Faucon aplomado

Falco femoralis - Aplomado Falcon

Systématique
  • Ordre
    :

    Falconiformes

  • Famille
    :

    Falconidés

  • Genre
    :

    Falco

  • Espèce
    :

    femoralis

Descripteur

Temminck, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 35 à 45 cm
  • Envergure
    : 102 à 122 cm.
  • Poids
    : 500 à 975 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Falconidés sont une famille de rapaces diurnes de taille petite à moyenne, comportant les caracaras et les faucons. Falco vient du latin "falx" qui désigne la faux. Il fait référence aux ailes falciformes des faucons, longues, étroites et pointues. Les Falconiformes ont été séparés sys... lire la suite

Description identification

Les sexes sont identiques mais la femelle est plus grande. La face est particulièrement remarquable : front blanc ou chamois-crème, lores et sourcils de la même couleur que le front mais moins jaunâtres, barre malaire grise qui se développe de l'angle de l'oeil jusqu'aux côtés du cou, joues chamois que traverse une paire de moustaches grises très évidente. Le menton et la gorge sont d'un blanc pur. Les parties supérieures sont gris-bleu, la zone centrale des plumes du dos formant souvent des marques distinctes noires. Par ailleurs, les plumes du dos, du croupion et de certaines couvertures alaires ont une bordure olive-fauve et sont partiellement barrées de brun-clair. La longue queue porte huit ou neuf bandes transversales blanches et noires (ou grises). Sa pointe est blanche.
La poitrine blanche légèrement nuancée de chamois contraste avec le ventre, le dessous de la queue et les culottes rose-chamois pâle ainsi qu'avec les flancs gris. La poitrine et la partie supérieure de l'abdomen sont largement recouverts de petites marques brunes, ovales et allongées en forme de larmes qui deviennent plus visibles encore sur les flancs. La partie basse du ventre et les couvertures sous-caudales sont immaculées ou avec de très rares taches. Les axillaires uniformément brunes avec quelques petite marques désuètes aux extrémités contrastent remarquablement avec le reste des couvertures sous-alaires majoritairement blanches. L'iris est brun-terne, la cire, l'anneau orbital, les tarses et les pieds jaunes. Le bec est vert pâle à la base, devenant bleuâtre et gris foncé à la pointe . Les serres sont ardoise noirâtre.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Falco femoralis septentrionalis (sw USA to Honduras)
  • Falco femoralis femoralis (Nicaragua through South America to Tierra del Fuego)
  • Falco femoralis pichinchae (Andes from Colombia to n Chile and nw Argentina)

Noms étrangers

  • Aplomado Falcon,
  • Halcón Aleto,
  • Falcão-de-coleira,
  • Aplomadofalke,
  • Aplomodo-sólyom,
  • Aplomadovalk,
  • Falco aplomado,
  • Aplomadofalk,
  • Aplomadofalk,
  • sokol aplomado,
  • ostříž aplomado,
  • Aplomadofalk,
  • keikarijalohaukka,
  • falcó cellut,
  • sokół rdzawobrewy,
  • melnkrūšu piekūns,
  • Южномексиканский сокол,
  • オナガハヤブサ,
  • 黄腹隼,
  • 黃腹隼,

Voix chant et cris

Il émet un cri perçant 'kiih-kiih-kiih' ou une simple note caustique 'kiih' ou 'kai'.

Habitat

L'habitat typique du faucon aplomado est constitué plutôt de terrains ouverts et sans arbres, tels que les déserts de sauge, les prairies sèches ou d'autres sortes d'habitats arides, à proximité de falaises ou d'escarpements propices à la nidification. La reproduction intervient parfois dans des toundras alpines à des altitudes aussi élevées que 3700 mètres mais elle est plus courante à des altitudes plus modérées. Les oiseaux qui nichent dans les Rocheuses migrent plus bas pendant les mois d'hiver et chassent souvent dans les champs de céréales où évoluent les bandes d'alouettes
haussecols. Au printemps, lorsque les bandes se dispersent, ils regagnent les falaises et les lieux de nidification. Plus au sud, en Arizona, l'espèce vit en groupes à des altitudes modérées ou basses pendant l'hiver. En été, les oiseaux montent plus haut dans le chaparral et les prairies sèches. Les endroits où la nidification est la plus dense se situent des régions de falaises isolées entourées de vastes espaces inviolés. Les nids sont placés aux altitudes les plus basses, orientés généralement sur la face nord, vraisemblablement pour éviter les plus fortes chaleurs.
Le faucon aplomado est endémique de l'ouest de l'Amérique du Nord. Il est sédentaire dans 9 états des Etats Unis : Orégon, Idaho, Wyoming, Californie, Nevada, Utah, Colorado, Arizona et Nouveau-Mexique. Son aire de nidification s'étend plus au nord, au Canada, dans le sud-est de la Colombie-Britannique, dans le sud de l'Alberta et du Saskatchewan, ainsi qu'aux Etats-Unis dans l 'état de Washington et celui du Montana. L'aire d'hivernage s'étend plus vers l'est, dans le Dakota, le Nebraska, l'Oklahoma, l'ouest du Texas et de l'autre côté du Rio Grande, dans certaines provinces du nord du Mexique.

