Cassican des mangroves

Melloria quoyi - Black Butcherbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Artamidés

  • Genre
    :

    Melloria

  • Espèce
    :

    quoyi

Descripteur

Lesson, R Garnot, 1827

Biométrie
  • Taille
    : 44 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 148 à 196 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cassican des mangroves
adulte
Cassican des mangroves
adulte

Ce très grand cassican au plumage entièrement sombre a le bout du bec terminé par un puissant crochet. La race nominale est entièrement noire, nettement irisée de bleu foncé sur le dos, plus terne sur les parties inférieures. Ce plumage perd son caractère resplendissant avec l'usure. La queue très allongée présente un bout carré au repos mais elle a une forme plus arrondie en vol. Les iris sont bruns, le bec est bleu-gris ou bleu laiteux mais avec une pointe noire. Les pattes sont gris foncé ou noires. Les deux partenaires sont semblables bien que le mâle ait une envergure légèrement plus développée que la femelle. Les juvéniles se distinguent des adultes par leurs parties inférieures plus ternes ou noir brunâtre. Ils ont des iris jaune brunâtre, un bec gris clair et des pattes gris foncé. Les immatures ressemblent beaucoup à leurs parents mais leur dessous et leurs couvertures alaires noir brunâtre terne tranche avec le lustre de la tête, du cou et du dos. La zone de peau bleu à la base du bec devient plus étendue avec l'âge.

Les différentes races peuvent être identifiées grâce à leur taille et à la morphologie du bec. La race alecto est plus grande que la race nominale. Son aile atteint une longueur de 190 mm et les immatures sont noir sans éclat. La race spaldingi est la plus grande de toutes les sous-espèces. Elle peut peser 25 grammes de plus que la race nominale et posséder une envergure d'environ 20 mm supérieure. Son bec est plus fin,les immatures son ternes. La race jardini est de taille moyenne. Son bec est assez bref et ses immatures sont noir terne. La race rufescens est la plus petite de toutes. C'est également la plus originale car les immatures peuvent souvent afficher un plumage brun-roux aux lieu de la livrée noire habituelle. Elle a un bec court et une envergure plus réduite que ceux de ses autres congénères.

Indications subspécifiques 5 sous-espèces

  • Melloria quoyi quoyi (New Guinea. except sc. , Yapen I. and w Papuan islands)
  • Melloria quoyi spaldingi (nw and n Australia, Tiwi Is.)
  • Melloria quoyi alecto (sc New Guinea, Aru Is.. sw of New Guinea. and islands in the n Torres Strait)
  • Melloria quoyi jardini (Cape York Pen.. ne Australia.)
  • Melloria quoyi rufescens (ne Queensland. ne Australia.)

Noms étrangers

  • Black Butcherbird,
  • Verdugo negro,
  • Mangrovewürgatzel,
  • Zwarte Orgelvogel,
  • Uccello macellaio nero,
  • Svart törnkråka,
  • Svartslakterfugl,
  • vrieskavec čierny,
  • flétňák černý,
  • Sort Slagterfugl,
  • mustahuiluvaris,
  • carnisser negre,
  • srokacz czarny,
  • Чёрная флейтовая птица,
  • Jagal hitam,
  • クロモズガラス,
  • 黑钟鹊,
  • 黑鐘鵲,

Voix chant et cris

Cassican des mangroves
adulte

La répertoire de cet oiseau n'est pas bien connu. Il peut présenter des variantes régionales que l'on a beaucoup de mal à caractériser. Les vocalisations sont fortes et puissantes. Le chant est une tyrolienne musicale composée de riches notes mélodieuses. Il peut durer longtemps à certaines périodes (c'est à dire à l'aube et pendant la saison de nidification). Au début de la reproduction, le mâle et la femelle peuvent se répondre de façon antiphonique. Dès le première lueurs, le mâle peut émettre des sortes de grognements "gronk, gronk" à partir d'un perchoir situé dans la canopée.

Habitat

Cassican des mangroves
adulte

On trouve la race nominale dans presque toutes les sortes de forêts qui sont situées dans les plaines et dans les collines jusqu'à 1300 mètres d'altitude. Dans le sud de la Nouvelle-Guinée, le nord et le nord-est de l'Australie, ce cassican fréquente principalement les forêts de mangroves et la végétation qui borde les rivières à proximité des côtes humides. Il est également présent dans les forêts pluviales proches du littoral et dans les zones boisées environnantes. Il peut également faire des incursions dans les forêts éparses qui ont un plancher recouvert d'herbes.

Comportement traits de caractère

Les cassicans des mangroves chassent parfois en bondissant sur les proies qui sont situées à terre. Toutefois, lorsqu'ils sont dans les forêts, ils recherchent leur nourriture à l'étage moyen des arbres, entre 8 et 30 mètres au-dessus du sol. Ils prospectent aussi dans la litière de feuilles. Dans les mangroves, ils inspectent la végétation à tous les niveaux, de la cime jusqu'au sol. Ils fouillent les troncs, les branches, les racines qui servent de piliers et l'environnement direct. Les proies qui sont trop grandes pour être avalées en une seule fois sont coincées dans une fissure, sur une fourche ou empalées sur une pointe ou une épine avant d'être démembrées et réduites en pièces.

