Chouette-pêcheuse de Pel

Scotopelia peli - Pel's Fishing Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Scotopelia

  • Espèce
    :

    peli

Descripteur

Bonaparte, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 63 cm
  • Envergure
    : 150 cm.
  • Poids
    : 2055 à 2325 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les sexes sont semblables, mais la femelle est souvent moins rousse. Le disque facial brun-roux avec une bordure à peine saillante n'est pas très visible. La tête et la nuque sont recouvertes de longues plumes qui sont portées de façon très lâche et qui lui donne une apparence quelque peu débraillée. Les parties supérieures sont brun-roux avec de fines barres, des taches sombres et quelques stries. Les rémiges et les rectrices ont des barres claires et foncées. La gorge est blanche, particulièrement ébouriffée lorsque l'oiseau chante. Les parties inférieures affichent une couleur chamois-roux clair avec des stries longitudinales sombres, ces dernières se terminant par une tache plus ou moins ronde. Les cuisses et le dessous des ailes présentent une belle teinte entièrement roux pâle. Les tarses et les pieds nus ont une couleur jaune-paille. Les semelles portent des spicules au lieu d'écailles, ce qui lui permet d'agripper ses proies. Les iris sont brun sombre, la cire grise. Le bec est noir avec un peu de gris à la base.
Les juvéniles ont un second duvet blanchâtre, sans tache, avec une légère nuance chamois sur la tête, l'arrière du cou et les parties inférieures. Initialement, le manteau est identique à la tête mais bientôt il prend la couleur de celui des adultes, cependant en plus pâle, en moins roux. La queue et les couvertures alaires suivent le même cheminement. Lorsqu'ils quittent le nid, les juvéniles ont un plumage assez ressemblant à celui de leurs parents, mais en plus pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pel's Fishing Owl,
  • Cárabo Pescador Común,
  • Corujão-pesqueiro de Pel,
  • Bindenfischeule,
  • afrikai halászbagoly,
  • Pels Visuil,
  • Gufo pescatore di Pel,
  • Afrikansk fiskuggla,
  • Storflodugle,
  • hlavaňa rybárka,
  • ketupa Pelova,
  • Pel´s Fiskeugle,
  • kalapöllö,
  • Visuil,
  • duc pescador de Pel,
  • rybiarka duża,
  • Полосатая рыбная сова,
  • ウオクイフクロウ,
  • 横斑渔鸮,
  • 橫斑漁鴞,

Voix chant et cris

Le chant du mâle est comme un beuglement de corne, profond, puissant et explosif. Il commence généralement par un hululement et se poursuit par une sorte de grognement plus caverneux et plus doux : "whoommmmm-wot". Ce chant peut être audible à plus de trois kilomètres. Lorsqu'elle chante, la chouette-pêcheuse de Pel dilate les plumes de sa gorge et de sa poitrine. Le chant de la femelle est assez identique mais il a plus de hauteur et se termine par une double note. Les phrases chantées sont répétées à intervalle de quelques secondes. Les oiseaux qui effectuent des parades de détournement et feignent la blessure émettent des trilles pénétrants. Les femelles et les jeunes parvenus à un bon stade de maturité délivrent des plaintes suppliantes "wheeouu".

Habitat

Les chouettes-pêcheuses de Pel fréquentent principalement les forêts qui bordent les rivières et les lacs. On les trouve près des marécages et des estuaires qui côtoient le niveau de la mer jusqu'à des altitudes voisines de 1700 mètres. Les zones boisées riveraines qui sont pourvues de grands arbres constituent leur habitat préféré, mais elles apprécient également les îlets qui occupent la partie centrale des grands fleuves, des lacs et des marécages. Ces petites îles ne sont occupées que dans la mesure où elles ne sont pas trop éloignées des berges et de la terre ferme.

Comportement traits de caractère

Les chouettes-pêcheuses de Pel sont généralement nocturnes. Elles sont très vocales par les nuits bien éclairées, et plus particulièrement au lever du soleil, ce qui ne les empêche pas d'être très actives pendant la journée si les ressources alimentaires viennent à manquer. Pendant la période diurne, les chouettes-pêcheuses de Pel se perchent habituellement sur les branches des arbres, le mâle et la femelle se tenant à faible distance l'un de l'autre. Ces oiseaux sont très casaniers et occupent les mêmes sites pendant de longues périodes. Au crépuscule, les chouettes-pêcheuses de Pel quittent leurs lieux de repos et viennent s'installer au sommet de souches ou de branches placées au-dessus de l'eau. Les têtes de poissons, les pelotes de réjection, les écailles et les plumes provenant de la mue sont souvent des indices qui permettent de révéler la présence de cet oiseau assez discret.

