Calao papou

Rhyticeros plicatus - Blyth's Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Rhyticeros

  • Espèce
    :

    plicatus

Descripteur

Forster, JR, 1781

Biométrie
  • Taille
    : 85 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1500 à 2000 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, la tête couverte par une huppe hirsute et le cou sont roux. L'ensemble du corps et les couvertures alaires sont noirs. La queue est d'un blanc immaculé. Le bec impressionant présente une belle teinte jaune pâle maculé de rouge-brun foncé à la base. Il est surmonté d'un petit casque qui part du front et qui est composé d'une série de petites crêtes basses, teintées de rouge brun elles aussi. Une zone circumorbitale de peau nue bleue forme un anneau autour de l'oeil, lui-même situé sous une paupière couleur chair. Le menton et la gorge nue sont blancs avec une nuance de bleu. Les iris sont rouges à rouge-brun, les pattes et les pieds noirs. La femelle ne diffère guère du mâle mais elle est d'une taille inférieure. Quelques différences, cependant : hormis le menton et la gorge, la tête et le cou sont entièrement noirs. Les yeux sont bruns. Les juveniles présentent un plumage semblable au mâle adulte. A cette différence pourtant: le casque n'est pas formé. La peau faciale est bleu pâle, les yeux gris-brun.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Rhyticeros plicatus plicatus (s Moluccas)
  • Rhyticeros plicatus ruficollis (n Moluccas, w Papuan islands and w New Guinea)
  • Rhyticeros plicatus jungei (New Guinea. except w. and nearby islands)
  • Rhyticeros plicatus dampieri (Bismarck Arch.)
  • Rhyticeros plicatus harterti (n Solomon Is.)
  • Rhyticeros plicatus mendanae (c and s Solomon Is.)

Noms étrangers

  • Blyth's Hornbill,
  • Cálao Papú,
  • Papuahornvogel,
  • pápua szarvascsőrű,
  • Papoea-jaarvogel,
  • Bucero di Blyth,
  • Papuahornkorp,
  • Papuahornfugl,
  • zobákorožec papuánsky,
  • zoborožec guinejský,
  • Papuarynkenæb,
  • sundansarvinokka,
  • calau de Nova Guinea,
  • dzioborożec karbodzioby,
  • Папуанский калао,
  • Julang irian,
  • パプアシワコブサイチョウ,
  • 蓝喉皱盔犀鸟,
  • 藍喉皺盔犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Les calaos papous vivent dans l'est de l'Indonésie, en Nouvelle Guinée et aux îles Salomon dans les forêts primaires et secondaires au dessous de 1500 mètres. Il est assez répandu dans la partie occidentale de son aire alors qu'il paraît être vulnérable dans sa partie orientale. De récentes études à Seram et dans le nord des Molluques estiment sa densité à 30 oiseaux au kilomètre carré. A cet endroit, son abondance semble directement liée à la présence de grands arbres favorables à la nidification ainsi qu'à une remarquable densité en arbres fruitiers adultes, en particulier les figuiers. Les calaos papous apprécient également la proximité des cours d'eau pourvus en forêts riveraines. Ce constat a été effectué à Irian Jaya où près de 250 oiseaux furent comptés le long de 20 km de rivières.

Comportement traits de caractère

Les calaos papous volent très haut et on peut les observer volant en larges groupes au dessus de la cime des arbres lorsqu'ils rentrent aux dortoirs pour se percher. Son vol est bruyant, comme chez la plupart des grands calaos.

Alimentation mode et régime

Son régime est principalement végétarien. 85% de son menu est constitué de fruits dont principalement les figues. Les 15% restants de son alimentation sont composés de matières d'origine animale : insectes, petits reptiles, oeufs, oisillons d'autres espèces, qui sont ingurgités surtout pendant la période de nidification.

Reproduction nidification

Les calaos papous nichent habituellement en février. Pendant la période de nidification, le mâle essaie d'attirer une femelle en s'agitant sur une branche et en appelant avec des grognements rauques et puissants. Une fois le couple constitué, la stabilité des rapports entre le mâle et la femelle constitue un exemple de mariage serein. On pense en effet que le calao papou s'unit pour la vie. Le mâle et la femelle volent toujours de concert. Si l'un des deux meurt, l'autre plane au-dessus du cadavre pendant un certain temps avant de chercher un autre compagnon ou une autre compagne. Le nid est installé dans un trou d'arbre, soit que le couple utilise un ancien nid, soit qu'il jette son dévolu sur une cavité naturelle. La ponte est constituée d'un ou deux oeufs blanchâtres qui sont couvés pendant environ 30 jours.Pendant toute la période d'incubation, la femelle reste dans le tronc d'arbre creux qui lui sert de nid. Elle s'y mure avec l'aide du mâle en utilisant un mélange de boue, de terre et d'excréments. Le mâle la nourrit par un petit trou percé dans la paroi. Elle perd alors ses plumes. Un mois après l'éclosion, elle laisse ses petits seuls au nid et s'occupe, avec le mâle, de leur trouver de la nourriture.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net