Cabézon à tête rouge

Eubucco bourcierii - Red-headed Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Capitonidés

  • Genre
    :

    Eubucco

  • Espèce
    :

    bourcierii

Descripteur

Lafresnaye, 1845

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 30 à 45 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce barbet multicolore se distingue par sa petite taille et par son bec pâle. Le mâle adulte de la race nominale a du noir autour du bec. Sa tête et son cou sont rouges et délimités par une fine barre blanchâtre sur la nuque. Les parties supérieures sont vertes, la gorge et la poitrine sont rouges se fondant en jaune sur le ventre. Les flancs sont ornés de stries verdâtres. Le bec est jaune.
La femelle adulte est plus terne que son partenaire. Elle n'a pas de rouge mais une large tache auriculaire bleue bordée de noir et d'or à l'arrière. La gorge est jaune verdâtre, la poitrine est dorée. Les immatures ressemblent à leur adulte respectif mais en plus fade. Les sexes peuvent être distingués dès la période d'envol, mais le jeune mâle garde un peu de vert sur la tête pendant quelques mois.
Les différentes races se distinguent principalement grâce au plus ou moins grand apport de rouge sur les parties inférieures, que ce soit la poitrine ou le ventre, avec une variable proportion d'orange ou de couleur dorée en arrière du rouge. Dans la race aequatorialis, le rouge s'interrompt brutalement dans le jaune de la poitrine. Les femelles diffèrent par le fait qu'elles ont du noir ou du bleu mêlé de noir sur le front. Le jaune ou l'orange placé en arrière des oreillons est plus développé.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Eubucco bourcierii salvini (Costa Rica and w Panama)
  • Eubucco bourcierii anomalus (e Panama)
  • Eubucco bourcierii occidentalis (w Colombia)
  • Eubucco bourcierii bourcierii (c Colombia to w Venezuela)
  • Eubucco bourcierii aequatorialis (w Ecuador)
  • Eubucco bourcierii orientalis (e Ecuador and n Peru)

Noms étrangers

  • Red-headed Barbet,
  • Cabezón Cabecirrojo,
  • Capitão-de-cabeça-vermelha,
  • Andenbartvogel,
  • andesi tarkabajszika,
  • Roodkopbaardvogel,
  • Barbetto testarossa,
  • Rödhuvad barbett,
  • Rødhodeskjeggfugl,
  • hlaváň červenohlavý,
  • vousák andský,
  • Rødhovedet Skægfugl,
  • kardinaaliseppä,
  • cabut cap-roig,
  • brodacz czerwonogłowy,
  • Андский эубукко,
  • ズアカゴシキゴリ,
  • 红头拟鴷,
  • 紅頭擬啄木,

Voix chant et cris

Les cabézons à tête rouge sont assez silencieux. Le chant est un trille bref et rapide "pooodddddrrrrr" délivré à la cadence de 27 notes par seconde. Il dure environ 2 secondes. Il est ventriloqual, discret et assez semblable à celui du Cabézon élégant ou à celui du cabézon à poitrine brune. Les cris sont souvent des notes bavardes. Les jeunes oisillons réclament leur pitance par des cris grinçants.

Habitat

Les cabézons à tête rouge fréquentent les sous-bois des forêts primaires, non loin des sentiers et des clairières. Ils occupent aussi les fourrés et les parcelles secondaires des forêts humides de montagne dans les zones tropicales et subtropicales. On les trouve souvent sur les crêtes, dans les forêts de nuages. On peut les observer principalement entre 1 000 et 1 800 mètres, mais aussi plus bas jusqu'à environ 400 mètres d'altitude en Amérique Centrale et dans l'ouest de l'Amérique du Sud. Ils descendent rarement jusqu'à 200 mètres. Par contre, ils peuvent atteindre des sommets assez importants : 2 400 mètres en Colombie, 1 900 mètres en Équateur et 2 100 mètres au Costa Rica.

Comportement traits de caractère

Les cabézons à tête rouge recherchent leur nourriture entre 2 et 15 mètres au-dessus du sol, soit à l'étage moyen des arbres. Quand ils essaient d'atteindre les fruits ou de capturer des athropodes dans les amas de feuilles recroquevillées, ils adoptent souvent des postures acrobatiques, se tenant fréquemment la tête à l'envers. Ces oiseaux prospectent généralement en solitaires et en couples. Occasionnellement, on les trouve en petits groupes pouvant compter jusqu'à 8 individus. Assez régulièrement, ils rejoignent les bandes mixtes composées de nombreuses espèces frugivores.

Alimentation mode et régime

Les cabézons à tête rouge consomment des fruits et des baies provenant d'arbres du genre Myrica, Ocotea, Micronia ou autres. Aux mangeoires artificielles ou en captivité, ils sont friands de melons, de tomates, de pommes, de carottes, de goyaves, de cerises et de bananes. Ils capturent aussi des mouches, des perce-oreilles, des scarabées, des chenilles, des punaises, des araignées et même des scorpions.

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions : elle a lieu en mars-juillet en Amérique Centrale ainsi qu'en Colombie, en Équateur et au Pérou, elle se déroule de décembre à avril au Venezuela. Quand il est stimulé par des cris, le mâle chanteur hérisse les plumes de sa tête et de son cou, arrondit son croupion en lui donnant la forme d'une bosse et laisse pendre sa queue.
Les 2 partenaires unissent leurs efforts pour creuser la cavité nidificatrice ou pour agrandir un ancien nid de pic. Le nid est situé à une hauteur qui varie de 0,5 mètre à 2 mètres 50 dans un arbre ou dans une souche. Occasionnellement, il est placé dans un poteau de clôture dont le bois est vermoulu. L'entrée a un diamètre d'environ 3 centimètres, la profondeur de la galerie est de 18 centimètres.
La ponte comprend 2 à 5 œufs qui sont couvés pendant approximativement 15 jours. Les oisillons sont nourris avec des insectes au départ. Ils sont nidicoles et ils ne quittent leur lieu de naissance qu'au bout de 31 à 42 jours. Dans l'est de l'Équateur, la race orientalis s'hybride parfois avec la race nominale du Cabézon à poitrine d'or (Eubucco richardsoni) quoique n'étant pas particulièrement parent avec lui.

Distribution

Les cabézons à tête rouge sont originaires de l'extrême sud de l'Amérique Centrale et de l'extrême nord-ouest du continent sud-américain. Leur aire de distribution s'étend du Costa Rica jusqu'à l'Équateur en passant par le Venezuela et la Colombie. 6 sous-espèces sont officiellement reconnues : E. b. salvini (Costa Rica et ouest du Panama) - E. b. anomalus (est du Panama et probablement le nord-ouest de la Colombie voisine) - E. b. bourcieri, la race nominale (Andes de l'ouest du Venezuela, centre de la Colombie) - E. b. occidentalis (versants de la cordillère Ouest des Andes de Colombie) - E. b. aequatorialis (ouest de l'Équateur) - E. b. orientalis (versant oriental des Andes en Équateur et nord du Pérou).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est assez commune en Colombie mais peu courante en Équateur, rare ou locale au Pérou. Dans la mesure où elle est très discrète et souvent silencieuse, elle peut être plus commune qu'il n'y paraît. Elle peut parfois sembler absente dans les endroits où la forêt primaire a été supprimée. Une surveillance attentive est donc requise. Les cabézons à tête rouge sont présents dans de nombreuses zones protégées, notamment au Costa Rica et en Colombie.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/07/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net