Comportement traits de caractère

On ne connaît pas grand chose sur la durée des liens qui unissent les deux partenaires d'un couple. L'observation de certains sites de nidification et la fréquence avec laquelle ils sont utilisés par les mêmes couples pendant plusieurs années consécutives permet de penser qu'elle est longue. Cependant les liens conjugaux ne semblent pas être maintenus pendant les mois d'hiver. Lorsque les oiseaux regagnent les lieux de nidification au mois de mars, il n'y a pas d'ordre établi dans l'arrivée des partenaires, mâle ou femelle pouvant indifféremment arriver en premier. Lorsque les deux sexes sont présents, le couple entame une période de parades et de rituels qui durent un mois au cours duquel ils se perchent ensemble longuement, le mâle chassant occasionnellement. On n'a pas de description exacte des parades aériennes qui se déroulent au bord des falaises, mais il est probable qu'elles soient légèrement différentes de celles du Faucon pèlerin ou du Faucon gerfaut. Les faucons aplomados défendent agressivement leur territoire. Le nombre des interventions agressives est important avant la ponte et à la fin de la période de nourrissage des jeunes. Il est moins élevé pendant la période d'incubation.

Alimentation mode et régime

Très actifs à l'aube et au crépuscule, les faucons aplomados se nourrissent prioritairement d'oiseaux et de gros insectes qu'ils capturent au vol. La taille des proies peut varier, des petits passereaux comme les alouettes haussecols, des colombidés comme les tourterelles tristes mais aussi des gallinacés comme la caille de Gambel. La part des petits mammifères dans son régime n'est guère importante, mais il consomme occasionnellement des lièvres de Californie ou des écureuils terrestres. Les faucons aplomados chassent également des lézards. Ils repèrent souvent leurs proies à partir de perchoirs d'où ils plongent en piqué pour les capturer Ils sont également capables de parasiter d'autres espèces de rapaces et de leur voler leur repas. Certains couples chassent de concert, l'un des deux se chargeant de débusquer la victime, l'autre ayant pour rôle de l'intercepter et de la tuer.

Reproduction nidification

Le choix du site de nidification constitue la première étape de la reproduction de cette espèce et les couples expérimentés reviennent généralement à l'endroit qu'ils ont occupé l'année précédente. Habituellement, le site choisi est situé sur une falaise abrupte avec une corniche en surplomb et un panorama remarquable sur un terrain de chasse. Il est presque toujours inaccessible aux mammifères prédateurs. La plupart des nids sont situés dans des cavités rocheuses peu profondes bénéficiant d'une paroi qui les protège du dessus. Dans une étude réalisée récemment, des scientifiques ont établi le profil suivant : près de 50% des faucons aplomados placent leur nid dans des trous ou des cavités de falaises, 25% les posent directement sur la paroi d'une corniche horizontale, environ 15% réutilisent d'anciens nids de rapaces ou établissent leur propre nid dans une crevasse rocheuse. Quelques rares individus s'installent dans les arbres. En ce qui concerne le mode de nidification, on ne peut pas véritablement parler de colonies, les nids étant distants les uns des autres d'environ 150 mètres.
Tous les couples ne nichent pas. On estime que, chaque année, 15% des couples ne déposent pas de ponte. Les pontes de substitution sont extrêmement rares en cas d'échec de la première couvée et représentent sans doute moins de 1% de l'effort de reproduction. Chez la plupart des populations nicheuses, la ponte comprend constamment 4 ou 5 oeufs. L'intervalle entre la ponte de deux oeufs n'est pas très bien connu mais il est probablement de deux jours, ce qui signifie que 9 ou 10 jours sont nécessaires pour obtenir une couvée complète. L'incubation dure entre 29 et 33 jours et elle est assurée en grande partie par la femelle. Le mâle prend parfois le relais sur le nid, lorsque sa compagne se restaure de proies qu'il lui a rapportées. Les jeunes éclosent tous dans un intervalle de deux à trois jours, ce qui semble prouver que la couvaison ne commence pas avant que la ponte ne soit complète. Le séjour des jeunes au nid dure entre 36 et 41 jours.
Malgré la grande régularité dans la taille des pontes quelque soient les régions, le succès des nichées est très inégal (1,2 à 3,4 oiseaux par nichée) sans doute en raison de l'usage accru des pesticides qui rend les coquilles des oeufs particulièrement plus minces et entraîne de ce fait la non-viabilité de certaines couvées. Ajoutée à cela, la mortalité chez les jeunes faucons aplomados est très élevée. Près de 74% d'entre eux meurent au cours de la première année, la cause principale de cette hécatombe étant répertoriée comme la chasse.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/07/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net