Faucon des prairies

Falco mexicanus - Prairie Falcon

Systématique
  • Ordre
    :

    Falconiformes

  • Famille
    :

    Falconidés

  • Genre
    :

    Falco

  • Espèce
    :

    mexicanus

Descripteur

Schlegel, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 47 cm
  • Envergure
    : 91 à 113 cm.
  • Poids
    : 420 à 1100 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Falconidés sont une famille de rapaces diurnes de taille petite à moyenne, comportant les caracaras et les faucons. Falco vient du latin "falx" qui désigne la faux. Il fait référence aux ailes falciformes des faucons, longues, étroites et pointues. Les Falconiformes ont été séparés sys... lire la suite

Description identification

Chez les adultes, les sexes sont quasiment identiques. Les faucons des prairies ont un dessus brun grisâtre qui contraste avec des parties inférieures claires. Ces dernières sont plus ou moins mouchetées de sombre sur la poitrine et sur l'abdomen. Les axillaires et le dessous des ailes sont noires, excepté le bord de traîne qui forme une sorte "d'étai" le long du corps. Comme chez le Faucon pèlerin, la tête porte une moustache noire qui traverse les joues, mais celle-ci est plus étroite. Le dessus de l'œil est surmonté par un sourcil blanc. L'arrière des couvertures auriculaires est maculé par une tache bien visible. Le bec est bleuâtre hormis la base qui est jaune. Les pattes sont également jaunes. Les juvéniles ressemblent aux adultes mais ils ont un dessus moins barré. Les parties inférieures sont plus teintées de chamois et plus striées, elles paraissent donc plus sombres. Les cuisses sont plus striées. Les parties nues sont grises.
A des titres divers, les faucons des prairies peuvent être confondus avec les faucons émerillons, les faucons pèlerins et les faucons gerfauts. Ces derniers sont toutefois plus grands, ont des ailes plus larges, une queue plus longue et des marques faciales à peine visibles.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Prairie Falcon,
  • Halcón Mejicano,
  • Falcão-das-pradarias,
  • Präriefalke,
  • prérisólyom,
  • Prairievalk,
  • Falco di prateria,
  • Präriefalk,
  • Præriefalk,
  • sokol prériový,
  • raroh prériový,
  • Præriefalk,
  • preeriahaukka,
  • falcó de les praderies,
  • sokół preriowy,
  • prēriju piekūns,
  • Мексиканский сокол,
  • ソウゲンハヤブサ,
  • 草原隼,
  • 草原隼,

Voix chant et cris

Les faucons des prairies communiquent principalement par la voix. Trois sortes de vocalisations ont été repérées : des jacassements puissants et aigus qui sont utilisés comme cris d'alarme et pour marquer le territoire, un "eechup" qui est produit pendant les parades, enfin un gazouillement qui est lancé dans les situations de conflit.

Habitat

Les faucons des prairies fréquentent généralement les zones ouvertes et les terrains sans arbres. On les trouve souvent dans les déserts de sauges, les étendues d'herbes rases et les autres habitats arides à proximité de falaises ou d'escarpements rocheux. Bien qu'ils s'installent habituellement à des altitudes plus modestes, ils peuvent nicher jusqu'à 3700 mètres dans des toundras alpines. Plus de 200 couples se reproduisent ainsi dans le Parc Naturel de la Snake River, en Idaho, ce qui représente environ 5 à 10% du total de la population nord-américaine. Les populations qui nichent dans les montagnes Rocheuses descendent dans les terres basses en hiver. On les retrouve dans les champs de céréales qui abritent des troupes nombreuses d'alouettes haussecol. Au printemps, ces bandes de passereaux se dispersent et les faucons regagnent alors leurs sites de nidification dans les falaises. En Arizona, les faucons des prairies hivernent à basse et moyenne altitude, puis migrent plus haut, dans des déserts herbeux et des étendues de chaparral en été. Durant cette dernière période, les endroits les plus fréquentés sont les falaises isolées qui surplombent de vastes superficies de terres ininterrompues. Les nids sont placés dans des promontoires rocheux orientés au nord pour éviter les fortes chaleurs. Pendant la période hivernale, les territoires sont très vastes, mesurant entre 6 et 11,5 km de diamètre. Ces rapaces peuvent alors parcourir plus de 25 kilomètres pour trouver leur nourriture dans des zones d'influence qui mesurent parfois plus de 140 kilomètres carrés.

