Barbu rayé

Psilopogon lineatus - Lineated Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Mégalaimidés

  • Genre
    :

    Psilopogon

  • Espèce
    :

    lineatus

Descripteur

Vieillot, 1816

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 115 à 205 g
Distribution

Distribution

Description identification

C'est un grand Barbu vert et strié. Il y a des variations importantes dans l'intensité de la coloration de chaque individu. Chez les 2 sexes de la race nominale, la tête est intensément striée, de même que le manteau et la poitrine. Les stries blanches sont plus larges et plus visibles que les stries brunes. La gorge et le menton ont tendance à être blancs. Le reste du plumage affiche une couleur vert-gazon. Le bec est jaune, rose ou couleur corne, devenant rose crèmeux avec une base jaune pendant la période de reproduction. On peut apercevoir une peau jaune ou doré autour de l'œil. Les pattes sont jaunes.
Le barbu rayé se distingue du Barbu à tête brune (M. zeylanica) par ses stries blanches plus marquées et par sa gorge pâle. Il n'y a pas de taches blanches sur les ailes et la peau nue orbitale est moins développée. Les immatures sont plus ternes, plus chamoisés. Dans le nord et le nord-ouest de son aire, la race hogdsoni possède une plus grande taille.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Psilopogon lineatus lineatus (Java and Bali)
  • Psilopogon lineatus hodgsoni (nw India and Nepal to s China, Indochina and the Malay Pen.)

Noms étrangers

  • Lineated Barbet,
  • Barbudo Listado,
  • Streifen-Bartvogel,
  • Gestreepte Baardvogel,
  • Barbetto lineato,
  • Streckad barbett,
  • Stripeskjeggfugl,
  • barbet škvrnitý,
  • vousák čárkovaný,
  • Stribet Skægfugl,
  • marmoriseppä,
  • barbut verd llistat,
  • pstrogłów plamkowany,
  • Полосатый бородастик,
  • Takur bultok,
  • シロボシオオゴシキドリ,
  • 纹拟鴷,
  • นกโพระดกธรรมดา,
  • 線紋擬啄木,

Voix chant et cris

Le chant, souvent introduit par un trille, est une longue série de "poo-tok" qui sont délivrés au rythme de 40 à 90 notes par minute. Les notes sont plus claires, moins bruyantes que celles du Barbu à tête brune, la première syllabe est bien plus allongée que la seconde. Le chant peut subir des transformations, avec l'introduction de notes simples ou triples. La femelle chante plus vite des séries de notes trillées, seule ou avec son partenaire.
Elle émet des longues séries de "hoo-hoo" suivies par des plus brèves. Le reste du répertoire comprend des notes gutturales ainsi que des sifflements.

Habitat

Les barbus rayés fréquentent les forêts, on les trouve surtout au niveau des clairières et des lisières. On peut également les observer dans les peuplements de pins, de tecks ainsi que dans les forêts à feuilles caduques, les zones boisées, les parcelles en cours de régénération, les plantations et les jardins dans la mesure où ils sont pourvus d'arbres. Les barbus rayés occupent aussi les figuiers et les autres arbres fruitiers le long des routes, même dans les zones urbaines.
Ces oiseaux sont originaires du sud-est du continent africain. Leur aire de distribution commence dans l'ouest de l'Himalaya et se poursuit en direction de l'est jusqu'au sud de l'Indochine et au sud de la péninsule malaise. Une population est également présente dans les grandes îles de la Sonde. Il y a officiellement 2 sous-espèces : M. l. hogdsoni (nord-ouest de l'Inde et Népal, en direction de l'est jusqu'en Chine (Yunnan) et en direction du sud jusqu'à l'Orissa, le Bangladesh, le Manipur, le sud du Myanmar, le sud du Vietnam et le nord de péninsule malaise) - M. l. lineata, la race nominale (Java et Bali).

Comportement traits de caractère

En Orissa, le barbu rayé recherche souvent sa nourriture en compagnie du Barbu à tête brune. Cet oiseau ne creuse pas forcément une nouvelle cavité tous les ans. Au contraire, il utilise souvent des vieux trous des années précédentes et en cas d'indisponibilité, il n'hésite pas à usurper des nids de pics. Il garnit toujours le fond du nid avec des copeaux de bois. Quand il se déplace, son vol est ondulant et bruyant. Le barbu rayé est considéré comme résident et sédentaire.

Alimentation mode et régime

Les barbus rayés se nourrissent de fruits, en particulier des figues, ceux des arbres du genre Grewia et des fraises sauvages. En captivité, ils semblent assez friands de bananes. Ils consomment également les pétales de fleurs des arbres du genre Erythrina ou du genre Bombax. Les larves de nombreux insectes et les termites font également partie du menu. Les grenouilles, les petits oisillons et les œufs d'autres espèces sont aussi ingurgités. Les barbus rayés se rassemblent avec d'autres espèces frugivores autour des arbres fruitiers.

Reproduction nidification

Dans la plupart des régions, les barbus rayés se reproduisent de janvier à juillet. Néanmoins, la saison de reproduction se déroule de septembre à mai dans la péninsule malaise. A Java et Bali, il y a 2 périodes : janvier-juillet et septembre-octobre. Ces oiseaux chantent toute l'année, ce qui est un signe indéniable de territorialité. Le rôle de la femelle dans la défense du territoire n'est pas bien établi. En cas d'agression, les barbus rayés laissent tomber leurs ailes le long du corps, ouvrent grand la bouche et poussent des cris. Les deux adultes creusent conjointement la cavité dans un arbre ou dans une branche, dans un rondin ou dans une souche, entre 2 et 12 mètres de hauteur au-dessus du sol. La galerie mesure généralement 50 centimètres de profondeur.
La ponte comprend de 2 à 4 œufs que les 2 parents couvent à tour de rôle pendant une période qui dure environ 14 ou 15 jours. Les 2 parents unissent leurs efforts pour nourrir les jeunes. Le reste des mœurs reproductives n'est pas bien connu pour l'instant.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est commune au Népal, assez commune dans le nord de l'Inde, fréquente au Bangladesh et localement commune au Bhoutan. Elle est agressive et très adaptable. Présente dans de nombreuses zones protégées en Inde, au Népal, en Thaïlande et au Vietnam.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Barbu rayéFiche créée le 07/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net