Guêpier de Perse

Merops persicus - Blue-cheeked Bee-eater

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Méropidés

  • Genre
    :

    Merops

  • Espèce
    :

    persicus

Descripteur

Pallas, 1773

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : 46 à 49 cm.
  • Poids
    : 38 à 50 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet oiseau d'assez grande taille a une silhouette longiligne et élancée avec des longues ailes. Chez le mâle de la race nominale en plumage frais, les parties supérieures ont une teinte vert gazon. Les ailes et la queue sont davantage vert doré. Parfois, toutes les parties, excepté le croupion, sont fortement nuancées d'olive avec une décoloration bleuâtre sur le croupion et sur les tertiaires lorsque les plumes sont usées. Les ailes ont un étroit bord de fuite sombre. Sur le front, la région la plus proche du bec est blanche, le reste du front en arrière vire au bleu poudreux. Souvent, sans doute chez les immatures, le front est jaunâtre et le sourcil bleu est faiblement marqué. Il y a un large trait oculaire noir formant un masque. Les joues sont majoritairement bleues mais il peut avoir une fine ligne blanche sous l'œil. Le menton est jaune brillant, contrastant avec la gorge qui est rousse.
Les parties inférieures sont vert éclatant, les axillaires et le dessous des ailes excepté les moitiés terminales des rémiges sont roussâtres. Le bec long et affiné est noir, les iris ont une couleur bordeaux. Les guêpiers de Perse se distinguent des guêpiers de Madagascar (Merops superciliosus) par le capuchon vert, la présence de couleurs jaunes et bleues dans le plumage, l'absence de blanc sur les contours du bec et un masque noir plus développé. Ils se rapprochent plus sensiblement des guêpiers à queue d'azur (Merops philippinus) bien qu'ils aient un croupion et une moustache de couleur différente.
La femelle ressemble à son partenaire, mais les filets des rectrices sont plus courts. Les iris sont souvent rouge-orange. Les juvéniles sont bien plus ternes que les adultes. Le plumage est plus vert bleuâtre et a un aspect écaillé. Le menton est chamois jaunâtre, la gorge chamois-roux. Le front et les sourcils sont verdâtres. Les iris sont brun foncé. Les filets de la queue sont brefs. Les immatures effectuent leur mue et acquièrent le plumage adulte 4 ou 5 semaines après leur envol du nid.
La race chrysocercus est un peu plus petite que la race nominale persicus. Elle a un dessus plus doré et les filets qui dépassent la queue varient de 76 à 104 millimètres.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Merops persicus persicus (sw, nw AF)
  • Merops persicus chrysocercus (nw Africa)

Noms étrangers

  • Blue-cheeked Bee-eater,
  • Abejaruco Persa,
  • Abelharuco-persa,
  • Blauwangenspint,
  • perzsa gyurgyalag,
  • Зелёная щурка,
  • 蓝颊蜂虎,
  • Groene Bijeneter,
  • Gruccione guanceazzurre,
  • Blåkindad biätare,
  • Blåkinnbieter,
  • żołna modrolica,
  • včelárik modrolíci,
  • vlha modrolící,
  • Grøn Biæder,
  • vihermehiläissyöjä,
  • Blouwangbyvreter,
  • ルリホオハチクイ,

Voix chant et cris

Le guêpier de Perse émet un "dirririp" en roulade qui est assez semblable au "pruik" du Guêpier d'Europe mais qui est plus sec, plus bref et avec des syllabes plus distinctes. Le répertoire comprend également des "tetiou" interrogateurs et doux, des "dik dik dik" perçants ainsi que des "diripp diripp diripp" servant de salutations qui sont délivrées à partir d'un perchoir.

Habitat

Pendant la période estivale, les guêpiers de Perse fréquentent les déserts, les semi-déserts, les steppes, les dunes, les étendues salines, les terres cultivées, les zones d'épineux et les pentes sableuses qui possèdent des petits ravins. On les trouve également dans les ravins et les précipices, dans les carrières, les mines, les fosses, les talus, les digues et les remblais. Ils nichent principalement dans les déserts sableux, à proximité des étendues d'eau qui sont bordées par les tamaris et les roseaux.
En Afrique, en dehors de la saison de nidification, les guêpiers de Perse occupent une grande variété d'habitats plus verts et plus humides tels que les savanes, les larges vallées riveraines, les bois, les rives des lacs, les marécages, les réservoirs, les barrages, les travaux d'irrigation et les terres cultivées. En Sierra Leone, ils se regroupent en nombre dans les mangroves.

