Corbeau pie

Corvus albus - Pied Crow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Corvus

  • Espèce
    :

    albus

Descripteur

Statius Müller, PL, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 491 à 612 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet oiseau possède un bec dont le culmen est légèrement courbé. Il est un peu plus fort que celui de la Corneille mantelée (Corvus cornix). De longues vibrisses nasales bien visibles ornent le dessous du bec. Les plumes herissées de la gorge forment un camail assez discret. La queue est modérément longue et plus ou moins étagée à son extrémité. Les ailes sont assez développées et arrivent à la hauteur de la queue lorsque l'oiseau est perché. Le plumage est noir, avec un lustre bleuâtre et violacé sauf sur le manteau et le bas des parties inférieures qui sont plus ternes. Le haut du manteau, le bas de la nuque et des côtés du cou, la poitrine et le haut du ventre forment un ensemble blanc, le blanc allant jusqu'aux axillaires sur le dessous des ailes. Le bec est les pieds sont noirâtres, les iris sont brun sombre.
La femelle est identique à son partenaire. Les juvéniles ont un plumage noir terne, sans lustre brillant. Les parties blanches ont de légères mouchetures noires sur le bout des plumes.
Le corbeau pie peut parfois être confondu avec le corbeau à nuque blanche. Cependant, ce dernier présente un bec massif, des larges ailes et une queue brève qui permettent avec un peu d'attention de le distinguer assez facilement.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pied Crow,
  • Cuervo pío,
  • Gralha-seminarista,
  • Schildrabe,
  • pajzsos varjú,
  • Schildraaf,
  • Corvo bianconero,
  • Svartvit kråka,
  • Hvitbrystkråke,
  • vrana štítnatá,
  • vrána černobílá,
  • Broget Krage,
  • afrikanvaris,
  • Witborskraai,
  • corb de pit blanc,
  • Mjallkráka,
  • kruk srokaty,
  • daglā vārna,
  • beloprsa vrana,
  • Пегий ворон,
  • ムナジロガラス,
  • 非洲白颈鸦,
  • 非洲白頸鴉,

Voix chant et cris

Corbeau pie
adulte

Le cri le plus courant est un croassement rude "karrh karrh karrh". mais il peut également lancer un "kla kla kla" profond et frappant dont il y a de nombreuses variantes. La plupart des autres sons produits sont nasaux, gutturaux, avec peu d'amplitude dans les hauteurs. Ils sont souvent accompagnés de hochements de tête et de mouvements de la queue.

Habitat

Les corbeaux pies fréquentent de nombreux types d'habitats ouverts avec des arbres clairsemés. On les trouve dans les forêts éparses qui couvrent le versant des collines, dans les plaines cultivées et même aux abords des villages et des cités. Localement, ils vivent également à proximité des oasis dans des zones semi-désertiques. Parfois, ils s'installent dans des forêts pluviales épaisses à proximité de rivières dont les abords ont été dégagés pour l'établissement de zones habitées. Les corbeaux pies sont plus fréquents à des altitudes basses et moyennes, c'est à dire en-dessous de 2000 mètres en Afrique Orientale. En Ethiopie, ces oiseaux vivent entre 1000 et 2500 mètres, exceptionnellement jusqu'à 3500.

Comportement traits de caractère

Les corbeaux pies vivent en couples ou en petits groupes mais de plus grands rassemblements peuvent s'opérer dans les lieux ou les ressources sont abondantes. On peut alors observer de vastes troupes de 300 individus et plus. Près des dépôts d'ordures et des abattoirs, les corbeaux pies forment souvent des nuées de plus de 1000 oiseaux. Les effectifs peuvent être similaires dans les lieux de perchage où ces oiseaux se réunissent pour s'abriter de la canicule en milieu de journée ou pour dormir à la tombée de la nuit.
Les corbeaux pies marchent volontiers à terre où leur progression est constituée de rapides sautillements. Ils ont un vol d'une assez grande amplitude formé de battements d'ailes réguliers. Il leur arrive de planer en utilisant les courants thermiques mais cette pratique est moins courante que chez le corbeau à nuque blanche (Corvus albicollis).
Les corbeaux pies sont surtout des fouilleurs et des nettoyeurs. Ils recherchent leur nourriture près des logements et des champs cultivés où leur comportement varie de la familiarité à la méfiance selon le degré de tolérance que leur accordent les habitants. Ils prospectent à terre et dans les arbres où ils tuent les chauves-souris frugivores qui sont installées dans la canopée. Ils poursuivent les insectes volants et éventuellement les petits passereaux. Ils s'insinuent chez les habitants, fouillent les poubelles, piquent le dos des petits animaux domestiques pour les débarrasser de leurs tiques ou autres parasites. Les corbeaux pies font respecter leur territoire par un comportement agressif : il n'est pas rare qu'ils harcèlent ou qu'ils attaquent des rapaces de grande taille.

