Baza huppard

Aviceda leuphotes - Black Baza

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Aviceda

  • Espèce
    :

    leuphotes

Descripteur

Dumont, 1820

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : 64 à 80 cm.
  • Poids
    : 168 à 224 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit rapace à la silhouette trapue est majoritairement noir. Il a un bec doublement dentelé et une petite tête de pigeon avec une longue huppe qu'il dresse et qu'il abaisse lorsqu'il est perché. Ses ailes sont relativement longues avec un large poignet et une main arrondie. La queue est moyenne, les pattes sont brèves.
En tous plumages, les adultes ont une tête, une crête, un manteau, des ailes et un queue noirs avec d'importants reflets brillants. Toutefois, on peut apercevoir des taches blanches et variablement châtain sur le bas du dos, les scapulaires et la partie intérieure des grandes couvertures. Les secondaires ont des taches blanches et châtain formant des miroirs qui sont bordés de noir. A distance, seules les marques blanches sont vraiment visibles, les taches châtain sont noyées dans le bord sombre de l'aile.
Le dessous présente des motifs encore plus originaux : la gorge est noire, la poitrine est traversée par une large bande blanche qui est séparée du reste de l'abdomen par une fine rayure noire et une plus ou moins large bande châtain. Le ventre varie du chamois clair au chamois-roux pâle, il est variablement recouvert de barres roux foncé. La zone anale et les cuisses noires contrastent considérablement avec le reste des parties inférieures.
Les juvéniles ressemblent grandement à leurs parents. Cependant, leur huppe est moins proéminente et les parties noires sont plus ternes et plus brunes. Les plumes du dos et des couvertures alaires ont des centres blancs plus importants. Les taches blanches sont très discrètes sur les secondaires. La gorge noire porte de petites stries blanches. La bande blanche de la poitrine est légèrement souillée de brun. La ligne noire qui la souligne est nettement plus fine.
Chez les adultes comme chez les jeunes, les iris sont brun violacé à brun rougeâtre. La cire est bleu-gris foncé. Les pattes sont gris-noir terne ou bleu-noir.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Aviceda leuphotes syama (c Himalayas to s China and n Myanmar)
  • Aviceda leuphotes leuphotes (sw India to s Myanmar and w Thailand)
  • Aviceda leuphotes andamanica (Andaman Is.)

Noms étrangers

  • Black Baza,
  • Baza Negro,
  • Baza-preta,
  • Dreifarbenweih,
  • Háromszínu kakukkhéja,
  • Zwarte Koekoekswouw,
  • Baza nero,
  • Svart gökfalk,
  • Svartbaza,
  • kochláč strakatý,
  • luňákovec černý,
  • Sort Baza,
  • kirjotöyhtöhaukka,
  • baza negre,
  • czubak czarny,
  • Чёрная база,
  • Baza hitam,
  • クロカッコウハヤブサ,
  • 黑冠鹃隼,
  • เหยี่ยวกิ้งก่าสีดำ,
  • 黑冠鵑隼,

Voix chant et cris

En vol ou perchés, les bazas huppards sont très communicatifs. Leurs simples, doubles ou triples notes sont variablement décrites comme douces, tremblotantes, plaintives, perçantes ou sifflantes. Elles rappellent beaucoup celles du Milan noir. Ces oiseaux peuvent également émettre des sortes de miaulements identiques à ceux des mouettes ou des goélands. On peut également entendre un cri faible et aigu qui s'apparente au "k-leep" de l'échenilleur à masque noir (Coracina novaehollandae).

Habitat

Les bazas huppards fréquentent les zones ouvertes à la limite des forêts d'arbres à feuilles caduques ou à feuilles permanentes. On les trouve aussi à proximité des massifs de bambous ou des boisements secondaires, notamment dans les plaines légèrement accidentées ou dans les collines. Ils apprécient aussi les bordures des clairières, des rivières et des cours d'eau. Au passage pendant les mouvements migratoires ou pendant la période hivernale, ces oiseaux s'installent parfois dans les vergers ou dans les jardins aux environs des villages. A la même période, ils chassent souvent au-dessus des rizières, des champs de canne à sucre ou d'autres cultures. Les bazas hupparts sélectionnent des habitats compris entre le niveau de la mer et au moins 1500 mètres. Ils nichent entre 100 et 1200 mètres d'altitude

