Coucal à tête fauve

Centropus milo - Buff-headed Coucal

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Centropus

  • Espèce
    :

    milo

Descripteur

Gould, 1856

Biométrie
  • Taille
    : 68 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes de la race nominale, la totalité du plumage est noire, hormis la tête et les parties antérieures du corps (c'est à dire la poitrine, les scapulaires et le manteau) qui sont chamoisées. Les iris sont rouges ou brun-rouge, le bec est noir. La zone de peau nue qui couvre la base du bec est gris foncé. Les pattes affichent une belle teinte bleu-gris. Les juvéniles ont un plumage brun moucheté de noir. Les ailes et la longue queue sont rousses avec des barres noires. Les iris varient du gris au brun. Le bec est brun, mais la mandibule inférieure est corne pâle, presque blanchâtre.

La race albidiventris est entièrement blanchâtre sur les parties inférieures.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Centropus milo albidiventris (c Solomon Is.)
  • Centropus milo milo (Guadalcanal and Florida Is.. s Solomon Is..)

Noms étrangers

  • Buff-headed Coucal,
  • Cucal Milo,
  • Blaßkopfkuckuck,
  • fakófejű bozótkakukk,
  • Solomon Eilandenspoorkoekoek,
  • Cucal testacamoscio,
  • Beigehuvad sporrgök,
  • Blekhodesporegjøk,
  • ostrohár plavohlavý,
  • kukačka Milova,
  • Lyshovedet Sporegøg,
  • salomoninkukaali,
  • cucal cap-ros,
  • kukal płowogłowy,
  • Светлоголовая шпорцевая кукушка,
  • キガシラバンケン,
  • 黄头鸦鹃,
  • 黃頭鴉鵑,

Voix chant et cris

Cet oiseau émet des bruits de scie et de ronflements. Les couples alternent les "urrh" avec les "uh" alors que les oiseaux solitaires produisent une sorte de glapissement guttural que l'on pourrait traduire de la façon suivante : "kkkkow....kkkk...kk..kk". Ils délivrent également une sorte de stridulement profond "argh-a-argh". Les jeunes lancent un drôle de toussement bégayant.

Habitat

Les coucals à tête fauve fréquentent les plaines, les collines et les forêts embrumées. On les trouve aussi bien dans les forêts primaires et les forêts en cours de régénération que dans les broussailles qui occupent les jardins. Ces oiseaux sont endémiques des îles Salomons où leur aire de distribution est extrêmement réduite. 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : C.m. albidiventris (Vella Lavella, Kolombangara, New Georgia, Gizo, Rendova, dans l'ouest et le centre de l'archipel) - C.m. milo, la race nominale (Guadalcanal et Florida Island, dans le sud de l'archipel).

Comportement traits de caractère

Les coucals à tête fauve recherchent principalement leur nourriture sur le sol, ce qui ne les empêche pas parfois de grimper dans les arbres. Comme la plupart des espèces vivant à des latitudes tropicales, ces oiseaux sont considérés comme sédentaires. On ne possède pas plus de renseignements.

Alimentation mode et régime

Les coucals à tête fauve se nourrissent principalement d'insectes. Ils ingurgitent des phasmes, des sauterelles, des coléoptères et des nymphes d'insectes. Les mille-pattes géants viennent compléter leur alimentation.

Reproduction nidification

Le Handbook of the Birds of the World ne fournit aucune information sur la nidification du coucal à tête fauve. Cependant, les différents caractères qui règlent la conduite des oiseaux de la sous-famille des centropodinés pendant la reproduction s'appliquent également sans doute à cette espèce. Ce sont les suivants : contrairement aux coucous des autres sous-familles, les coucals du genre Centropus ne parasitent pas les nids. Ils construisent leur propre nid dans la végétation épaisse. De nombreuses espèces le recouvrent d'un dôme, certaines le laissent à découvert. Tous les membres du genre ont, à des degrés divers, un rôle sexuel inversé, de sorte que les mâles donnent la plupart des soins parentaux, ceci est particulièrement visible pour le Coucal faisan et l'est vraisemblablement à un degré moindre chez le coucal à tête fauve.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même assez répandue dans les îles de la Nouvelle-Géorgie où on la trouve dans les forêts modifiées et à proximité des habitations. Des renseignements supplémentaires sont requis pour une connaissance plus approfondie de cet oiseau.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/12/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net