Alimentation mode et régime

Les lorbeaux pies sont omnivores : ils se nourrissent principalement de charognes et de graines cultivées, mais ils consomment aussi des insectes, des petits reptiles, des grenouilles, de rongeurs, des jeunes oiseaux, des fruits et des graines sauvages. Leur menu est constitué d'un plus grand pourcentage de matières végétales que les corbeaux de grande taille qui sont connus sous ne nom anglais de "raven". Ils ont acquis une très mauvaise réputation sur le continent car ils sont capables de causer de grands dommages aux cultures de maïs ou à d'autres récoltes en se perchant sur les tiges et en creusant dans les épis.

Reproduction nidification

Les corbeaux pies se reproduisent généralement en solitaire. La saison de nidification varie selon les régions : septembre-octobre en Afrique du Sud, octobre-novembre à Madagascar, septembre en Ouganda et au Soudan, fin février et mars en Ethiopie. Elle coïncide souvent avec le début de la période des pluies. Le nid est une structure massive construite avec des bâtons, des morceaux de branche et même des fils métalliques. Tous ces composants sont liés entre eux par de la laine, un peu d'excréments sèchés et des bouts de chiffon. Les deux partenaires participent à son élaboration. Le nid est placé sur la fourche d'un grand arbre, sur un poteau télégraphique ou sur un point culminant du même type pourvu qu'il soit de grande taille et situé dans un endroit relativement isolé. La ponte peut comprendre de 1 à 7 œufs. Habituellement, sa dimension moyenne est de 4 ou 5. Ils sont de couleur verdâtre avec des taches et des marbrures brunes, grises ou olive. Ils sont cependant moins marqués que la plupart des œufs des oiseaux du genre Corvus excepté ceux du corbeau brun (Corvus ruficollis). L'incubation dure 18 à 19 jours. La femelle couve seule mais le mâle couvre souvent les œufs lorsque celle-ci s'absente. Les deux parents nourrissent les jeunes et s'occupent de leur éducation. Ces derniers quittent le nid et prennent leur envol entre 35 et 45 jours après l'éclosion. Les nids des corbeaux pies sont fréquemment parasités par le coucou-geai (Clamator glandarius).

Distribution

Les corbeaux pies sont des oiseaux du continent africain au sud du Sahara. La limite nord de leur aire de distribution est constituée par une ligne qui va du sud de la Mauritanie jusqu'au centre du Soudan en passant par le nord du Niger et le Tchad. Les corbeaux pies sont également présents dans les grandes îles : Fernando Pô, Madagascer, Aldabara et les Comores. Ce sont des oiseaux sédentaires, mais ils sont parfois sujets à de courts déplacements en raison de la sècheresse et de pluies locales. Les corbeaux pies sont considérés comme monotypiques, c'est à dire que malgré leur vaste territoire, ils ne sont pas divisés en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le corbeau pie est commun ou même abondant sur l'ensemble de son aire de distribution. Cependant, il joue sans doute le rôle de dominé et il est moins présent dans les endroits où il est en concurrence avec la corneille du Cap (Corvus capensis) et avec le corbeau d'Edith, bien qu'il s'hybride parfois avec ce dernier. Les effectifs ne sont pas quantifiés mais la population semble stable en l'absence de menaces substancielles. L'espèce est classée de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/07/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net