Colibri jacobin

Florisuga mellivora - White-necked Jacobin

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Florisuga

  • Espèce
    :

    mellivora

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 6 à 9 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les Colibris jacobins sont assez facilement identifiables grâce à leur grande taille, leur queue blanche et leur tête distinctement bleu-vert.
Chez les mâles adultes, la tête, le cou et la poitrine varient du bleu-métallique au bleu-violet. En arrière de cela, les côtés du cou, le haut de la poitrine et la totalité des parties supérieures sont vert-métal, excepté la petite marque en forme de croissant qui marque la nuque.
La queue est blanche, les rectrices sont légèrement bordées de noir. Les rémiges sont noir-ardoise et la partie du dessous qui va de la poitrine jusqu'au ventre est remarquablement blanc pur. Les iris sont brun sombre, les pieds sont bruns, le bec est noir terne.
Chez les femelles, le dessous est vert-bronze métallique ou bronze verdâtre. La queue est plus vert bleuâtre, l'extrémité des rectrices devenant plus foncée avec de variables taches blanches et grisâtres.
Le menton, la gorge et la poitrine blanches ont un nombre variable de motifs vert métallique produisant un effet d'écailles. Les côtés de la poitrine sont également mouchetés et écaillés comme le dessous. L'abdomen et les flancs sont blancs. Souvent les femelles ressemblent à leur partenaire avec leur tête bleue, leur nuque et leur queue blanches.
Les immatures mâles sont semblables aux adultes de leur sexe, mais plus ternes, avec des rectrices centrales plus ternes et largement terminées de noir.
La face est ornée de brun clair et de cannelle au niveau des joues. La mue est sans doute complète.
Les oiseaux qui ressemblent le plus aux Colibris jacobins sont les Colibris demi-deuil (Florisuga fusca) qui vivent dans l'est du Brésil, une espèce dans laquelle le mâle a un plumage presque entièrement noir violacé excepté la queue blanche.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Florisuga mellivora mellivora (s Mexico to Bolivia and Brazil, Trinidad)
  • Florisuga mellivora flabellifera (Tobago I.)

Noms étrangers

  • White-necked Jacobin,
  • Colibrí Nuquiblanco,
  • Beija-flor-azul-de-rabo-branco,
  • Jakobinerkolibri,
  • örvös jakobinuskolibri,
  • Колибри-якобин,
  • 白颈蜂鸟,
  • Witnekkolibrie,
  • Giacobino collobianco,
  • Halsbandsjakobin,
  • Hvitnakkekolibri,
  • nektareczek błękitny,
  • jakobín bielošijí,
  • kolibřík bělokrký,
  • Hvidnakket Jacobin,
  • mesikolibri,
  • ,
  • シロエリハチドリ,

Voix chant et cris

Les Colibris jacobins sont assez silencieux. Le chant est une assez longue série de notes aiguës qui sont répétées chaque seconde "tseee... tseee... tseee".
Les cris sont des "tsik" brefs et parfois doublés "tsik-tsik" ou parfois des "sewee-swee-swee" descendants.

Habitat

Les Colibris jacobins fréquentent les forêts de plaines, les plantations et les zones boisées. On les trouve également dans les parcelles secondaires qui sont parsemées de grands arbres et le long des cours d'eau forestiers.
Ils vivent généralement du niveau de la mer jusqu'à 300 mètres d'altitude
Dans la région de la Stelva, au Costa Rica, près des deux tiers des rapports d'observation concernent la description d'espèces se déplaçant dans les sous-bois. 24% des oiseaux ont été observés dans la canopée. Le reste du pourcentage englobe des oiseaux vivant dans l'étage supérieur, dans les clairières ou dans les endroits non boisés.
Les lieux de résidence sont répartis par sexe, les mâles occupent le plancher du sous-bois, les femelles s'attribuent les feuillages de la canopée. Les rencontres s'effectuent probablement dans les clairières.
Cette répartition n'est pas clairement établie et demande une plus nette information.

Comportement traits de caractère

Les Colibris jacobins sont majoritairement sédentaires. Ce qui ne veut pas dire qu'ils ne procèdent à aucuns déplacements. Selon les régions, ils sont abondants en certaines saisons et absents dans d'autres.
En Colombie, ils sont nombreux de juillet à octobre, pendant la floraison des erythrinas. Le reste de l'année, ils sont très occasionnels.
Pendant leur recherche de nourriture, ces oiseaux dressent la queue et la déploient occasionnellement.

Alimentation mode et régime

Les Colibris jacobins recherchent leur nourriture dans une grande variété de légumineuses parmi lesquelles on peut noter les Ingas et les Erythrinas. Néanmoins, ils fréquentent également les arbres tropicaux fleurissants comme les Symphonias et les Vochysias, les lianes grimpantes et les épyphites, de même que diverses sortes de plantes du genre Héliconia. A Trinidad, 57% des observations ont lieu dans les lianes, le reste dans des arbres de grande taille.
Quasiment toutes les fleurs visitées sont de couleur rouge et elles ont des corolles en forme de long tube, ce qui facilite le prélèvement du nectar.
Une très faible partie de leur emploi du temps est consacrée à la chasse aux insectes et celle-ci est pratiquée grâce à des poursuites aériennes plutôt qu'à des quêtes ou des prospections à terre ou dans les sous-bois.
Les chasses aériennes durent pendant de longues périodes à des hauteurs qui varient de dix à quinze mètres et ont lieu en bordure des forêts.
Cependant, les Colibris jacobins chassent aussi 50 mètres au-dessus des rivières de jungle.

Reproduction nidification

Les mâles sont généralement considérés comme des oiseaux solitaires. Toutefois, on remarque parfois de petits rassemblements à l'intérieur desquels les individus chantent et se poursuivent les uns les autres. Cette observation permet de suggérer que le Colibri jacobin utilise vraisemblablement le système des "leks". Le Handbbok et Del Hoyo réfutent pourtant cette théorie.
Certaines femelles ont un plumage qui ressemble étrangement à celui de leur partenaire, ce qui nous amène à poser un questionnement sur la signification et sur le fonctionnement des rapports sexuels.
Au Costa Rica, la saison de nidification se déroule en janvier et en juin. Au Panama, l'activité des nids se déroule plutôt en janvier et février. Au Mexique, la reproduction s'étend d'avril à août
Le nid est une structure en coupe dont la hauteur mesure 1 à 3 mètres. Il est posé sur la surface supérieure d'une feuille de palmier. Aucun renseignement n'est fourni sur la durée d'incubation, sur le soin parental, et la longueur du séjour des jeunes au nid.

Distribution

Les Colibris jacobins sont présents du sud du Mexique jusqu'au nord-ouest de l'Amérique du Sud. Ils sont subdivisés en 2 sous-espèces :
F. m. mellivora - sud du Mexique (du Sud-Veracruz à Nord-Oaxaca) jusqu'au Panama et à la Colombie, vers le sud, Équateur, sud-est du Pérou et nord de la Bolivie ; vers l'est, Venezuela, Trinidad, les Guyanes et le Brésil amazonien.
F. m. flabellifera - Tobago.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colibris jacobins ne sont pas globalement menacés. Ils ont une aire de distribution très développée et ils sont capables de s'adapter aux habitats dégradés par l'homme. On les trouve assez régulièrement dans les aires protégées au Costa Rica, en Colombie et au Venezuela.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/04/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net