Grèbe castagneux

Tachybaptus ruficollis - Little Grebe

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Tachybaptus ruficollis

((Pallas, 1764))


Ordre : Podicipédiformes

Famille : Podicipédidés  ;

Genre : Tachybaptus

Espèce : ruficollis

Sous-espèces : 7 [+] [-]
Tachybaptus ruficollis ruficollis(widespread)
Tachybaptus ruficollis albescens(Caucasus to Burma and Sri Lanka)
Tachybaptus ruficollis iraquensis(Iraq, sw Iran)
Tachybaptus ruficollis capensis(Africa s of the Sahara, Madagascar)
Tachybaptus ruficollis poggei(ne to se Asia, Kuril Is., Japan, Taiwan)
Tachybaptus ruficollis philippensis(Philippines. except Mindanao.)
Tachybaptus ruficollis cotabato(Mindanao. Philippines.)

Biométrie :

Taille : 29 cm
Envergure : 40 à 45 cm.
Poids : 100 à 200 g

Longévité : 13 ans

Chant :

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : Kleindobbertjie (af), potápka malá (cs), Lille Lappedykker (da), Zwergtaucher (de), Little Grebe (en), Zampullín Común (es), pikku-uikku (fi), Kis vöcsök (hu), Tuffetto comune (it), カイツブリ (ja), Dvergdykker (nb), Dodaars (nl), perkozek (zwyczajny) (pl), Mergulhão-pequeno (pt), Малая поганка (ru), potápka malá (sk), Smådopping (sv), 小 (zh)

Identification :
Grèbe castagneux C'est le plus petit et le plus trapu des grèbes. Il est immédiatement identifiable à sa petite tête ronde, son petit bec mince aux commissures pâles souvent visibles et son inimitable façon de flotter comme un bouchon, l'arrière du corps tronqué. En période nuptiale, le castagneux se reconnaît à ses joues, sa gorge et son avant du cou brun-roux contrastant avec le reste du plumage brun sombre et la tache jaune pâle qui marque la commissure du bec. En plumage d'hiver, le castagneux revêt une coloration assez uniforme. Le contraste entre la gorge, l'avant du cou et les flancs chamois d'une part, et la calotte, la nuque et les parties supérieures brunes d'autre part, est moins net. La tache clair aux commissures s'estompe et est à peine visible. Grèbe castagneux En période hivernale, la confusion est toujours possible avec le Grèbe à cou noir et, dans une certaine mesure avec l'esclavon. Cependant, une somme de détails permet d'établir une distinction : la taille est nettement inférieure, l'avant du cou et les flancs chamois (et non pas grisâtres), le cou plus court, le bec plus droit et la calotte plus plate.

Chant : En période de nidification, il émet une sorte de hennissement strident roulé, souvent crescendo puis decrescendo, rappelant le cri du Courlis corlieu. Par ailleurs, il produit toute une série de cris variés : des cris gazouillants, un cri d'alarme fin et métallique, "ouit-ouit", et un cri de contact aigu "bii-ib".

Habitat : Le Grèbe castagneux aime bien les eaux dormantes, aussi n'est-il pas rare de le trouver sur les petits étangs, les mares et même les fossés inondés. De tous les grèbes, il est en effet celui qui peut nicher Grèbe castagneux sur les pièces d'eau dont la surface est la plus réduite. Et ceci, non pas en raison de sa petite taille mais de son régime alimentaire moins piscivore que les autres espèces de grèbes. En période de reproduction, il accorde sa préférence aux cours d'eau lents dont la végétation émergée est suffisamment abondante pour dissimuler son nid. Le reste de l'année, il fréquente les lacs plus dégagés, les estuaires, et dans certaines régions, les eaux côtières abritées.

Comportements : Les oiseaux vivant en Europe Occidentale, dans les îles britanniques et en Afrique du Nord sont sédentaires. Grèbe castagneux Les oiseaux originaires de l'Europe Septentrionale migrent à la fin de la saison estivale et viennent grossir les rangs des oiseaux habitant dans nos régions. Toutefois, sans doute à cause de sa discrétion et de son caractère farouche, des techniques de comptage pas toujours fiables, les effectifs répertoriés en France pendant la mauvaise saison sont nettement inférieurs à ceux que l'on pourrait attendre. En hiver, les castagneux forment de petits groupes qui se mêlent avec d'autres espèces d'oiseaux hivernants. Sa spécialité est alors de coloniser les cours d'eau à faible débit comme les rivières et les petits fleuves.

Vol : En tout temps, il passe beaucoup de temps sur l'eau et on a peu d'occasions de le voir voler.

Nidification : Comme chez tous les grèbes, le nid, Grèbe castagneux construit avec des roseaux et des branchages fins, est une sorte de petit radeau plus ou moins flottant amarré dans les roseaux ou à la berge par les branches d'un arbuste tombant dans l'eau. D'avril à juillet, la femelle y pond 5 à 6 œufs de couleur blanchâtre dont l'incubation est assurée par les deux parents pendant une période qui varie de 20 à 27 jours. Des secondes pontes ou des pontes de remplacement peuvent être effectuées jusqu'au début du mois d'août. Les jeunes sont nidifuges, accompagnent leurs parents lors des promenades quotidiennes et trouvent refuge sur leur dos. Cependant, ils ne sont pas autonomes et capables de s'envoler avant l'âge d'un mois et demi.

Régime : Son régime est nettement moins piscivore que celui des autres grèbes et il peut trouver, même dans de petits plans d'eau, suffisamment de larves d'insectes et d'invertébrés aquatiques pour subvenir aux besoins de sa nichée. Plongeant sans cesse à la recherche des ses proies aquatiques, il est assez difficile à observer car il reste peu de temps à la surface lorsqu'il est en activité de pêche pour capturer des mollusques et des crustacés qui constituent l'essentiel de son régime.

Sources :

 

Autres liens :
Fiche du grèbe castagneux du site Pouyo et les oiseaux
D'après Buffon : Le Castagneux. ; Le Grèbe.
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux


Fiche créée le 07/11/2002 par Didier COLLIN avec la participation de Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 26/06/2016 04:23:20 - © 1996-2016 Oiseaux.net

Oiseaux des rivières et des étangs

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux

Grèbe castagneux