de celles des piverts (Picus viridis). La plupart des pontes qui ont été découvertes comprennent 1 ou 2 œufs de couleur blanche, de forme ovale et d'une dimension moyenne de 31 millimètres sur 20. Ces pontes étant d'une taille assez modeste, les rapporteurs se posent la question de savoir si elles sont complètes. Au sud du Soudan, la saison de nidification se déroule vraisemblablement en février-juillet et en août, si on tient compte du fait que les juvéniles au plumage complet sont visibles de novembre à janvier. En Ouganda, la période de reproduction est plus tardive, ayant lieu de septembre à décembre. La durée d'incubation est inconnue.
Les oisillons sont nourris au nid par les 2 adultes qui leur portent le ravitaillement dans leur large bec. Après avoir alimenté leur progéniture, les parents évacuent régulièrement les matières fécales. La période d'envol et les autres apects du soin parental ne sont pas connus.

Distribution

Le barbican à poitrine noire est originaire du centre de l'Afrique, au sud du Sahara. Son aire de distribution démarre au sud du Tchad et au sud du Soudan et se poursuit en direction de l'équateur vers le nord-est de la République Centrafricaine, le nord-est du Zaïre et le nord de l'Ouganda sur une superficie légèrement supérieure à 1 million de kilomètres carrés. Cet oiseau est considéré comme monotypique, c'est à dire qu'il n'est pas divisé en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les barbicans à poitrine noire ont une très vaste aire de distribution. D'après Birdlife, la population globale n'est pas quantifiée mais semble légèrement en déclin. Pour autant, elle n'est pas menacée et elle est même classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/02/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net