Circaète cendré

Circaetus cinerascens - Western Banded Snake Eagle

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Circaetus

  • Espèce
    :

    cinerascens

Descripteur

von Müller, JW, 1851

Biométrie
  • Taille
    : 60 cm
  • Envergure
    : 114 cm.
  • Poids
    : 1125 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le plumage est majoritairement gris-brun mais les joues et la gorge sont légèrement plus pâles. Les flancs, le ventre et les cuisses sont variablement barrés de blanc. Le caractère qui permet de l'identifier immédiatement est la queue noirâtre avec une large bande centrale blanche et une fine barre terminale de la même couleur. On peut apercevoir une tache jaune-orange bien développée à la base du bec. Les femelles ont tendance à être plus foncées que leur compagnon. Elles ont des barres moins nombreuses mais plus proéminentes sur le ventre et sur les cuisses. Certaines n'ont pas de barres du tout mais elles paraissent plus grises que les immatures. Les juvéniles ont un dessus brun avec des stries blanches sur le capuchon et des terminaisons chamoisées sur les plumes des couvertures alaires. Leurs parties inférieures sont chamois-crème excepté la poitrine qui est plus sombre. De vagues taches et barres blanches ornent le ventre et les cuisses. La queue est en majorité brun pâle avec une bande subterminale brun foncé, plus étroite que chez les adultes. Seule la cire est jaune.
Les adultes ont des iris jaune pâle alors que ceux des juvéniles sont blanchâtres. Ils ont une cire jaune-orange, des pattes et des pieds jaunes. Les juvéniles ont une cire jaunâtre, des pattes et des pieds jaune blanchâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Western Banded Snake Eagle,
  • Culebrera Coliblanca,
  • Águia-cobreira-de-cauda-branca,
  • Bandschlangenadler,
  • örvös kígyászölyv,
  • Kleine Grijze Slangenarend,
  • Biancone cenerino,
  • Mindre bandad ormörn,
  • Båndslangeørn,
  • hadiar popolavý,
  • orlík menší,
  • Brun Slangeørn,
  • jokikäärmekotka,
  • Enkelbandslangarend,
  • àguila serpera cuablanca,
  • gadożer białopręgi,
  • Полосатый змееяд,
  • オビチョウヒワシ,
  • 小斑短趾雕,
  • 小斑短趾鵰,

Voix chant et cris

Ce rapace est moins bruyant que son proche parent le Circaète barré de l'Afrique Orientale, toutefois leurs cris sont assez comparables. On peut surtout l'entendre en vol, mais aussi parfois lorsqu'il est perché. Il produit un "kok-kok-kok-kok-ko-ho" rapide et puissant ainsi qu'un "ko-waa" lugubre et retentissant.

Habitat

Les circaètes cendrés fréquentent surtout les zones boisées le long des larges vallées creusées par les rivières. On les trouve également dans les étroites bandes forestières et à la lisière des boisements humides. Ils occupent volontiers les savanes arborées les plus moites ainsi que les rideaux d'arbres qui bordent les cours d'eau à l'intérieur des parcelles de buissons épineux. Souvent, les circaètes cendrés recherchent leur nourriture dans les terres cultivées et les buissons qui sont adjacents aux forêts. Leur habitat s'étend du niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les circaètes cendrés sont très facilement observables car ils se tiennent souvent perchés bien en évidence dans un grand arbre à proximité d'une rivière. Ces oiseaux vivent en solitaire ou en couples. Pendant la parade, le mâle vole haut dans le ciel en effectuant des cercles et en poussant des cris. Il plonge parfois vers le sol avec les ailes repliées. L'accouplement a lieu dans un arbre, parfois peu de temps après que les 2 partenaires aient fait une longue chute, les serres entremêlées.
Les circaètes cendrés sont très largement sédentaires, toutefois les jeunes sont plus nomadiques. En Côte d'Ivoire, ils entreprennent des courts déplacements vers le sud qui sont particulièrement évidents pendant la saison des pluies, entre juin et septembre. Ce comportement s'applique aussi aux oiseaux de Sénégambie qui effectuent des mouvements plus réduits pendant la saison sèche. Un afflux d'oiseaux est également visible en Afrique Orientale entre les mois d'août et février.
Le vol : Ce rapace de moyenne taille possède des ailes courtes et relativement étroites avec des bouts arrondis. Il a une queue courte apparaissant assez large, ce qui lui procure une silhouette de buse. Son envergure est 2,4 fois supérieure à son corps. Toutes ces caractéristiques lui permettent un vol rapide constitué d'une alternance de battements nombreux et de glissades plates. Comme son cousin d'Afrique de l'Est, le circaète cendré vole peu, par exemple d'un perchoir à un autre. Pendant les parades, il est capable de planer au-dessus des arbres.

