Étourneau vineux

Acridotheres burmannicus - Vinous-breasted Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Acridotheres

  • Espèce
    :

    burmannicus

Descripteur

Jerdon, 1862

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Les plumes du front et du capuchon sont hérissées et présentent une couleur blanc sale. Le menton, la gorge et le haut de la poitrine sont blancs, contrastant avec la partie basse de la poitrine et le ventre qui sont vineux. Cependant, le centre de l'abdomen et les sous-caudales sont plus pâles, les flancs plus gris. Le manteau, le dos et le croupion sont brun grisâtre, avec parfois un léger lustre sur le dos. Les rectrices ont des pointes blanches ou chamois, en particulier sur les paires les plus externes. Les primaires sont brun-chocolat avec de fines bordures blanches. Les secondaires et les couvertures secondaires sont brun clair avec des liserés foncés. Le dessous des ailes est blanc. Le bec est orange sauf la base de la mandibule inférieure qui est noir foncé. Les pattes sont jaune-orange ou orange-chair. Les iris sont bruns, entourés par une zone de peau nue qui est noir-ardoise.

Chez la race leucocephalus qui vit au sud de la Thaïlande, au Cambodge et dans le sud de l'Indochine, le sommet de la tête est plus gris, formant une sorte de collier clair autour de l'arrière du cou. Le dos, les ailes et la queue sont plus foncés mais le croupion est vineux ou blanc. La poitrine et le ventre affichent une couleur plus rose et l'extrémité de la queue est souvent chamois ou blanche. Le bec est jaunâtre et la couleur des iris varie, étant jaune, brune, brun pâle, grise ou noire. En dehors de la race leucocephalus, il existe un grand nombre de variations qui n'ont pas le statut de sous-espèces. Certains individus de Birmanie et de Thaïlande présentent en effet des changements sur le front, le capuchon et le croupion.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Acridotheres burmannicus burmannicus (Myanmar and sw China)
  • Acridotheres burmannicus leucocephalus (Thailand to Vietnam)

Noms étrangers

  • Vinous-breasted Starling,
  • Miná birmano,
  • Estorninho-da-birmânia,
  • Burmastar,
  • burmai seregély,
  • Jerdons Spreeuw,
  • Storno pettovinato,
  • Burmastare,
  • Vinstær,
  • škorec vínovoprsý,
  • majna barmská,
  • Burmastær,
  • naamiokottarainen,
  • minà vinós,
  • majna birmańska,
  • Камбоджийский скворец,
  • シロガシラムクドリ,
  • 红嘴椋鸟,
  • นกกิ้งโครงหัวสีนวล,
  • 紅嘴椋鳥,

Voix chant et cris

Étourneau vineux
adulte nuptial

Lorsqu'il se restaure, l'Étourneau vineux émet des notes qui ressemblent à une sorte de bavardage. Par ailleurs, sa communication est assez identique à celle du Martin triste, c'est à dire qu'elle est plus fournie pendant la période de nidification. Comme son proche cousin, son chant est un mélange assez étonnant de phrases mélodieuses et de cris rudes.

Habitat

L'Étourneau vineux vit surtout à terre. Il fréquente les prairies ouvertes, les jardins, les terres cultivées et les broussailles. Il marque une nette préférence pour les étendues qui ont des herbes rases et qui sont suffisamment arrosées par des cours d'eau. On le trouve donc souvent sur les pelouses et dans les champs où l'on pratique une activité sportive.

Comportement traits de caractère

Les Étourneaux vineux sont des oiseaux très grégaires, ils recherchent leur nourriture en bandes et ils établissent des dortoirs communs dans les roselières, les massifs de bambous ou les champs de cannes à sucre. Dans la soirée, peu avant de rejoindre les lieux de repos, ils forment des grandes bandes bruyantes.

Alimentation mode et régime

Les Étourneaux vineux se nourrissent surtout à terre, mais ils grimpent également parfois dans les arbres. Leur menu est composé principalement d'insectes qu'ils attrapent en marchant, en courant ou en volant. Il est probable que, comme leur proche cousin le Martin triste, ils complètent leur régime avec des matières végétales telles que les fruits, les baies et le nectar qu'ils recueillent sur les fleurs qui ont une couleur attractive.

Reproduction nidification

Les Étourneaux vineux nichent dans les trous d'arbres, sous les avant-toits et à l'intérieur des toits couverts de chaume. La saison de nidification est concentrée sur les mois d'avril à juin mais une seconde ponte peut intervenir jusqu'au mois d'août. Le nid est décrit comme une structure qui manque de soin. Les œufs ressemblent à ceux des grives, ils sont bleus quelque peu lustrés et mesurent en moyenne 27 millimètres sur 21. On ne possède aucun renseignement sur la durée d'incubation. Le Martin triste qui est un sturnidé appartenant également au genre Acridotheres et cohabitant partiellement avec l'Étourneau vineux couve entre 13 et 18 jours. On ne connaît rien sur le soin parental.

Distribution

L'Étourneau vineux est endémique de Birmanie, du sud-ouest, du nord-est, du sud-est et du centre de la Thaïlande. On le trouve aussi au Cambodge, en Cochinchine, dans le sud de l'Annam ainsi que dans le sud et le centre du Laos. Il est rare dans l'ouest du Yunnan. Il est extrêmement courant en Birmanie où il peut grimper jusqu'à 2 000 mètres d'altitude. Bien qu'il y ait un grand nombre de variations, on ne reconnaît officiellement que 2 sous-espèces : A. b. leucocephalus (Sud-Thaïlande, Cambodge et Sud-Indochine) - A. b. birmanicus, la race nominale (reste de l'aire de distribution).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cet oiseau a une répartition assez inégale. Très courant en Birmanie, assez répandu en Thaïlande, il est très rare dans le sud de la Chine au Yunnan. L'Étourneau vineux est sédentaire sur l'ensemble de son aire, ce qui ne l'empêche pas parfois d'effectuer quelques mouvement locaux si son habitat est trop perturbé par la déforestation.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Étourneau vineuxFiche créée le 26/07/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net