Buse à queue barrée

Buteo albonotatus - Zone-tailed Hawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Buteo

  • Espèce
    :

    albonotatus

Descripteur

Kaup, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 56 cm
  • Envergure
    : 117 à 140 cm.
  • Poids
    : 610 à 937 g
Distribution

Distribution

Description identification

La buse à queue barrée est un rapace de taille moyenne qui ressemble superficiellement à l'Urubu à tête rouge. Le plumage des adultes est uniformément noir ou bien noir avec une légère nuance brune à grisâtre. Chez certains individus, la partie supérieure du dos et la poitrine ont une teinte ardoisée. Les lores et la fine ligne qui sépare le front du capuchon sont blanchâtres. La queue porte deux ou trois bandes claires qui paraissent blanches quand elle sont vues du dessous. Lorsque l'oiseau est en vol, le dessous des ailes présente deux teintes différentes : des rémiges grisâtres finement rayées de sombre contrastant avec un large bord de fuite foncé. Les iris sont brun foncé à brun rougeâtre. La cire et le contour de la bouche sont jaune clair. Le bec est noir devenant blanc grisâtre à la base. Les pattes et les pieds affichent une couleur jaune-citron brillant. Les serres sont noires. Les deux sexes sont identiques, mais la femelle est plus grande que le mâle.
Les juvéniles ressemblent aux adultes mais l'ensemble de leur livrée paraît plus brune, avec de multiples petits points blancs irréguliers sur le dessus et sur le dessous. La queue est blanchâtre dessous et brunâtre dessus avec jusqu'à 7 bandes noires, la bande subterminale étant la plus large. Les rémiges du dessous de l'aile sont plus blanches que chez les adultes et avec moins de rayures sombres. Le bec est noir, avec une tache vert terne à la base. La cire, les tarses et les pieds présentent une couleur jaune.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Zone-tailed Hawk,
  • Busardo Aura,
  • Gavião-de-rabo-barrado,
  • Mohrenbussard,
  • szalagos ölyv,
  • Bandstaartbuizerd,
  • Poiana codafasciata,
  • Bandstjärtad vråk,
  • Båndhalevåk,
  • myšiak tmavý,
  • káně černá,
  • Båndhalet Våge,
  • sirohiirihaukka,
  • aligot de cua barrada,
  • myszołów czarny,
  • tumšais klijāns,
  • Болотный канюк,
  • オビオノスリ,
  • 斑尾鵟,
  • 帶尾鵟,

Voix chant et cris

Buse à queue barrée
adulte

Globalement, le cri de la buse à queue barrée est un hurlement puissant qui chute en hauteur sur la fin. Au moins chez certains oiseaux, il y a une brusque montée au milieu du cri et une chute tout aussi abrupte à la fin. Ce "kreee" rauque est émis surtout quand ils sont dérangés ou qu'ils veulent exprimer une inquiétude.

Habitat

Son habitat est assez uniforme sur l'ensemble de l'Amérique du Nord et du nord du Mexique. Dans ces régions, la buse à queue barrée fréquente en effet les canyons profonds et désolés ainsi que les abords des cours d'eau qui serpentent à travers les mésas semi-arides et les terrains montagneux. Elle niche souvent sur les versants qui sont exposés au nord et qui sont recouverts, selon les régions, de pins de Patagonie (pinus ponderosa), de chênes, de genévriers ou même de plantes typiques des régions désertiques comme les mesquites, les agaves et les buissons de créosotiers (Larrea ). En Arizona, ce rapace est courant à proximité des rivières bordées d'arbres bien qu'il chasse sans doute dans des montagnes les plus élevées. Dans le sud du Mexique, au Guatemala et au Nicaragua, l'espèce est indissociable de la ceinture de pins et de chênes qui recouvrent les zones montagneuses. Au Costa-Rica et au Panama, la buse à queue barrée fréquente principalement les forêts sèches de plaines, alors qu'au Venezuela et en Amérique du Sud, elle accorde en principe sa préférence aux zones boisées arides de feuillus.
Les buses à queue barrée sont endémiques du continent américain. Leur aire couvre le sud-ouest des Etats Unis à partir du centre de l'Arizona et du Nouveau-Mexique, elle se poursuit dans toute l'Amérique Centrale et finit sur la côte est du Brésil. Les populations d'Amérique du Nord et du nord du Mexique sont migratrices.

