Coucou à poitrine rousse

Cacomantis castaneiventris - Chestnut-breasted Cuckoo

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Cacomantis

  • Espèce
    :

    castaneiventris

Descripteur

Gould, 1867

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 34 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le plumage des 2 partenaires est identique. L'ensemble des parties supérieures, c'est à dire la tête, le dos, les ailes, les couvertures et la queue, est gris-ardoise. Les rectrices ont des crans blancs. Le menton a une teinte gris foncé, contrastant avec les parties inférieures qui sont châtain éclatant. Certaines plumes du dessous de la queue ont des rayures blanches. La courbure de l'aile est blanche, les couvertures sous-alaires sont rousses, comme la poitrine et le ventre. Le dessous des ailes est couleur ardoise avec une large bande blanche au niveau des primaires et des secondaires.
L'anneau orbital est jaune, les iris varient du gris au brun. Le bec est noir avec bord tranchant jaune. Les pieds sont rose terne.
Les juvéniles ont un dessus gris-brun foncé sans barres. La queue affiche une bordure extérieure rousse. Les parties inférieures varient du chamois au brun et n'ont pas de barres.
La race arfakianus est de plus petite taille, son dessous est châtain foncé. La race weskei a un dessus noirâtre avec un lustre vert. Le dessous est châtain plus foncé. La taille est semblable à la précédente.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chestnut-breasted Cuckoo,
  • Cuco Ventricastaño,
  • Cuco-de-peito-de-castanho,
  • Rotbauchkuckuck,
  • Roestbuikkoekoek,
  • Cuculo pettocastano,
  • Rödbröstad buskgök,
  • Kastanjebrystgjøk,
  • kukučka hnedobruchá,
  • kukačka hnědobřichá,
  • Kastanjegøg,
  • papuankäki,
  • cucut de ventre castany,
  • kukułka kasztanowobrzucha,
  • Рыжебрюхая щетинистая кукушка,
  • Wiwik dada-coklat,
  • クリハラヒメカッコウ,
  • 栗胸杜鹃,
  • 栗胸叢杜鵑,

Voix chant et cris

Le cri principal est un sifflement lugubre et puissant composé de 3 notes: "seei-to-seei". La première note est montante, la seconde brève, la troisième montante et légèrement trillée. On peut aussi entendre un trille descendant et un "chir-rip" qui est un sifflement simple.

Habitat

Les coucous à poitrine rousse fréquentent l'intérieur des forêts de montagne, les forêts pluviales et les broussailles qui bordent les berges des rivières. On les trouve également dans les mangroves et les forêts de mousson, généralement dans la canopée ou à l'étage moyen des arbres. Ils sont généralement assez rares au niveau de la mer et on peut plutôt les observer dans les collines jusqu'à une altitude de 1 800 mètres. Localement, ils peuvent grimper jusqu'à 2 500 mètres. Dans l'est de la Nouvelle-Guinée, leur habitat se situe habituellement au- dessous de celui du Coucou à éventail (Cacomantis flabelliformis).

Comportement traits de caractère

Le coucou à poitrine rousse est un oiseau territorial. Le mâle marque son aire de prédominance par des chants. Par contre, il n'est pas du tout grégaire, la plupart du temps, il vit en solitaire ou en couple. Il a plusieurs stratégies de chasse : la majorité du temps, il chasse dans la canopée, mais il lui arrive aussi d'attendre à l'affût sur un perchoir bas d'où il se laisse tomber à terre. Il pratique le vol en surplace qu'on appelle aussi "vol du Saint-Esprit".
Le coucou est sédentaire sur une grande majorité de son aire. Cependant, dans l'extrême sud, il n'est présent que comme visiteur d'hiver.

Alimentation mode et régime

Les coucous à poitrine rousse consomment des insectes, en particulier des chenilles et des coleoptères. D'après Payne, cet oiseau ingurgite aussi des tiques.

Reproduction nidification

En Australie, la saison de nidification commence en septembre ou en octobre et s'achève en décembre ou en janvier. Les chants préalables à la reproduction peuvent être entendus dès le mois d'août. En Nouvelle-Guinée, les femelles semblent être en condition de pondre au mois de septembre.
Les coucous à poitrine rousse sont des nicheurs parasites. En Nouvelle-Guinée, les hôtes préférés sont les séricornes vert-de-gris (Sericornis arfakianus). En Australie, ils choisissent d'occuper en priorité les nids des sericornes de Beccarii. La femelle dépose un seul œuf de couleur blanche avec des mouchetures rougeâtres. Celui-ci mesure 19 millimètres sur 14. La durée d'incubation et la longueur du séjour au nid du jeune coucou sont inconnues.

Distribution

Il y a officiellement 3 sous-espèces (2 en Nouvelle-Guinée, une en Australie) :
C. c. arfakianus - îles de la Papouasie Occidentale, ouest de la Nouvelle-Guinée, du Vogelkop jusqu'au bassin de la rivière Fly en passant par Weyland et les monts Snow.
C. c. weiskei- est de la Nouvelle-Guinée (bassin de la rivière Sepik, péninsule de Huon et cours supérieur de la rivière Purari).
C. c. castaneiventris - archipel des Aru et nord-est de l'Australie (cap York et nord-est du Queensland).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Son statut général n'est pas établi clairement car il n'y a aucun recensement précis sur les effectifs. Les populations paraissent rares ou clairsemées dans la région du cap York.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coucou à poitrine rousseFiche créée le 08/02/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net