Comportement traits de caractère

Les guêpiers de Perse sont des oiseaux très sociables en toutes saisons. Ils chassent à l'affût à partir d'un fil électrique ou du sommet d'un arbre. Ils descendent vers le sol puis reprennent rapidement de la hauteur, planent en direction de leur victime en tournant brusquement, ce qui leur permet de la saisir par en-dessous avec la pointe de leurs mandibules. Ils reviennent ensuite à leur perchoir pour la frapper, et si elle est venimeuse pour la frictionner afin d'en ôter le dard et le poison. Les guêpiers de Perse chassent parfois à grande hauteur. Ils forment des dortoirs communs dans les tamaris, dans les palmiers, les roseaux, les touffes de casuarinas ou les grands arbres. En Mauritanie, un dortoir situé dans un prosopsis peut contenir parfois plus d'un millier d'oiseaux. Ces oiseaux prennent des bains de soleil en adoptant une attitude très caractéristique : cou rentré, plumes du cou hérissées et ailes écartées. Il leur arrive aussi de se baigner dans l'eau.
La migration s'effectue de jour et à grande hauteur dans le ciel. Les troupes qui se déploient sur un large front suivent généralement les lignes directrices naturelles comme les côtes, les fleuves ou les chaînes montagneuses. Les guêpiers de Perse reviennent sur les lieux de nidification au mois de mars ou au mois d'avril et en repartent surtout au mois d'août. Ils vivent en Afrique Orientale d'octobre à avril et en Afrique du Sud de novembre à avril. On peut les apercevoir au-dessus de la vallée du Nil de janvier à mai (migration de retour).

Alimentation mode et régime

Sur ses terres asiatiques, le guêpier de Perse se nourrit principalement d'hyménoptères alors qu'en Afrique, il consomme surtout des libellules. Les libellules sont également des proies appréciées en Asie où elles constituent environ 15% de son menu, et dans certaines régions elle sont même prédominantes. Cet oiseau ingurgite une bien plus grande variété d'insectes volants que le guêpier d''Europe, ce dernier se concentrant presque exclusivement sur les abeilles quand elles sont abondantes. Le guêpier de Perse capture donc des bestioles de petite taille comme les fourmis et les punaises mais aussi des proies plus conséquentes comme les coléoptères, les criquets, les sauterelles, les mantes religieuses, les cigales et les papillons.

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions : mai-juin dans le nord-ouest de l'Afrique au Niger et au Mali, mai en Égypte, mai-octobre au Sénégal et en Mauritanie, mai-juillet au Turkménistan, au Pakistan et en Inde, avril-mai dans l'émirat d'Oman. Les guêpiers de Perse sont monogames et on n'est pas certain qu'ils aient des assistants. Ils se reproduisent en couples isolés ou en colonies lâches qui contiennent seulement 10 couples par hectare. Il peut y avoir des colonies plus importantes, ce qui génère des disputes et même parfois des croisements de bec. Souvent, ils forment des colonies mixtes avec les guêpiers d'Europe. Les tunnels ou les galeries sont situés dans les berges d'un canal ou d'un fossé d'irrigation, dans la paroi d'une falaise basse, dans un talus, un remblai de route ou une dune sableuse balayée par le vent. Dans un talus, la galerie est horizontale, en terrain plat, elle est oblique jusqu'à 20 degrés. Elle mesure de 1 à 3 mètres de long selon la plus ou moins grande souplesse du terrain. Le diamètre du trou d'entrée est d'environ 8 centimètres, la chambre de ponte terminale mesure 15 à 20 cm de long, 9 cm de large et 12 cm de haut.
La ponte comprend 4 à 8 œufs (généralement 6) qui sont couvés par les 2 parents le jour et par la femelle seule la nuit. La durée d'incubation est de 23-26 jours, les jeunes ne quittent le nid qu'environ 30 jours après l'éclosion, ce qui est assez difficile à évaluer car les naissances ne sont pas synchronisées.

Distribution

Les guêpiers de Perse nichent en Asie, du Moyen-Orient jusqu'au nord du Pakistan et au nord-ouest de l'Inde. Une population isolée niche également en Afrique du Nord. En hiver, ils migrent en Afrique Tropicale, du Sénégal jusqu'au Cameroun et du Mozambique et de l'Angola jusqu'en Éthiopie. Il existe officiellement 2 sous-espèces : M. p. chrysocercus (niche en bordure du Sahara, au Maroc, en Algérie et de façon clairsemée jusqu'au lac Tchad, hiverne en Afrique Occidentale, au sud du grand désert) - M. p. persicus (niche dans le delta du Nil, Israël, sud-est de la Turquie en direction du sud jusqu'au golfe de Perse, rives de la Caspienne et de la mer d'Aral, berges du lac Balkhach, nord de l'Afghanistan (Hindou Kouch), nord et ouest de l'Inde dans les provinces de Delhi et du Gujarat, hiverne an Afrique Orientale, de la corne de l'Afrique jusqu'au Zimbabwe).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les guêpiers de Perse ne sont pas globalement menacés. Ils sont plutôt communs et répandus et on ne leur connaît pas de danger véritable, que ce soit sur les terres de nidification ou sur les lieux d'hivernage. Les colonies qui sont proches des habitations sont souvent harcelées par les bruits des humains. Les colonies qui sont installées en sol plat sont parfois détruites par les intempéries ou par la progression des travaux agricoles, si bien que les couples sont obligés de déménager. Ces oiseaux jouissent toutefois d'une certaine tranquillité dans les réserves protégées au Pakistan et en Iran.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/09/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net