Barbu malais

Psilopogon oorti - Black-browed Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Mégalaimidés

  • Genre
    :

    Psilopogon

  • Espèce
    :

    oorti

Descripteur

Müller, S, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 62 à 123 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce barbu de montagne a du rouge sur le front, sur les lores et sur la nuque. La gorge jaune doré est soulignée par une bordure bleue. On peut apercevoir du rouge sur la poitrine. Une strie noire orne le dessus et le dessous de l'œil ainsi que la partie supérieure des joues. Les couvertures auriculaires sont bleues.
Les 2 sexes de la race nominale ont juste un peu de rouge sur la nuque, les plumes du capuchon ont des larges pointes jaunes. Le rouge sur la poitrine est restreint à une simple tache latérale. Les immatures sont plus ternes, avec des couleurs particulièrement sobres. Les races sini et faber ont un capuchon noir et plus de rouge sur la poitrine. Le rouge de la nuque se développe parfois jusqu'au manteau. Les races nuchalis et annamensis sont intermédiaires entre les précédentes et la race nominale, elles ont une couronne jaune avec plus de rouge sur la nuque que la nominale. La race nuchalis a du rouge sur le manteau. La race annamensis a un sourcil noir plus épais et un peu plus de bleu sur le bas de la gorge.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-browed Barbet,
  • Barbudo Cejinegro,
  • Barbudo-malaio,
  • Schwarzbrauen-Bartvogel,
  • Zwartbrauwbaardvogel,
  • Barbetto ciglianere,
  • Svartbrynad barbett,
  • Svartbrynskjeggfugl,
  • barbet modrolíci,
  • vousák černobrvý,
  • Sortbrynet Skægfugl,
  • mustakulmaseppä,
  • barbut verd cellanegre,
  • pstrogłów czarnobrewy,
  • Чернобурый бородастик,
  • Takur bukit,
  • ゴシキドリ,
  • 马来拟啄木,
  • นกโพระดกคิ้วดำ,
  • 黑眉擬啄木,

Voix chant et cris

Les phrases du chant sont composées de triples notes "too-tuk-trrrrrrrrk" et on peut entendre environ 70 phrases par minute. La troisième note est accentuée. Le chant commence et se termine parfois par un "ta" extra-limital. Quand il chante, le barbu malais tourne la tête, ce qui provoque une variation de puissance dans l'audition du chant.

Habitat

En Malaisie, ces barbus de moyenne taille fréquentent généralement les forêts de basse montagne et les parcelles de diptérocarpes les plus élevées. On les trouve également dans des peuplements de pins et dans les vergers. Dans les montagnes de Sumatra, ils pénètrent dans les villes où il y a des arbres fruitiers. En Chine, ils occupent les forêts tropicales et certaines forêts subtropicales pourvues d'arbres à feuilles permanentes. Les barbus malais vivent au-dessus 300 mètres à Taïwan, de 600 m à Sumatra et au-delà de 900 mètres ailleurs. Ils peuvent grimper jusqu'à 2 000 et même 2 400 mètres occasionnellement. Leur habitat se situe en-dessous de celui du Barbu de Franklin et au-dessus de celui du barbu à sourcils jaunes (M. henricii).
Les barbus malais ont un territoire très morcelé en péninsule malaise, à Sumatra, en Indochine, dans le sud de la Chine ainsi que dans les îles de Hainan et Taïwan. 5 sous-espèces sont officiellement reconnues, du nord au sud : M. o. nuchalis (Taïwan) - M. o. sini (sud de la Chine) - M. o. faber (île d'Hainan) - M. o. annamensis (sud et est du Laos, Sud-Vietnam) - M. o. oorti, la race nominale (péninsule malaise et Sumatra).

Comportement traits de caractère

Les barbus malais recherchent leur nourriture à l'étage supérieur et moyen des arbres, mais ils sont capables de descendre plus bas pour s'emparer de fruits qui leur conviennent. Assez étrangement, ils ne font pas obstacle aux barbus à collier (Psilopogon pyrolophus) lorsque ces derniers veulent avoir accès aux ressources alimentaires. A Taïwan, les barbus malais migrent en direction des montagnes après la reproduction.

Alimentation mode et régime

On connaît peu de choses. Néanmoins, cet oiseau possède un régime mixte et, d'après le Handbook, il consomme à la fois des fruits et des insectes comme la plupart des espèces de la famille des mégalaimidés. D'après Short, cet oiseau est exclusivement frugivore. Le détail du menu n'est pas donné. Le barbu malais recherche sa nourriture dans la canopée et la sub-canopée.

Reproduction nidification

La nidification se déroule de février à novembre à Sumatra, de mars à juin en Malaisie, probablement de février à mai à Hainan et juin à août à Taïwan . Des contrechants interviennent pendant la période de reproduction.
Le nid est creusé entre 2 et 10 mètres 50 au-dessus du sol dans un arbre. La ponte comprend 3 œufs à Taïwan, mais aucun détail supplémentaire n'est disponible. Les captifs ont une espérance de vie de 5 ans et 9 mois.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas en danger globalement. Elle est commune ou assez commune dans une grande majorité de son aire. Son territoire est très fragmenté et les clairières dans lesquelles elle réside habituellement la place en situation de danger. La race sini, du sud de la Chine, peut être considérée comme en péril. La race faber de l'île Hainan est estimée comme assez rare. Toutes deux ont un territoire très réduit et toutes deux sont parfois classées comme des espèces à part entière. De plus amples informations sur la biologie de cet oiseau sont recherchées pour participer plus efficacement à sa conservation. Le barbu malais est présent dans les parcs nationaux et les réserves protégées.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net