Comportement traits de caractère

En plus de sa ressemblance physique avec l'Urubu à tête rouge, la buse à queue barrée imite parfaitement son vol, maintenant ses ailes au-dessus de l'horizontale et les faisant tanguer d'un côté à l'autre. Comme les urubus capturent rarement des proies en bonne santé, les victimes potentielles sont trompées par les apparences et ne déclenchent par leur cri d'alarme quand la buse passe au-dessus d'eux, lui laissant tout le loisir d'approcher. La technique favorite de chasse de la buse à queue barrée est quasi infaillible. Elle pratique un vol circulaire 15 à 60 m au-dessus du sol et, dès qu'elle a repéré une proie, elle descend derrière le couvert pour tourner rapidement, puis elle s'en approche, en restant si possible à couvert, jusqu'à 50 cm à 2 mètres avant de la frapper. La buse à queue barrée utilise d'autres stratégies : en début de matinée, elle peut aussi chasser depuis un perchoir situé dans les arbres.
Cette buse est spécialiste des parades nuptiales au-dessus de l'aire de reproduction. Au cours de ces acrobaties aériennes, le mâle et la femelle effectue des boucles, des tonneaux et des plongeons vertigineux jusqu'à quelques mètres su sol. Au cours de ces figures, les deux partenaires se saisissent parfois par les serres. Tous ces rituels qui se passent à des hauteurs considérables sont accompagnés de hurlements.
Le couple monte une garde vigilante du territoire pendant la saison de reproduction. Les deux parents se montrent particulièrement agressifs lorsqu'ils ont des petits au nid. Dans un premier temps, le mâle effectue un vol de dissuasion au-dessus de l'intrus en poussant des hurlements puissants, mais si celui-ci s'approche trop près de la nichée, il le charge violemment serres en avant et ailes relevées. Les urubus rouges sont relativement bien acceptés et il n'est pas rare d'observer des vols communs regroupant les deux espèces.
Le vol : La buse à queue barrée plane avec les ailes positionnées en dièdre, c'est à dire que les ailes relevées plus ou moins au-dessus de l'horizontale forment un "V" avec un angle plus ou moins important.

Alimentation mode et régime

Le régime de la buse à queue barrée est composé presque exclusivement de petits vertébrés Au menu on retrouve des oiseaux, en particulier des passereaux, des mammifères, spécialement des écureuils terrestres et des tamias, des amphibiens et des reptiles, particulièrement des lézards à collier ou des crevices spinny, rarement des poissons. Une étude effectuée en 1976 donne une idée plus précise : 47% de sa diète était composée d'oiseaux allant de la taille de la caille de Gambell jusqu'à celle d'un moineau, d'une paruline ou d'une Alouette haussecol. 33% était constitué de petits vertébrés. Les 20% restants appartenaient à la catégorie des petits mammifères.

Reproduction nidification

Le nid de cette espèce est plutôt volumineux et il est placé à des hauteurs variables dans toutes sortes de grands arbres (peupliers, chênes, pins ou érables). La plupart du temps, il est situé entre 9 et 15 mètres mais les écarts peuvent être plus considérables et les hauteurs s'échelonner de 4 mètres 50 à 23 mètres au-dessus du sol. La structure est fabriquée avec des petites branches de pin ou de chêne d'environ 35 cm de longueur. L'intérieur est garni de mousse fraîche, de morceaux d'écorce, de feuilles ou d'aiguilles de pin, selon les régions. En Amérique du Nord et dans le nord du Mexique la saison de nidification s'étale de mars à mai. Le couple ne mène à terme qu'une seule couvée qui contient généralement 1 à 3 oeufs. On ne possède aucune information sur la reproduction en Amérique du Sud, excepté le fait que les oiseaux sédentaires ne pondent qu'un seule fois par an.
La femelle couve seule pendant 28 à 34 jours. Le mâle se charge de lui apporter le ravitaillement au nid ainsi que pour les petits lorsque les oeufs ont éclos. Les poussins naissent avec un duvet grisâtre et leur croissance est assez lente pendant la première semaine. Par contre, elle s'accélère et devient relativement rapide entre le septième et le vingt-et-unième jour. Bien qu'ils ne soient pas encore totalement capables de voler, les jeunes effectuent leur première sortie au bout d'environ 5 semaines. Ils ne quittent définitivement le nid que vers le cinquantième jour. Quand la nichée contient plus d'un oeuf, il n'est pas rare que le plus jeune des poussins soit trop faible pour se nourrir, ce qui entraîne sa disparition rapide. Certains cas de "caïnicide" (assassinat d'un poussin par son frère) ont parfois été observés.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population au Texas peut être considérée comme en déclin en raison de la dégradation de son habitat. Cependant, sur la totalité de la superficie de son aire qui atteint presque 7 millions de kilomètres carrés, les effectifs sont estimés entre 500 000 et 5 millions d'individus. L'espèce est classée par l'IUCN comme ne posant pas de problème majeur (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Buse à queue barréeFiche créée le 24/06/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net