Comportement traits de caractère

Les bazas huppards sont des oiseaux sociaux et grégaires, ils vivent en couples ou en groupes familiaux qui sont assez semblables à ceux des corbeaux, c'est à dire qu'il peuvent contenir jusqu'à 5 individus. Pendant la migration et en hiver, les bandes et les dortoirs communs contiennent généralement de 20 à 25 oiseaux. Les bazas huppards planent à de hauteurs considérables, surtout lorsqu'ils doivent quitter précipitamment leurs perchoirs. Quand ils sont perchés, ils adoptent une posture assez rigide, laissant tomber le long du corps leurs ailes qui descendent alors jusqu'aux trois quarts de la queue. Ces oiseaux volent doucement mais de façon plutôt active comme les corbeaux. Leur progression est constituée par un alternance de battements de faible amplitude et de courtes glissades.
Dans le sud-ouest de l'Inde, au Bangladesh, en Assam, en Birmanie, en Thaïlande et aux Andamans, les bazas huppards sont probablement sédentaires ou alors très partiellement migrateurs. Dans l'est de l'Himalaya et en Chine Méridionale, ils ne sont que des nicheurs estivaux. En Indochine, en péninsule malaise et à Sumatra, ce sont des visiteurs hivernaux. Ils y arrivent en octobre-novembre et repartent en février-mars.

Alimentation mode et régime

Les bazas huppards chassent des gros insectes (c'est à dire des coléoptères, des sauterelles, des mantes religieuses et des papillons de nuit). Ils capturent également des lézards et des grenouilles arboricoles. Occasionnellement, des chauves-souris , des petits mammifères terrestres et des petits passereaux sont également consommés. Ces rapaces chassent à l'affût à partir d'un perchoir dissimulé ou bien en evidence d'où ils se laissent tomber sur le sol. De temps à autre, ils poursuivent leurs proies dans les airs, parfois ils volettent ou ils pratiquent le vol stationnaire. Il leur arrive de pénétrer violemment dans le feuillage pour y arracher une victime. Ils font des incursions dans les essaims d'insectes ou dans les regroupements de passereaux qui se reposent. Les bazas huppards peuvent chasser de façon collective. Ils sont très souvent actifs au crépuscule ou alors lorsque le ciel est couvert.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule de février à juillet. Elle a lieu principalement à partir de mars dans le sud-ouest de l'inde et en Birmanie (race leuphotes) et à partir d'avril dans le nord-est de l'Inde (race syama). Le nid est une structure compacte construite avec des brindilles, il mesure entre 25 et 40 centimètres de diamètre et entre 10 et 20 centimètres de profondeur. L'intérieur en forme de coupe peu profonde est garni avec des herbes, des fibres végétales et des feuilles vertes. Le nid est placé dans un grand arbre de la forêt, souvent à plus de 20 mètres au-dessus du sol et à proximité d'une rivière ou d'une étendue d'eau. La ponte comprend habituellement 2 ou 3 œufs. La durée d'incubation est de 26 ou 27 jours. Les jeunes bazas sont nourris principalement avec des insectes.

Distribution

Les bazas huppards sont originaires de l'extrême-est du sous-continent indien et du sud-est de l'Asie. Leur aire de distribution couvre le Népal, le Bouthan, le nord du Bangladesh, le Sikkim, l'Assam. De là, elle se dirige vers la Birmanie, la Thaïlande et le sud de la Chine. Des populations isolées vivent également en Inde Méridionale (Kerala), aux îles Andaman et à Hainan. Ces oiseaux hivernent principalement en Indochine, dans la péninsule malaise et dans les grandes îles de la Sonde (surtout Sumatra). Dans ce vaste espace, on reconnaît officiellement 3 sous-espèces : A. l. leuphotes (sud-ouest de l'Inde, et peut-être aussi Sud-Birmanie et Ouest-Thaïlande) - A. l. syama (du Népal au nord de la Birmanie et au sud de la Chine, peut-être également Sud-Birmanie et Ouest-Thaïlande) - A. l. andamica (Great Andaman Island).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'aire de nidification mesure environ 1,5 million de kilomètres carrés, 60% desquels sont désertés à la fin de l'automne et en hiver. La superficie d'hivernage mesure 2,3 millions de kilomètres carrés. On ne possède aucune information précise sur les densités de cette espèce mais elle est généralement considérée comme rare ou peu commune. Les populations migratrices sont plus aisément quantifiables que les populations nidificatrices qui sont considérablement sous-estimées en raison de leur comportement extrêmement discret. D'après Christie et Ferguson-Lees, les effectifs sont sans doute de 10 000 individus. Cette espèce dépend essentiellement des zones boisées et leur éclaircissement qui perdure peut constituer une menace importante dans un avenir proche. Pour l'instant, les bazas huppards sont classés comme "de préoccupation mineure".

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/09/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net