Barbu de Hume

Psilopogon incognitus - Moustached Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Mégalaimidés

  • Genre
    :

    Psilopogon

  • Espèce
    :

    incognitus

Descripteur

Hume, 1874

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Ce barbu de taille moyenne a un plumage vert, des joues bleues et une gorge bleue divisée en deux par une fine barre noire. Les 2 partenaires de la race nominale ont un capuchon vert, une étroite bande frontale rouge et une tache nuchiale rouge assez développée. Le sourcil est noir. Le menton est plus clair, de couleur jaunâtre ou verdâtre. Il y a une petite tache rouge de chaque côté de la poitrine. Le barbu de Hume diffère du Barbu à gorge bleue par le bleu plus pâle sur la face et par la gorge divisée par une fine moustache noire.
Les immatures sont plus ternes que les adultes, les couleurs vives sont nettement plus estompées. Les taches rouges de la poitrine sont petites ou absentes. La race euroa a une plus large tache rouge sur la nuque et l'arrière du capuchon, la gorge est plus pâle que celle de la race nominale. La race elbeli a une tache nuchiale égale à celle de la nominale mais la gorge est pâle et plus vert bleuâtre que celle de la race euroa.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Psilopogon incognitus incognitus (s Myanmar and w Thailand)
  • Psilopogon incognitus elbeli (ne and e Thailand, n Laos and n Vietnam)
  • Psilopogon incognitus eurous (se Thailand, Cambodia, s Laos and s Vietnam)

Noms étrangers

  • Moustached Barbet,
  • Barbudo Bigotudo,
  • Grünscheitel-Bartvogel,
  • Groenkapbaardvogel,
  • Barbetto dai mustacchi,
  • Mustaschbarbett,
  • Blåkinnskjeggfugl,
  • barbet fúzatý,
  • vousák černouzdičkový,
  • Humes Skægfugl,
  • viiksiseppä,
  • barbut verd de bigotis,
  • pstrogłów czarnowąsy,
  • Усатый бородастик,
  • クロヒゲゴシキドリ,
  • 印尼蓝喉拟啄木,
  • นกโพระดกคอสีฟ้าเคราดำ,
  • 髭藍喉擬啄木,

Voix chant et cris

Barbu de Hume
adulte

Il y a de nombreux chants et variantes. Le chant principal commence par un simple "tuck" qui se transforme en double "tuk-uk" ou en triple "tuk-a-tuk". Un autre chant est constitué d'une série de triples notes et se termine par un trille "tuk-tuk-trrrrrr". Il est relativement bref et ne dure guère plus de 12 secondes. Le contrechant ou le chant de réponse qui en résulte est toutefois plus long et délivré à une cadence plus rapide. Les notes du chant sont parfois utilisées comme simple élément et servent alors de cris. Des trilles, plus ou moins longs, durant 25 secondes ou plus, semblent animer les rencontres.

Habitat

Les barbus de Hume vivent principalement dans les forêts de mousson pourvus d'arbres à feuilles persistantes. On les trouve généralement entre 400 et 1 400 mètres d'altitude, mais ils peuvent grimper parfois jusqu'à 2 000 mètres. Ils cohabitent avec les barbus à gorge bleue (M.asiatica) qu'on trouve habituellement à des altitudes plus modérées. Ces oiseaux ne s'exposent jamais dans des espaces libres et préfèrent conserver le couvert de la forêt.
Les barbus de Hume ont une aire de distribution assez compacte en Indochine et à la limite nord de la péninsule malaise. 3 sous-espèces sont officiellement reconnues : M. i. incognita, la race nominale (sud du Myanmar et ouest de la Thaïlande) - M.i. elbeli (nord-est et est de la Thaïlande, nord du Laos et nord du Vietnam) - M. i. euroa (sud-est de la Thaïlande, Cambodge, sud du Laos et sud du Vietnam). Les barbus de Hume ont une parenté très étroite avec les barbus à gorge bleue avec lesquels ils s'hybrident volontiers.

Comportement traits de caractère

Apparemment, ces oiseaux sont très sociaux, ils aiment la compagnie des autres barbus, en particulier celle des barbus à gorge bleue avec lesquels ils s'accouplent parfois. On se demande d'ailleurs si la race chersonesus qui appartient à la dernière espèce nommée ne serait pas un intermédiaire entre les 2 espèces. Les parades sont strictement inconnues. Les barbus de Hume sont des oiseaux sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les barbus de Hume ingèrent surtout des fruits qu'ils trouvent dans les figuiers ou dans les arbres du genre Macaranga ou Trema. Pendant la période de reproduction, ils consomment aussi des insectes comme les cérambydés ou les phasmes. Les insectes sont martelés violemment pour être réduits en pièces avant d'être fournis aux jeunes.

Reproduction nidification

On possède vraiment peu de renseignements. La saison de nidification se déroule du mois de décembre au mois de juin. Ces oiseaux chantent pendant 9 mois de l'année. La cavité est creusée dans une branche ou dans un arbre mort, entre 10 et 15 mètres au-dessus du sol. Elle est parfois placée dans un petit arbre rabougri qui contient également un nid de Barbu grivelé (M. faiostricta). Le nombre d'œufs et la durée d'incubation ne sont pas décrits. La période de séjour des jeunes au nid est pour l'instant inconnue. Les jeunes oisillons sont nourris principalement avec des fruits mais ils reçoivent toutefois quelques insectes.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, l'existence de cette espèce ne semble pas menacée. Bien qu'on puisse rarement l'observer, elle semble assez commune à commune sur l'ensemble de son aire de répartition. Cet oiseau qui vit strictement dans les forêts trouve refuge en altitude lorsque son habitat de plaine devient trop dégradé pour satisfaire à ses exigences. Des informations supplémentaires seraient nécessaires pour assurer une surveillance correcte, pour établir son niveau d'exigence et pour assurer sa conservation. Le barbu de Hume est présent dans de nombreux parcs nationaux en Thaïlande.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Barbu de HumeFiche créée le 13/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net