Geai à nuque blanche

Cyanocorax cyanopogon - White-naped Jay

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Cyanocorax

  • Espèce
    :

    cyanopogon

Descripteur

zu Wied-Neuwied, 1821

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 132 à 160 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les plumes raides du front prennent une apparence plus douce et plus velouté sur le sommet du crâne où elles forment une sorte de capuchon qui n'est pas aussi renflé que celui du Geai acahé. Le front et la calotte sont noirs, les côtés de la tête, les côtés du cou, la gorge et le haut de la poitrine affichent une couleur sépia. Il y a une petite tache bleu-outremer au-dessus de l'œil. Une petite virgule bleue orne l'arrière de l'iris. Une belle moustache bleu-cyan, parfois à peine visible, traverse la zone des joues. La nuque et l'arrière du cou sont blanc immaculé chez la plupart des individus, mais ont une légère teinte bleuâtre chez certains autres. Les parties supérieures sont corne grisâtre, les ailes sont brun terne, la queue est couleur sepia avec une large terminaison blanche sur toutes les rectrices. Les parties inférieures en-dessous de la poitrine sont blanchâtres, avec un légère teinte crème chez certains individus.
Les iris sont jaune brillant, le bec et les pattes sont noirâtres. Les 2 sexes sont identiques. Les juvéniles ont de minuscules taches oculaires, leur moustache est plus étroite et plus terne.
Les geais à nuque blanche peuvent être confondus avec les geais acahés, mais leur huppe est moins renflée et moins proéminente. L'arrière du capuchon et la nuque sont entièrement blancs, le dessus est brun et non pas bleu foncé. La taille est plus petite, la queue est relativement plus longue, ce qui modifie légèrement la silhouette.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-naped Jay,
  • Chara nuquiblanca,
  • Gralha-cancã,
  • Weißnacken-Blaurabe,
  • fehérfejű indigószajkó,
  • Witnekgaai,
  • Ghiandaia nucabianca,
  • Brasiliansk skrika,
  • Brasilskrike,
  • kapuciarka sedmohlasá,
  • sojka brazilská,
  • Brasiliansk Blåskade,
  • brasiliannärhi,
  • gaig de clatell blanc,
  • modrowronka białokarkowa,
  • エリジロルリサンジャク,
  • 白枕蓝鸦,
  • 白頸藍鴉,

Voix chant et cris

Le geai à nuque blanche a un répertoire très étendu assez semblable à celui du Geai acahé mais non étudié dans son détail. Le cri que l'on entend le plus couramment dans son milieu naturel est un "chyup-chyup" mélodieux et métallique. Cet oiseau imite de façon remarquable un bon nombre d'autres espèces dont le caracara à tête jaune. On peut également entendre un cri en sourdine qui est produit plus souvent en dehors de la période de reproduction que celui du Geai acahé.

Habitat

Les geais à nuque blanche fréquentent principalement les zones de broussailles sèches (caatinga) et les savanes boisées arides (cerrado) entre 400 et 1 100 mètres d'altitude. Au Minas Gerais, dans les zones de transition entre le caatinga et le cerrado, ces oiseaux sont habituellement remplacés par les geais à plumet (Cyanocorax cristatellus). Dans certaines zones de cerrado pur, les 2 espèces cohabitent souvent avec des pourcentages variables en ce qui concerne leur répartition.
Les geais à nuque blanche peuvent également être observés dans les forêts qui bordent les cours d'eau, dans les zones boisées en cours de régénération et à la lisière des forêts tropicales pourvues d'arbres à feuilles caduques.

Comportement traits de caractère

Les geais à nuque blanche ont les mêmes habitudes comportementales que les geais acahé. Comme eux, ils visitent les hameaux et ils effectuent des incursions assez dévastatrices sur les plantations d'arbres fruitiers.
Ces oiseaux sont sédentaires.

Alimentation mode et régime

Le régime de cet oiseau est peu connu. Le geai à nuque blanche consomme des termites ailés. Dans le nord-est du Brésil, il ingurgite aussi des fruits qui proviennent des mandacarus qui sont des sortes de cactus (Cereus jamacaru). Près des habitations humaines, il semble visiter régulièrement les plantations.

Reproduction nidification

On possède vraiment peu de renseignements sur les mœurs reproductives de cet oiseau. Les seules informations qui nous sont parvenues proviennent de populations indigènes qui ont pu l'observer. Elles demandent donc à être confirmées de façon plus scientifique. D'après ces rapports oraux, le nid est une construction peu soignée placée à 3 mètres au-dessus du sol. La ponte contient au maximum 2 œufs dont on ne connaît pas la durée d'incubation.
Les geais à nuque blanche cohabitent avec les geais acahés dans l'est du Mato Grosso, mais ils ne fréquentent pas les mêmes localités et n'ont pas de relations avec eux. En conséquence, ils ne produisent pas, à notre connasissance, d'hybrides.

Distribution

Les geais à nuque blanche sont endémiques de l'est et du nord-est du Brésil. Leur aire de distribution s'étend du Maranhao, du Ceara et du Paraiba en direction du sud jusqu'à l'est du Mato Grosso et aux états de Goias, Minas Gerais et Bahia. Une population isolée vit dans l'état de l'Espirito Santo. Malgré leur forte parenté avec le Geai acahé dont ils étaient encore récemment considérés comme une sous-espèce, les geais à nuque blanche sont considérés comme monotypiques.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même commune dans un grand nombre de régions de son aire de distribution. Elle semble cependant en déclin dans l'état de Bahia où elle est victime du braconnage pour le commerce des cages et des volières. Sa récente expansion dans l'état d'Espirito Santo est due principalement à la déforestation.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/03/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net