Barbu grivelé

Psilopogon faiostrictus - Green-eared Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Mégalaimidés

  • Genre
    :

    Psilopogon

  • Espèce
    :

    faiostrictus

Descripteur

Temminck, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Ce Barbu vert a une tête striée et une queue brève. Le mâle adulte affiche des stries brunes sur le capuchon et la nuque, du vert clair sur les couvertures auriculaires et des striures évidentes sur la gorge et la région malaire. Les parties inférieures, vert clair avec un peu de rouge ou d'orange sur les côtés de la poitrine, sont plus ou moins striées en fonction de l'usure du plumage. Le bec est majoritairement sombre.
Le barbu grivelé diffère du Barbu rayé (Mégalaima lineata) par sa taille plus petite, par son bec plus modeste et plus sombre, par ses couvertures auriculaires vertes ainsi que par son manteau entièrement vert. La femelle diffère du mâle car elle n'a pas les taches rouges sur le poitrine. Parfois, elles sont toutefois présentes sous la forme de vagues traces rouges ou jaune-orange.
Les immatures sont plus ternes, plus couleur olive. La race praetermissa est plus grande que la race nominale. Elle a une tête légèrement plus sombre.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Psilopogon faiostrictus praetermissus (s China to n Thailand, Laos and n Vietnam)
  • Psilopogon faiostrictus faiostrictus (c and s Thailand, Cambodia and s Vietnam)

Noms étrangers

  • Green-eared Barbet,
  • Barbudo Orejiverde,
  • Grünohr-Bartvogel,
  • Groenoorbaardvogel,
  • Barbetto guanceverdi,
  • Grönörad barbett,
  • Grønnkinnskjeggfugl,
  • barbet zelenosluchý,
  • vousák zelenouchý,
  • Grønøret Skægfugl,
  • viherposkiseppä,
  • barbut verd de galtes verdes,
  • pstrogłów zielonolicy,
  • Зеленоухий бородастик,
  • ミミアオゴシキドリ,
  • 黄纹拟啄木鸟,
  • นกโพระดกหูเขียว,
  • 綠耳擬啄木〔黃紋擬啄木〕,

Voix chant et cris

Le chant est une série rapide de "twa-ta-ta-tat" ou de "too-er-took" à la cadence de deux notes et demies par seconde. On peut également entendre des séries beaucoup plus lentes de simples "tawt" ou de 'took". Le répertoire est complété par un trille.

Habitat

Les barbus grivelés fréquentent les forêts primaires d'arbres à feuilles permanentes et dans une certaine mesure les forêts à feuilles caduques. Ils se maintiennent dans la canopée. Ils marquent une nette préférence pour les feuilles permanentes et ils évitent autant que possible les plantations et les parcelles en cours de régénération. Ils semblent absents des lisières ou bien ils quittent les zones boisées dans le but de rechercher de la nourriture. Ces barbus sont des oiseaux des régions basses jusqu'à 900 mètres. Ils peuvent parfois grimper jusqu'à 1 035 mètres d'altitude.
Les barbus grivelés sont des oiseaux originaires du sud-est de l 'Asie et plus particulièrement de l'Indochine. 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : M. f. praetermissa (nord de la Thaïlande, Laos, nord du Vietnam, sud et sud-est de la Chine, au sud de Canton) - M. f. faiostricta, la race nominale (centre et sud de la Thaïlande, Cambodge et Sud-Vietnam). Ces oiseaux ont une étroite parenté avec les barbus à tête brune, les barbus rayés et les barbus verts (Megalaima viridis).

Comportement traits de caractère

Cet oiseau semble particulièrement difficile à localiser certainement parce qu'il fréquente assidûment les feuillages épais des forêts denses où il est difficile à repérer. Il confirme sa grande discrétion en restant éloigné des villages, des jardins et des plantations d'arbres. Il chante une grande partie de l'année, ce qui est sans doute un signe de sa territorialité. Il est résident et sédentaire au sud, mais au nord, il se déplace plus ou moins considérablement pour trouver la nourriture qui lui convient.

Alimentation mode et régime

Les barbus grivelés consomment des baies et des fruits comme les figues ou ceux des arbres du genre Trémia ou du genre Eugenia. Ils attrapent aussi probablement des insectes mais on connaît peu de choses sur le détail du menu.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de février à juillet, mais l'organisation du temps n'est pas très connue. Le nid est creusé dans une branche morte ou dans un tronc d'arbre vermoulu qui fait preuve d'une bonne stabilité. La ponte comprend 2 œufs dont la durée d'incubation est indéterminée. La durée du séjour des jeunes au nid ainsi que la répartition des tâches par les parents sont à ce jour inconnus.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle semble assez répandue en Thaïlande et en Indochine, mais elle est considérée comme plutôt rare en Chine. Ses habitudes, sa biologie et son écologie reproductive demandent à être surveillées avec plus d'attention. Les barbus grivelés sont présents dans de nombreux parcs nationaux et dans les réserves protégées en Thaïlande et au Vietnam.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net