Les cassicans des mangroves sont des oiseaux sédentaires.

Alimentationmode et régime

Cassican des mangroves
adulte

Les cassicans des mangroves se nourrissent principalement d'invertébrés et d'insectes. Ils consomment également de petits vertébrés tels que les lézards, les petits serpents, les grenouilles, les petits mammifères et les oiseaux, y compris les oisillons. Ces oiseaux complètent leur menu avec des crabes et quelques fruits.

Reproduction nidification

Cassican des mangroves
adulte

On connaît beaucoup de choses sur les mœurs reproductives de cette espèce. La ponte à lieu du milieu à la fin de la saison sèche. La saison se déroule d'août à début janvier, avec une pointe au mois de septembre et octobre en Nouvelle-Guinée. Le dépôt des œufs intervient de septembre à la fin janvier en Australie avec un pic au mois d'octobre et de novembre. Les cassicans des mangroves sont des oiseaux territoriaux et ils entretiennent une zone de préférence pendant toute l'année. Le nid est une sorte de boule peu soignée construite avec des morceaux de bois et des brindilles. L'intérieur peut être garni avec des herbes et des fines radicelles. Il mesure 25 cm de diamètre et environ 8 cm de profondeur. En Australie, il est situé sur la fourche d'un arbre entre 5 et 15 mètres au-dessus du sol. En Australie Occidentale, il est placé sur la fourche verticale d'une mangrove entre 5 et 7 mètres au-dessus d'un ruisseau. Les cassicans des mangroves utilisent fréquemment la même zone géographique, mais pas toujours le même arbre chaque année. Dans la région du cap York, les paradisiers de Keraudren installent souvent leur nid à proximité de celui des cassicans.

Cassican des mangroves
adulte
Ils profitent ainsi de la défense agressive du territoire.

La ponte comprend 2 à 4 œufs, qui varient habituellement de la couleur crème au gris-vert, au gris-olive ou au bleu- grisâtre. La coquille est recouverte de toutes sortes de motifs brun rougeâtre, taches, lignes ou mouchetures concentrées sur le plus gros bout. Les œufs mesurent en moyenne 33 millimètres sur 24. On ne possède aucun renseignement sur la durée d'incubation et de séjour des jeunes au nid. On suppose que le temps d'incubation est assez similaire à celui du Cassican à gorge noire (Cracticus nigrogularis), soit entre 19 et 21 jours.

A l'éclosion, les oisillons sont souvent nus, si bien que la mère est obligée de les couver presque continuellement. Les jeunes de la race rufescens peuvent être soit noirs, soit brun-roux. Il peut y avoir des jeunes des 2 couleurs dans la même couvée. Le mâle bénéficie parfois d'assistants qui l'aident à ravitailler les petits. Lorsque ces derniers ont acquis leur plumage, ils sont capables de quitter le nid et le mâle ainsi que les assistants peuvent alors les nourrir directement sans passer par l'intermédiaire de la femelle. Les assistants ne sont pas nécessairement parents des jeunes oiseaux et on ignore quels bénéfices ils retirent de leur collaboration. Après qu'ils ont quitté le nid, les juvéniles restent à proximité du nid pendant 25 à 30 jours. Ils font des allers-retours brefs de leur lieu de naissance jusqu'aux branches alentours. Ils se dissimulent sous le couvert pour se protéger des prédateurs.

Distribution

Cassican des mangroves
adulte

Les cassicans des mangroves habitent en Nouvelle-Guinée et en Australie. Dans le premier pays cité, ils occupent toute l'île sauf la chaîne montagneuse centrale. Sur le continent australien, leur présence est limitée au littoral du nord, de l'embouchure de la Victoria river jusqu'au sud du Queensland, en passant par le golfe de Carpentaria et la péninsule du cap York. 5 races ou sous-espèces ont officiellement reconnues : C.q. quoyi, la race nominale (îles de la Papouasie Occidentale et l'ensemble de la Nouvelle-Guinée sauf les plaines alluviales de la Fly) - C.q. alecto (plaine de la Fly du détroit de la princesse Marianne jusqu'à l'île Daru, îles Aru et celles du détroit de Torres) - C.q. spaldingi (nord-ouest de l'Australie de la terre d'Arnhem au golfe de Carpentaria) - C.q. jardini (péninsule du cap York) - C.q. rufescens (nord-est du Queensland, de Cocktown jusqu'à McKay).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les cassicans des mangroves ne sont sans doute pas menacés. Ce sont d'ailleurs des oiseaux assez communs ou répandus sur leur aire de distribution en Nouvelle-Guinée. En Australie, leur répartition est très inégale. La race alecto est classée comme vulnérable en raison de son petit territoire (les îles Boigu et Saibai, dans le détroit de Torres). La principale menace qui touche les oiseaux de Nouvelle-Guinée est l'abattage des arbres dans les forêts pluviales de plaine. En Australie, les incendies fréquents modifient les forêts dont le plancher est recouvert d'herbes.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Cassican des mangrovesFiche créée le 23/08/2010 par
publiée le - modifiée le 2010-08-26 13:08:43 © 1996-2019 Oiseaux.net