Choucador de Swainson

Lamprotornis chloropterus - Lesser Blue-eared Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Lamprotornis

  • Espèce
    :

    chloropterus

Descripteur

Swainson, 1838

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 52 à 66 g
Distribution

Distribution

Description identification

L'identification correcte des Choucadors de Swainson et à oreillons bleus n'est pas chose facile. Ils sont globalement très semblables avec leur plumage bleu-vert brillant quel que soit le sexe, leur iris allant du jaune clair, voire du blanc, au rouge-orange. Heureusement, ils forment des groupes mixtes dans les zones de sympatrie qui aident à la distinction. Le Choucador de Swainson est moins corpulent et a un bec plus faible. Les oreillons sont un peu plus marqués et apparaissent souvent noirs comme les lores, mais la différence est subtile et dépend de la lumière. Il est aussi dans l'ensemble moins commun que chalybeus. Pour le reste, se reporter à la description de ce dernier et faire des comparaisons de photos.
Le juvénile est un peu brun-fauve dessous, ses oreillons sont indistincts et les ailes sont dépourvues des marques noires présentes chez l'adulte.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Lesser Blue-eared Starling,
  • Estornino de Swainson,
  • Estorninho-pequeno-de-orelha-azul,
  • Messingglanzstar,
  • zöldszárnyú fényseregély,
  • Blauwoorglansspreeuw,
  • Storno splendente guanceblu minore,
  • Mindre glansstare,
  • Småglansstær,
  • liskavec modrosluchý,
  • leskoptev malá,
  • Nordlig Miomboglansstær,
  • purppuraperäkottarainen,
  • estornell de Swainson,
  • błyszczak niebieskouchy,
  • Свэнсонов блестящий скворец,
  • ヒメセイキムクドリ,
  • 小蓝耳辉椋鸟,
  • 小藍耳輝椋鳥,

Voix chant et cris

Le cri de reconnaissance en vol est un "wirri-gwirri" clair. Le cri d'alarme est un "chair" rauque et rude. Le chant est une phrase de 6 à 12 notes qu'on peut retranscrire de la façon suivante "chip chirrew kwip kreeup kwip krip cheeu".

Habitat

Lorsqu'ils nichent, les Choucadors de Swainson fréquentent prioritairement les zones boisées de miombos, mais plus tard, lorsque la reproduction est finie, ils errent dans des boisements de toutes sortes où on les trouve en compagnie de Choucadors à oreillons bleus (Lamprotornis chalybaeus). En Éthiopie, ces oiseaux vivent uniquement dans les régions basses. Au Kenya, certaines populations résident au-dessus de 1 000 mètres d'altitude. Ailleurs, ils fréquentent les habitats proches des côtes, généralement en-dessous de 500 mètres.

Comportement traits de caractère

En hiver, les Choucadors de Swainson forment de grands rassemblements dans les dortoirs communs. Ainsi, au Zimbabwe, il n'est pas rare de trouver plusieurs centaines d'oiseaux à cette période dans les lieux de repos. En Zambie, sur le bord de la rivière Kalue, plus de 1 000 oiseaux se reposent dans les roseaux au milieu des petites îles. Pour passer la nuit, ces choucadors utilisent en priorité les roselières, mais ils occupent également volontiers les msasas (Brachystegia spiciformis), les buissons épineux et les acacias. D'autres espèces de sturnidés, comme les Choucadors à oreillons bleus et les Etourneaux caronculés viennent souvent les rejoindre dans ces dortoirs. En début de soirée, peu après leur installation, on assiste habituellement à de courtes parades vocales. Il leur arrive aussi de chanter dans les arbres ou à terre sur le trajet qui mène aux lieux de repos.
Bien que ces oiseaux soient majoritairement sédentaires, on assiste parfois à de courts mouvements saisonniers. Au Soudan, dans la région de Khartoum, le Choucador de Swainson est une visiteur régulier pendant la période qui va du mois de juillet au mois d'octobre. En Zambie, principalement dans le nord, c'est un visiteur pendant la saison sèche.
Les Choucadors de Swainson se déplacent sur le sol en courant mais ils ne sautillent pas.

Alimentation mode et régime

Les Choucadors de Swainson se nourrissent principalement de fruits et d'insectes. Ils recherchent souvent leur nourriture à terre. Les oiseaux qui fouillent dans les fleurs rouges des épineux collectent probablement du nectar. Les aliments d'origine animale ne sont certainement pas très nombreux. Les locustes de la famille des acrididés, les coléoptères, les sauterelles et les chenilles sont toutefois consommés. Les termites ailés font occasionnellement partie du menu. Cet oiseau est responsable de la dispersion des graines des arbres du genre Sterculia, car il les évacue dans ses déjections après la consommation des fruits.

Reproduction nidification

Le nid, qui est un empilement de pailles et de feuilles, a la forme d'une boule avec une entrée sur le sommet. Il est situé dans un trou d'arbre. L'utilisation d'anciens nids de pics est également signalée. Parfois le Choucador de Swainson utilise des endroits où l'écorce est épluchée mais il n'y a pas véritablement de trou. Les œufs ont une couleur bleu-vert clair avec quelques taches éparses rouille et grisâtres. Ils mesurent en moyenne 26 mm sur 19 et pèsent environ 5 grammes. La ponte comprend généralement 3 œufs. Les deux parents participent à l'alimentation et au soin des jeunes oisillons.

La saison de nidification intervient à des périodes différentes selon les régions. On ne possède aucune information concernant la Gambie et le Sénégal, mais les Choucadors de Swainson se reproduisent de février à avril au Nigeria. Au Ghana, ces oiseaux collectent des matériaux pour le nid en avril et les œufs éclosent en juin. Au Zaïre, dans la région de Uele, ils nichent en mars, alors que dans la région du Shaba, ils ne déposent leurs œufs qu'en septembre et en octobre. En Afrique orientale, la reproduction a lieu en mars, mai et juin. Les dates sont approximativement similaires en Éthiopie. Les mois de nidification sont septembre et octobre pour la Zambie, octobre pour le Mozambique, octobre et décembre pour le Malawi. Dans la partie la plus méridionale, au Zimbabwe, la ponte intervient de septembre à novembre, mais d'après des renseignements récents, elle peut se poursuivre jusqu'au mois de mars.

Distribution

Les Choucadors de Swainson habitent en Afrique où leur aire de distribution couvre une large bande qui va de la Sénégambie jusqu'en Éthiopie, en passant par le Nigeria, la République Centrafricaine et le sud du Soudan. Une seconde population occupe un espace géographique plus compact qui part du sud du Kenya, occupe, la Tanzanie, la Zambie, le Malawi, le sud du Zaïre, l'Angola et parvient au Zimbabwe et dans le nord du Mozambique. Ils figurent parmi les choucadors les plus courants dans le nord de leur aire. Deux races sont officiellement reconnues correspondant parfaitement aux deux populations géographiques : L. c. chloropterus, la race nominale (bande sub-saharienne, du Sénégal à l'Éthiopie) - L. c. elisabeth (aire méridionale du Kenya, jusqu'au Zimbabwe).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après les nombreux observateurs, cet oiseau figure parmi les choucadors les plus communs dans le nord de son aire et plus particulièrement dans la bande sub-saharienne. Sur son aire de près de 4 millions de kilomètres carrés, les effectifs totaux n'ont pu être évalués avec précision. Toutefois, l'espèce n'est pas menacée et est même classée comme ne posant pas de souci majeur (LC- Least concern).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/08/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net