Alimentation mode et régime

Les chouettes-pêcheuses de Pel sont principalement piscivores et elles capturent parfois des proies qui peuvent atteindre jusqu'à 2 kilos. Toutefois, la plupart des poissons pêchés pèsent entre 100 et 200 grammes. Elles attrapent parfois des grenouilles, des crabes et des moules. Les pelotes de réjection qui mesurent 4 cm sur 2 sont jaunâtres et sont souvent très friables quand elles sont assèchées. Les chouettes-pêcheuses de Pel pêchent à l'affût sur les perchoirs qui surplombent l'eau. Elles détectent leurs victimes grâce aux petites rides qu'elles laissent à la surface de la rivière. Elles se laissent glisser de leur branche, les serres en avant et immergent rarement leur corps quand elles plongent. Les chouettes-pêcheuses de Pel humectent rarement leur plumage quand elles pêchent. Elles utilisent parfois une autre technique qui consiste à patauger dans l'eau peu profonde à proximité des bancs de sable.

Reproduction nidification

La nidification se déroule pendant la saison sèche, lorsque le niveau des rivières est au plus bas, ce qui rend la capture des poissons plus facile. Les chouettes-pêcheuses de Pel sont monogames et possèdent un instinct territorial très développé. Elles résident en bordure des cours d'eau ou des lacs et toutes leurs activités se déroulent à proximité d'un milieu aquatique. Au début de la période de reproduction, elles marquent les limites de leur territoire en lançant des hululements. Ce dernier est souvent peu étendu lorsque les populations sont denses. Pour être plus précis, au Botswana, 23 territoires sont répertoriés le long de 60 kilomètres de rivière. Dans les secteurs où les concentrations sont les plus importantes, on peut trouver un couple par kilomètre et les nids les plus proches sont distants à moins de 300 mètres les uns des autres. Les oiseaux qui paradent en duo délivrent leurs notes grognantes et hululantes à partir de perchoirs situés sur des branches.

Le nid est un trou naturel ou une cavité dans un vieil arbre ombragé proche de l'eau. L'entrée est souvent située dans la partie de l'arbre où d'épaisses branches brisées sortent du tronc. La femelle dépose directement 1 ou 2 oeufs au fond de la cavité qui ne possède pas de garniture. Chaque œuf mesure en moyenne 62 mm sur 52 et pèse 85 grammes. Elle débute la ponte quand les eaux de la rivière sont à leur plus haut niveau mais commencent progressivement à descendre, si bien que la naissance des petits coïncide parfaitement avec le moment où le lit est bas et où les proies sont concentrées. La femelle couve seule pendant environ 32 jours et son partenaire la ravitaille.

Les deux jeunes chouettes peuvent éclore à 5 jours d'intervalle. Leur poids à la naissance est à peu près 60 ou 70 grammes. Elles n'ouvrent les yeux qu'au bout de 7 jours. Leur croissance est rapide : à l'âge de 20 jours, elles pèsent déjà 500 g et au bout de 68 à 70 jours, quand vient le moment de prendre leur envol, elles peuvent atteindre entre 1,4 et 1,7 kilogramme. Le plus jeune des oisillons ne supporte pas la concurrence et meurt souvent de faim. Le survivant reste sur le territoire de ses parents pendant au moins 6 mois et souvent plus. Quand elle est dérangée au nid, la femelle entreprend une parade de détournement : elle pousse des trilles puissants, le bec grand ouvert, et elle feint la blessure. Il lui arrive d'agresser un Pygargue vocifère qui s' approche trop près du nid.

Distribution

Les chouettes-pêcheuses de Pel sont endémiques du continent africain. Leur bastion principal est situé en Afrique Equatoriale, du Nigéria, du sud du Cameroun, du Gabon et du Congo jusqu'au nord de l'ex Zaïre et aux grands lacs de l'Afrique Centrale. On les trouve également de la Zambie et du nord du Botswana jusqu'au Mozambique et au littoral est de l'Afrique du Sud. Des populations isolées vivent en Sénégambie et en Guinée, en Ethiopie, en Somalie et au Kenya. En dépit du morcellement de son territoire et des nombreuses variations dans la couleur de son plumage, l'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Dans la plus grande partie de son aire de répartition, elle est assez commune localement. Cependant dans certaines régions, les populations sont légèrement clairsemées. Les chiffres de la population mondiale sont inconnus et on ne saurait dire s'ils sont en déclin ou en progression. Comme tous les strigidés, la chouette-pêcheuse de Pel est très sensible à la pollution et semble particulièrement affectée par la dégradation de l'état des cours d'eau.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/09/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net