Faisan scintillant

Syrmaticus soemmerringii - Copper Pheasant

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Syrmaticus

  • Espèce
    :

    soemmerringii

Descripteur

Temminck, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 136 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 907 g
Distribution

Distribution

Description identification

Sous-espèces (5) : faisan de Soemmering, race type (syrmaticus soemmeringii soemmeringii),dans le nord et le centre de l'île de Kyushu. Faisan scintillant (syrmaticus soemmeringii scintillans), au nord et au centre d'Honshu. Faisan cuivré de Shikoku ( Syrmaticus s. intermedius), Au Sud-Ouest d'Honshu et à Shikoku. Faisan cuivré du Pacifique (Syrmaticus soemmeringii subrufus), au Sud-Est d'Honshu et au Sud-Ouest de Shikoku. Faisan cuivré d'Ijima (syrmaticus soemmeringii ijimae), au Sud-Est de Kyushu.

Le mâle possède une tête profondément châtain-rougeâtre , des plumes de cou châtain clair avec de larges taches noires et blanches à la base, et une frange châtain-prourpre aux reflets cuivrés. Le manteau est semblable, mais avec des bordures chamois pâle sur le bord des plumes virant au blanc sur le dos et sur le croupion, là où elles deviennent plus larges. Le ton chamois ou blanc des bordures varie considérablement en fonction des individus. Les rectrices sont cannelle, avec d'étroites barres noires largement bordées de châtain foncé sur le dessus et mouchetées de noir sur le dessous. Il y a beaucoup de variations dans le marquage des rectrices, celles situées au centre possédant 7 à 13 barres. Les plumes de la poitrine, châtain clair avec des pièces noires et des bordures chamois-gris pâle, produisent une impression de dentelle, celles des flancs et de l'abdomen sont plus claires. Les plumes des couvertures alaires présentent toute une gamme de marron, allant du chamois clair au brun-noir, souvent barrées de blanc et de noir.

La femelle laisse une impression moins brillante. Elle ressemble à celle du Faisan d'Elliot et de Hume, mais les rayures claires du manteau et de la poitrine sont plus étroites et plus discrètes. Le capuchon est brun sombre, la gorge chamois-clair avec des reflets fauves. Les joues, les faces latérales du cou, le manteau et la poitrine sont lourdement marqués de noir qui forme un sombre collier inégal sous la gorge. Le dos et le croupion sont fortement teintés de gris. Les parties inférieures ressemblent à celles de la poule d'Elliot mais avec plus de chamois. Les rectrices centrales sont barrées de gris et vermiculées de brun sur le dessus.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Syrmaticus soemmerringii scintillans (n and c Honshu)
  • Syrmaticus soemmerringii subrufus (c and sw Honshu, sw Shikoku)
  • Syrmaticus soemmerringii intermedius (Shikoku, se and sw Honshu)
  • Syrmaticus soemmerringii soemmerringii (n and c Kyushu)
  • Syrmaticus soemmerringii ijimae (se Kyushu)

Noms étrangers

  • Copper Pheasant,
  • Faisán Cobrizo,
  • Faisão-cuprino,
  • Kupferfasan,
  • rézfácán,
  • Koperfazant,
  • Fagiano ramato,
  • Kopparfasan,
  • Kobberfasan,
  • bažant medený,
  • bažant měděný,
  • Kobberfasan,
  • kuparifasaani,
  • faisà de coure,
  • bażant japoński,
  • brūnais fazāns,
  • Медный пёстрый фазан,
  • ヤマドリ,
  • 铜长尾雉,
  • 銅長尾雉,

Habitat

On trouve le faisan de Soemmerring au Japon, dans les îles de Honshu, Kuyshu et Shikoku. Il fréquente les forêts de conifères, les boisements d'arbres à feuilles larges ou les peuplements mixtes situés du niveau de la mer jusqu'à 1800 mètres.

Comportement traits de caractère

Il était autrefois commun mais il semble avoir considérablement décliné en raison principalement de la chasse à grande échelle. Il est désormais considéré comme rare. Même si, dans les années 70, le nombre d'oiseaux abattus est passé rapidement de 800 000 à 300 000 par an, avant de se stabiliser vers 100 000 dans les années 90, même si la chasse des femelles est devenue illégale depuis 1976, la dégradation de son habitat reste encore toutefois une source de soucis. Autre problème, les chats et les chiens errants constituent également un facteur limitant dans le succès des nichées. De même, l'hybridation entre les cinq différentes sous-espèces peut être considérée comme une réelle préoccupation pour l'avenir. De ce fait, et pour toutes ces raisons, on ne peut affirmer que la survie de l'espèce est totalement assurée.

Reproduction nidification

La maturité sexuelle est atteinte à l'issue de la première année, en même temps que le plumage adulte. La taille de la ponte varie de 6 à 12 oeufs dont l'incubation dure de 24 à 25 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net