Chouette-pêcheuse de Bouvier

Scotopelia bouvieri - Vermiculated Fishing Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Scotopelia

  • Espèce
    :

    bouvieri

Descripteur

Sharpe, 1875

Biométrie
  • Taille
    : 51 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Cette grande chouette aux larges yeux brun sombre et au bref bec jaunâtre n'est pas pourvue d'aigrettes. Les parties supérieures de son plumage sont brunes avec de nombreuses vermiculures noires. On peut apercevoir de nombreux ornements blanchâtres sur les filets extérieurs des scapulaires, ce qui constitue de remarquables épaulettes.
Le ventre varie de la couleur blanche à la teinte sableuse, avec d'évidentes stries brun sombre.
Chez les adultes, la disque facial n'est pas très proéminent, le bandeau n'est pas très tranché. Le dessus a une légère nuance cannelle. Les cuisses, les sus-caudales et le dessous des ailes sont uniformément blancs. Les tarses et les pieds sont nus.
Les poussins ont un duvet blanc. Les juvéniles ont un mésoptile clair avec parfois un faible lavis cannelle sur la tête, la nuque, la face et les parties inférieures.
La chouette-pêcheuse de Bouvier peut être confondue avec les autres espèces du genre Scotopelia. Cependant, la Chouette-pêcheuse rousse (ussheri) est plus fauve-cannelle et ses parties inférieures sont moins fortement striées. La chouette de Pel est de plus grande taille, son dessus est barré et tacheté, sans blanc sur les épaulettes. Les stries des parties inférieures sont terminées par des petites gouttelettes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Vermiculated Fishing Owl,
  • Cárabo Pescador Vermiculado,
  • Corujão-pesqueiro-de-bouvier,
  • Marmorfischeule,
  • márványos halászbagoly,
  • Kleine Visuil,
  • Gufo pescatore vermicolato,
  • Vattrad fiskuggla,
  • Galleriflodugle,
  • hlavaňa žltozobá,
  • ketupa Bouvierova,
  • Congofiskeugle,
  • viirukalapöllö,
  • duc pescador vermiculat,
  • rybiarka marmurkowa,
  • Мраморная рыбная сова,
  • シマウオクイフクロウ,
  • 矛斑渔鸮,
  • 矛斑漁鴞,

Voix chant et cris

Le chant, qui est souvent interprété en compagnie de la femelle, est décrit comme une suite de roucoulements bas et croassants qui est une série de 4 à 8 notes "krookh kru-kru-kru-kru-kru". On dit qu'il ressemble beaucoup à celui du duc à crinière (Jubula lettil) qui réalise lui aussi des duos avec sa compagne. On peut également entendre de longs cris gémissants qui sont apparemment émis par les immatures juste au moment où ils deviennent indépendants.

Habitat

Les chouettes pêcheuses habitent les zones forestières proches des rivières. Elles marquent un certaine préférence pour les galeries d'arbres. Toutefois, bien que ce ne soit pas très courant, on les trouve aussi dans les zones inondées où il y a habituellement des forêts sèches. Exceptionnellement, elles s'installent dans les régions arides, même à une certaine distance des points d'eau. Sa présence n'est pas forcément dépendante de l'eau et des poissons.

Comportement traits de caractère

Les chouettes-pêcheuses de Bouvier sont des oiseaux nocturnes. On peut les entendre chanter pendant tous les mois de l'année, bien qu'ils soient plus vocaux pendant la période de reproduction (voir rubrique plus bas).
Ces grands rapaces cherchent les poissons le long des berges des cours d'eau qui ont un lit assez large et un débit assez important. Ils se tiennent sur un perchoir, sur une branche qui surplombe le courant, entre 1 et 2 mètres au-dessus de la surface de l'eau.

Alimentation mode et régime

Les chouettes-pêcheuses de Bouvier pêchent des poissons, des crabes et des grenouilles. Elles chassent parfois des petits oiseaux et des petits mammifères (rongeurs) mais cette habitude n'est pas très courante.

Reproduction nidification

Le paroxysme dans l'activité vocale semble se dérouler du mois de mai au mois d'octobre. Les petits oisillons découverts au Congo suggèrent que la dépôt des œufs s'effectue entre le mois de novembre et celui de décembre. Dans certaines régions, les populations peuvent être relativement denses et de nombreux oiseaux se rassemblent occasionnellement au même endroit pour délivrer des concerts.
Pendant la parade et la réalisation des rituels, le mâle et la femelle performent ensemble.
Les chouettes-pêcheuses de Bouvier occupent souvent les anciens nids d'oiseaux qui sont dotés d'une taille supérieure. Les mœurs reproductives et la biologie qui s'y attache ne sont pas vraiment connues. Toutefois, il est probable qu'elles sont assez semblables à celles de la chouette de Pel (voir la fiche de cet oiseau qui possède de nombreux renseignements).
Les jeunes grandissent lentement et ils mettent une longue période avant d'acquérir la maturité. Trois mois après l'éclosion, le mésoptile recouvre encore le corps de certains juvéniles.
La rentabilité des couvées n'est pas très importante. La plupart du temps, les couples de chouettes-pêcheuses de Bouvier n'élèvent qu'un seul petit par année.

Distribution

Les chouettes-pêcheuses de Bouvier sont originaires des zones forestières du centre de l'Afrique Équatoriale, depuis les zones qui sont proches de l'océan Atlantique (Sud-Cameroun et Gabon) jusqu'au nord-est du Congo-Brazzaville et au nord-ouest de l'Angola. Sa présence est probable également dans une très fine marge du sud-est du Nigéria. D'après Birdlife, la superficie de leur aire de distribution mesure plus de 3 millions de kilomètres carrés.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population globale n'est pas recensée précisément. D'après la plupart des observateurs et des scientifiques, elle est stable, en l'absence de véritables menaces ou de dangers substantiels.. Cette espèce est capable de supporter les périodes sans précipitations et les habitats sans eau. Elle est donc adaptable et son avenir est loin d'être en danger.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/11/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net