Bergeronnette grise

Motacilla alba - White Wagtail

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Motacilla alba

(Linnaeus, 1758)


Ordre : Passériformes

Famille : Motacillidés  ;

Genre : Motacilla

Espèce : alba

Sous-espèces : 9 [+] [-]
Motacilla alba alba(widespread, also w Alaska)
Motacilla alba subpersonata(w Morocco)
Motacilla alba personata(n Iran to sw Siberia, w Mongolia, nw China and w Himalayas)
Motacilla alba baicalensis(sc Siberia to ne China)
Motacilla alba ocularis(n Siberia to nw Alaska)
Motacilla alba leucopsis(inland se Siberia, c and e China, s Korea and sw Japan)
Motacilla alba alboides(c and e Himalayas to s China, n Indochina and n Burma)
Motacilla alba yarrellii(Ireland, Britain and coastal w Europe)
Motacilla alba lugens(coastal se Siberia and islands, n Korea and n and c Japan)

Biométrie :

Taille : 18 cm
Envergure : 31 cm.
Poids : 23 g

Longévité : 10 ans

Chant :

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : konipas bílý (cs), Hvid Vipstjert (da), Bachstelze (de), White Wagtail (en), Lavandera Blanca (es), västäräkki (fi), Barázdabillegető (hu), Ballerina bianca (it), ハクセキレイ (ja), Linerle (nb), Witte Kwikstaart (nl), pliszka siwa (pl), Alvéola-branca (pt), Белая трясогузка (ru), trasochvost biely (sk), Sädesärla (sv), 白鹡鸰 (zh)

Identification :
Bergeronnette grise La Bergeronnette grise est un oiseau bien connu, remarquable par ses contrastes de noir et blanc. L'occiput, la nuque, le menton, la gorge, le jabot ainsi que la queue sont noirs. Le manteau est gris, tout le reste est blanc ou gris. Chez la femelle, une partie de ce qui est noir chez le mâle, est d'un gris foncé. Les oisillons sont surtout brun-gris, avec des taches plus sombres sur la gorge. Après la mue d'été, mâle et femelle perdent la teinte noire du menton et de la gorge, seule la poitrine conserve sa couleur d'origine. Plusieurs races sont apparues sur l'immense territoire de l'Europe et de l'Asie. qui se différencient principalement par l'importance et l'agencement du gris et du noir dans leur coloration. La bergeronnette de Yarrell, Bergeronnette grise notamment, qui vit surtout en Grande-Bretagne et le long des côtes de la Mer du Nord, se caractérise par son dos noir et par son vol en longues lignes ondoyantes. Elle peut se rencontrer dans l'ouest de la France.
Jeunes : Ils sont teintés de brunâtre et ils n'ont pas de front pâle. Ils ont des sourcils ternes, des joues sombres et un croissant pectoral gris foncé.

Chant : Cris secs et aigus. Son chant est une combinaison de gazouillis et de cris variés : tchissic, tsilip,tsitsi, etc.

Habitat : Sans être vraiment liée à l'eau, la Bergeronnette grise vit souvent près d'elle. elle apprécie aussi les zones dégagées à végétation basse. On la voit souvent dans les prés, le long des routes et dans les parcs et jardins. Elle se pose volontiers sur les bâtiments. En hiver, Bergeronnette grise surtout pendant les période de climat rigoureux, la Bergeronnette grise recherche parfois les batiments chauffés tels que les immeubles, les hôpitaux ou les usines.

Comportements : Soit elles effectuent des courses très rapides, soit elles marchent à petits pas pressés en hochant la tête et la queue. Certaines bergeronnettes adoptent des territoires de nourrissage en hiver, surtout lorsque les ressources manquent. Chaque mâle adulte défend son domaine contre les rivaux mais autorise parfois un jeune mâle à l'aider si le besoin d'un allié prime la volonté de se réserver toute la nourriture. Le comportement territorial devient plus fréquent en saison de nidification . A d'autres Bergeronnette grise périodes, la Bergeronnette grise forme des dortoirs collectifs dans les roseaux, les buissons, sous les toits et même dans des serres. Certaines bergeronnettes migrent en automne vers le sud de la France, l'Espagne ou le Maroc. D'autres prennent le risque de manquer de nourriture plutôt que d'entreprendre d'hasardeuses migrations.

Vol : S'élance pour attraper les insectes. Vol onduleux énergique.

Nidification : La saison de nidification de la Bergeronnette grise dure d'avril à août et bat son plein entre fin avril et mi-mai . De nouveaux couples se forment chaque année. Le mâle établit d'abord son territoire puis courtise une femelle. Plusieurs mâles peuvent Bergeronnette grise se quereller pour la même femelle . Chacun des rivaux renverse la tête en arrière afin d'exhiber sa bavette noire et la femelle désigne le vainqueur. Le couple passe quelques jours ensemble avant de s'accoupler. La Bergeronnette grise fait son nid dans un trou ou une anfractuosité , dans des sites comprenant falaises, batiments, fourrés et même dépotoirs. Le nid est parfois installé dans un trou du sol ou dans le vieux nid d'une autre espèce. Il est bâti par les deux partenaires mais la femelle fait le plus gros du travail. Constitué de ramilles, de tiges, d'herbes, de radicelles, de mousses et de feuilles, il est garni de poils, de laine et de plumes. La femelle pond cinq ou six oeufs, deux ou trois fois dans la saison. Les oeufs, lisses et brillants, sont blancs, gris ou blanc bleuté et tachés de gris, de brun-gris ou de brun. L'incubation dure une quinzaine de jours et elle est plus assurée par la femelle que par le mâle. Les jeunes couvés par la femelle durant les cinq premiers jours, sont nourris par les deux adultes. Ils quittent le nid au bout de deux semaines . Le couple accompagne le premier qui se lance , puis l'un des adultes revient au nid pour encourager le reste de la nichée à suivre son exemple.

Régime : La Bergeronnette grise est insectivore et use de trois méthodes pour s'alimenter. Elle picore les insectes au sol et peut arpenter la végétation flottante pour en glaner à la surface de l'eau. A d'autres moments, elle fond sur ses proies qu'elle prend à terre ou à faible hauteur. Elle peut enfin capturer des insectes en plein vol et sait même en saisir à la surface de l'eau en pratiquant le vol stationnaire. En hiver, les bergeronnettes grises qui n'ont pas migré se nourissent plus fréquemment au voisinage de l'eau. Elles suivent la berges des cours d'eau, des étangs et des mares et picorent les insectes échoués. En général, la Bergeronnette grise avale les insectes d'un seul coup, mais elle peut frapper les plus grosses proies sur une pierre ou au sol avant de les engloutir.

Sources :

 

Autres liens :
Fiche de la bergeronnette grise du site Pouyo et les oiseaux
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise


Fiche créée le 19/06/2000 par Didier COLLIN avec la participation de Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 27/07/2016 04:22:52 - © 1996-2016 Oiseaux.net

Les passereaux d'Europe, tome 1

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise