Guêpier à tête noire

Merops breweri - Black-headed Bee-eater

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Méropidés

  • Genre
    :

    Merops

  • Espèce
    :

    breweri

Descripteur

Cassin, 1859

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 54 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce guêpier ne peut être confondu car c'est le seul qui présente une telle combinaison : tête noire, desssus vert et dessous chamois. Toutefois, il ressemble quelque peu au Guêpier des Célèbes (Meropogon forsteni) à cause de son pattern et de la forme de sa queue. Il est d'ailleurs souvent classé dans le même genre Meropogon.
Les deux sexes sont absolument identiques. Chez les adultes, la tête, le cou, la gorge sont noirs sans reflets brillants. Le manteau, le dos, les scapulaires, les ailes, le croupion et les rectrices centrales affichent un bel ensemble vert vif. Cependant, en plumage usé, l'extrémité des tertiaires est bleuâtre. Les vexilles externes des rectrices les plus extérieures sont verts alors que le reste de la queue est cannelle foncé, excepté les pointes qui sont vertes. La poitrine, les flancs, le ventre, les sous-caudales et les sous-alaires sont chamois-ocre vif avec une légère nuance de vert pâle Une étroite bande roux-cannelle traverse la région pectorale.
Le bec est noir, plus robuste que chez la plupart de ses congénères. Les iris sont rouge cramoisi, le gosier rose. Les pattes et les pieds sont gris foncé, mais le dessous des pieds est jaune brillant et les griffes noires
Chez les juvéniles les rectrices centrales n'ont pas de filets. Ils diffèrent également des adultes par leur front, leur capuchon, la nuque, les côtés du cou qui sont verts au lieu de noir. La poitrine est verte au lieu de roux-cannelle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-headed Bee-eater,
  • Abejaruco Cabecinegro,
  • Abelharuco de cabeca preta,
  • Schwarzkopfspint,
  • feketefejű gyurgyalag,
  • Zwartkopbijeneter,
  • Gruccione testanera,
  • Svarthuvad biätare,
  • Svarthodebieter,
  • včelárik kapucňový,
  • vlha černohlavá,
  • Sorthovedet Biæder,
  • huppumehiläissyöjä,
  • abellerol capnegre,
  • żołna czarnogłowa,
  • Черноголовая щурка,
  • ズグロハチクイ,
  • 黑头蜂虎,
  • 黑頭蜂虎,

Voix chant et cris

Le guêpier à tête noire est relativement silencieux. Son cri d'alarme, assez fréquent, "ouic", est répété au bout de quelques secondes. Quand il rapporte des aliments au nid, il signale son arrivée par des "piourouk-prk" calmes et discrets. En cas de rencontre avec un congénère, le cri de salutation ou de reconnaissance est un "tchournouk-tchournouk". On peut également entendre un trille musical et doux.

Habitat

Les guêpiers à tête noire fréquentent les lisières des forêts, les parcelles clairsemées en cours de régénération, les plantations, les alentours des clairières et des lieux d'habitation situés non loin des forêts. On les trouve plus particulièrement à proximité des rivières et des cours d'eau, dans les petites îles boisées ou sur les berges bien pourvues en végétation. Ils apprécient également les galeries d'arbres et les boisements marécageux et nichent dans des endroits qui bordent les savanes sèches.

Comportement traits de caractère

Les guêpiers à tête noire vivent en solitaire, en couple ou en trio. Après la reproduction, ils se rassemblent en petits groupes familiaux qui peuvent contenir jusqu'à 6 individus. Ces oiseaux sont assez silencieux et peu actifs, si bien qu'ils passent assez facilement inaperçus. Il leur arrive de se percher près d'un endroit dégagé mais leur plumage relativement sombre ne se détache pas sur un fond ombragé. Les guêpiers à tête noire capturent leurs proies au cours de brèves expéditions dans les airs, à l'étage moyen ou inférieur de la forêt dense ou clairsemée. Ils ne volent presque jamais à plus de 5 mètres au-dessus du sol. Dès qu'un insecte passe, le guêpier le poursuit, le happe puis regagne son perchoir où il le frappe durement avant de l'avaler. Une faible proportion d'insectes est attrapée au niveau du sol dans la végétation basse qui forme le sous-bois mais l'oiseau ne se pose pas.

Alimentation mode et régime

Le régime est composé principalement d'insectes volants, en particulier des abeilles charpentières et des guêpes. Néanmoins, des scarabées du rosier, des bousiers et d'autres coléoptères sont également consommés. Les grosses libellules, les sphynx des lauriers, les papillons et les cigales trouvent aussi une place de choix. Les oisillons sont nourris avec des larves ou avec des asticots.

Reproduction nidification

Dans la partie nord de son aire de nidification, le guêpier à tête noire commence à creuser un terrier en janvier et dépose ses œufs en février. Au sud, la ponte a lieu à la fin du mois d'août ou plus particulièrement au mois de septembre. Ce guêpier niche en solitaire ou en colonie lâche. Souvent, la colonie est située dans une zone intermédiaire à la limite de la forêt et de la savane, elle est formée d'une quinzaine de nids qui sont répartis sur une distance de 2 kilomètres et qui sont distants de 12 à 100 mètres les uns des autres. Les différentes tâches de la nidification sont effectuées par le couple ou par un trio d'adultes. Le terrier qui abrite le nid est creusé dans un amoncellement de latérite qui forme une légère pente, dans une termitière, dans le sol sableux et friable d'un champ cultivé ou dans une prairire qui a été noircie par les incendies. Le tunnel qui donne accès à la chambre de ponte décline d'environ 20 degrés par rapport à l'horizontale. Il mesure 70 à 90 millimètres de diamètre et il est long d'un à deux mètres. La chambre de ponte est ovale et forme un angle extrêmement aigu sur un côté. Elle mesure environ 25 centimètres de long. La femelle y dépose 2 ou 3 œufs et est censée couver en solitaire. Les petits sont nourris par le couple ou par l'ensemble des trois adultes.

Distribution

Les guêpiers à tête noire sont originaires du continent africain, plus particulièrement de la zone équatoriale. Leur aire de distribution couvre le sud-est du Nigéria, le nord de la République Centrafricaine, le Gabon, l'enclave du Cabinda et le nord de l'Angola, le Congo, l'est et le nord-est du Zaïre ainsi que l'extrême sud-ouest du Soudan. Des populations isolées vivent en Afrique Occidentale, probablement au Ghana et depuis peu en Côte d'Ivoire. L'espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le guêpier à tête noire n'est pas globalement menacé. Dans bien des endroits, ils est considéré comme une rareté mais sa présence est sans doute sous-estimée en raison de ses mœurs extrêmement discrètes. Les terriers qui sont creusés sur le sol brûlé sont très repérables car des tas de sable jaune provenant de l'excavation forment souvent des monticules jaunes près de l'entrée. Ceci fournit une indication évidente aux prédateurs ou aux personnes malveillantes qui bouchent alors le trou d'entrée. Le taux d'échec des couvées est souvent considérablement augmenté. Au Ghana, l'espèce a pratiquement disparu à cause des inondations fréquentes et de la crue des rivières. Par contre, en Afrique Occidentale, l'espèce a conquis de nouveaux territoires, notamment en Côte d'Ivoire où elle niche depuis 1998.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/10/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net