Alimentation mode et régime

Les circaètes cendrés consomment principalement des petits serpents. Occasionnellement, ils en capturent de plus longs qui peuvent mesurer jusqu'à 75 cm. Ils attrapent aussi des varans, d'autres lézards et des grenouilles. Parmi leurs autres proies, on peut également noter des rongeurs, des poissons, des coléoptères et des petites tortues nouvellement écloses. Les circaètes cendrés chassent à l'affût à partir d'un perchoir et ils capturent la plupart de leurs victimes à terre. Le serpent qui se contorsionne est porté dans le bec jusqu'à un perchoir où il est tué par écrasement du cou. Il est ensuite tenu pendant un certain temps avant d'être entièrement avalé.

Reproduction nidification

On possède peu de renseignements sur la reproduction des circaètes cendrés. Tous les rapports s'accordent toutefois pour indiquer que la nidification s'étend du mois de décembre au mois d'avril et parfois même jusqu'à juillet dans le nord-est du Zaïre. Le nid, construit avec de fines brindilles, est de taille modeste, ne dépassant pas 60 cm de largeur et 25 centimètres de profondeur. L'intérieur est garni de feuilles vertes. Il est placé entre 9 et 18 mètres au-dessus du sol, souvent dans un grand acacia dont le feuillage est orienté en direction d'un cours d'eau. Il est généralement bien dissimulé à l'intérieur de la canopée et presque toujours enfoui dans une touffe de plantes grimpantes. La ponte ne comprend habituellement qu'un seul œuf. La durée d'incubation et le séjour des jeunes au nid sont inconnus. Le mâle ravitaille sa compagne au nid en lui apportant des serpents et des grenouilles.

Distribution

Les circaètes cendrés sont des oiseaux qui vivent en Afrique au sud du Sahara. Leur aire de distribution forme une large bande qui part du Sénégal et de la Côte d'Ivoire et se poursuit jusqu'en Ethiopie et au sud du Soudan. De là, elle se dirige vers le sud en passant par la région des grands lacs et l'ouest de la Tanzanie. La limite sud de l'aire se situe au niveau du nord de la Namibie, du Botswana, du Zimbabwe et du Mozambique. Les circaètes cendrés sont totalement absents des régions de dense forêt équatoriale (Zaïre, Congo, Gabon, sud du Cameroun) ainsi que de l'Afrique Australe. Le long des côtes orientales du continent africain (Somalie, Kenya, Tanzanie, Mozambique), ils sont remplacés par les circaètes barrés.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

On ne possède pas de chiffres précis concernant ses effectifs. Malgré son aire de distribution plus développée, il semble bien qu'ils soient moins importants que ceux du Circaète barré (Circaetus fasciolatus). Il faut dire que ce circaète est plus sensible que son proche cousin à la déforestation et à la dégradation de son habitat. Ceci est particulièrement visible en Namibie où il ne reste plus, selon les dernières estimations, que 14 couples en activité. Compte-tenu de la grande superficie de son aire, cette espèce est néanmoins considérée comme ne posant pas de soucis majeurs.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 29/10/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net