Comportement traits de caractère

On possède peu de renseignements sur la longueur du lien conjugal. La réutilisation régulière des mêmes sites de nidification tend à suggérer que les couples restent unis pendant une assez longue période. Des observations ont démontré que certains nids étaient fréquentés par le même couple pendant 9 années consécutives. Néanmoins, une femelle peut également occuper le même nid pendant plusieurs années, chaque fois avec un partenaire différent. Pendant la période hivernale, les couples se disloquent. En mars, ils regagnent leurs lieux de nichage dans un ordre qui n'est pas pré-établi. Dès que les deux partenaires ont rejoint l'endroit où ils doivent se reproduire, ils commencent la période nuptiale qui dure environ un mois. Durant ce laps de temps, les deux partenaires se perchent pendant de longues périodes à proximité du nid. Le mâle s'absente de temps en temps pour chasser et les accouplements sont nombreux. Au cours de cette période de 30 jours, des parades aériennes ont lieu mais on ne n'en connaît pas exactement le détail. Il est probable qu'elles soient légèrement différentes de celles du Faucon pèlerin et du Faucon gerfaut.
Les faucons des prairies sont territoriaux. Les interventions agressives pour chasser les intrus sont nombreuses, en moyenne 6 par jour. Elles sont fréquentes avant le début de l'incubation, atteignent leur apogée au moment de l'éclosion puis déclinent au moment de l'élevage des poussins. Elles reprennent de nouveau de l'importance peu de temps avant l'envol.

Alimentation mode et régime

On possède des détails très nombreux sur le régime de cette espèce. Selon les études, les pourcentages d'oiseaux et de mammifères sont très variables. Les observations réalisées en été donnent de 8 à 66% de mammifères et de 33 à 92% d'oiseaux. Les informations recueillies en hiver donnent un plus grand pourcentage d'oiseaux. La proportion de reptiles, d'autres vertébrés et d'insectes est pratiquement négligeable dans toutes les études. En ce qui concerne les mammifères, les lièvres de Californie (Lepus californicus) représentent seulement 8% des prises mais 65% de la biomasse. Pour les oiseaux, les faucons des prairies capturent principalement des alouettes haussecol, mais les tourterelles tristes (Zenaida macroura) et les sturnelles de l'Ouest forment également une partie importante de la diète. Selon les régions, le menu est légèrement différent. En Arizona, les écureuils terrestres du genre Spermophilus et les écureuils-antilopes (Ammospermophilus harrisi) dépassent le nombre de lagomorphes. Dans le même état, les colins de Gambell (Callipepla gambelii) représentent près de la moitié du total des oiseaux.

Reproduction nidification

Le choix du site de nidification constitue la première étape de la reproduction. Un couple possédant de l'expérience revient généralement à l'endroit où il a niché l'année précédente. Le nid est placé généralement sur une falaise, plus précisément sur une corniche qui surplombe le plateau et procure un large panorama sur le territoire de chasse. L'endroit de la ponte est situé en moyenne 11 mètres au-dessus du pied de la falaise. La plupart du temps, le site est inaccessible pour des mammifères prédateurs. En Idaho, près de la moitié des nids sont dissimulés dans des cavités rocheuses, ce qui leur procure une protection supplémentaire contre les intrus venus du ciel. Dans plus de la moitié des cas, le nid de branches a la forme d'une marmite. d'environ 1 mètre de profondeur. Les faucons des prairies nichent en solitaire et deux nids sont toujours distants d'au moins 150 mètres l'un de l'autre. Pour une raison indéterminée, un faible nombre de couples appariés ne nichent pas. En cas d'échec de la couvée, moins d'1% des couples produisent une nichée de remplacement.

En Idaho, la ponte comprend habituellement 5 oeufs, mais sa taille diminue sans doute très légèrement plus on va vers le sud. La femelle dépose chaque œuf vraisemblablement tous les deux jours, ce qui signifie qu'elle met environ 9 ou 10 jours pour compléter sa ponte. L'incubation dure de 29 à 33 jours. Elle est assurée presque entièrement par la femelle qui n'est relayée par le mâle que lorsque ce dernier lui apporte son ravitaillement. Les naissances s'échelonnent en deux ou trois jours, ce qui tend à prouver que l'incubation commence avant la fin de la ponte. Les petits prennent leur envol 36 à 41 jours après l'éclosion. Alors que la taille des pontes est presque partout similaire, la productivité des nids est très variable, passant d'un minimum de 1,9 à un maximum de 3,9 poussins. Les causes principales de la déperdition sont dues aux prélèvements des fauconniers, à la prédation des mammifères et à l'infertilité des oeufs. Ajouté à cela, la mortalité des juvéniles est très importante au cours de leur première année d'existence (65%). Par la suite, la mortalité des adultes est plus modérée.

Distribution

Les faucons des prairies sont endémiques de l'ouest des Etats-Unis et du nord du Mexique jusqu'à environ le district fédéral de Mexico. Leur aire de nidification s'étend du sud-est de la Colombie Britannique, du sud de l'Alberta et du Saskatchewan jusqu'à la Baja californienne, l'Arizona, le Nouveau-Mexique et l'ouest du Texas. Ils hivernent dans les prairies et les habitats semi-désertiques du sud du Canada jusqu'au centre du Mexique en passant par le Kansas, l'Oklahoma et le centre du Texas. L'espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les populations de faucons des prairies semblent stables et sont estimés entre 2000 et 6000 couples en Amérique du Nord. Bien qu'ils soient protégés par l'US Bird migratory Act, ils sont souvent capturés car ce sont des oiseaux très appréciés en fauconnerie en raison de leur grande agressivité. La pureté de l'espèce est parfois menacée car elle s'hybride volontiers avec le Faucon pèlerin et le Faucon gerfaut.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Faucon des prairiesFiche créée le 28/11/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net