Hirondelle de Guinée

Hirundo lucida - Red-chested Swallow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Hirundo

  • Espèce
    :

    lucida

Descripteur

Hartlaub, 1858

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 12 à 14 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les hirondelles de Guinée, les parties supérieures, y compris les petites, les moyennes couvertures et les tertiaires, sont bleu métallique brillant. Le lustre est plus apparent lorsque les oiseaux sont en plumage frais. Les lores et les couvertures auriculaires sont noirs. Le front, le menton, la gorge et la partie supérieure de la poitrine affichent une belle teinte châtain-roux foncé. Les couvertures sous-alaires et les axillaires sont blanc terne. Une bande bleu métallique incomplète orne le milieu de la poitrine. Le reste des parties inférieures est blanc. Les sous-caudales sont d'un blanc plus défraîchi.
Les grandes couvertures, les ailes et la queue présentent une couleur noire avec des reflets bleus. La queue modérément fourchue est ornée de larges taches blanches sur les filets intérieurs de toutes les rectrices hormis la paire centrale.
Les iris sont noir brunâtre, le bec noir. Les pattes et les pieds sont bruns. Le mâle et la femelle sont semblables. Les juvéniles ressemblent beaucoup aux parents, mais leurs parties supérieures et la bande pectorale sont moins lustrées et plus brunes. Le menton, le gorge et le haut de la poitrine sont d'un châtain nettement plus pâle.
Les différentes sous-espèces se distinguent principalement par la couleur plus ou moins foncée de leur tache pectorale. La race clara qui vit au Sahara est la plus claire et la plus petite en taille. La race subalaris est la plus sombre. La race éthiopienne rothschildi est la plus grande. Elle a un dessus bleu-violet et un dessous des ailes plus blanc pur que la race nominale.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Hirundo lucida lucida (sw Mauritania and Senegal to Togo and Benin)
  • Hirundo lucida subalaris (Congo and DRCongo)
  • Hirundo lucida rothschildi (Ethiopia)

Noms étrangers

  • Red-chested Swallow,
  • Golondrina de Guinea,
  • Andorinha-da-guiné,
  • Singschwalbe,
  • Roodkeelzwaluw,
  • Rondine pettorosso,
  • Guineasvala,
  • Guineasvale,
  • lastovička hrdzavohrdlá,
  • vlaštovka lesklá,
  • Rødhalset Svale,
  • guineanhaarapääsky,
  • oreneta de Guinea,
  • jaskółka rdzawogardła,
  • Певчая (настоящая) ласточка,
  • アフリカツバメ,
  • 赤胸燕,
  • 赤胸燕,

Voix chant et cris

Les cris sont assez semblables à ceux de l'Hirondelle rustique (Hirundo rustica). Le chant est un gazouillement faible qui est plus clair et qui porte à une plus grande distance que celui de l'Hirondelle rustique.

Habitat

En Afrique Occidentale, les hirondelles de Guinée fréquentent principalement les savanes sèches et les zones semi-arides. En Ethiopie, leur habitat préféré est constitué par les prairies de montagne qui sont situées entre 1 800 et 2 750 d'altitude. Ces oiseaux peuvent souvent être observés à proximité ou à l'intérieur des villages.

Comportement traits de caractère

Le vol des hirondelles de Guinée est extrêmement rapide et elles semblent traverser le ciel comme des flêches, tout à fait à la manière des hirondelles rustiques. Ces oiseaux se reproduisent en couples isolés ou en petits colonies éparses. Pendant la période de nidification, la taille des rassemblements varie en fonction de la disponibilité des sites. Après la reproduction et pendant la période hivernale, les groupes ont une dimension plus importante. Les hirondelles de Guinée sont sédentaires, elles ne quittent pas leur aire de reproduction de toute l'année.

Alimentation mode et régime

Les hirondelles de Guinée se nourrissent d'insectes volants qu'elles capturent dans les airs. De nombreux rapports indiquent qu'elles apprécient particulièrement les essaims de termites ailés.

Reproduction nidification

En Afrique Occidentale, la saison de nidification se déroule de février à juillet. Pour la race clara, la reproduction a lieu en juin et d'août à octobre. En Ethiopie, la race rothschildi niche en mai et juin. Au Zaïre, la race subalaris établit son nid pendant les pluies de février-mai et d'août-septembre. Cette hirondelle niche en association avec les humains depuis apparemment de très longues années. A la fin du XIXème siècle, on a déjà trouvé des nids d'hirondelle de Guinée sur le rebord de fenêtre d'une vieille usine désaffectée. De nos jours, la plupart des nids sont établis dans des bâtiments, tels que des vérandas, des avant-toits de maison, des cabanes ou des voûtes de pont. Les falaises et les termitières sont également utilisées. Le nid, comme celui de l'Hirondelle rustique, est construit avec des pelotes de boue mélangées avec un peu de fibres végétales. L'intérieur est garni de plumes. A l'intérieur des édifices, les nids sont souvent accrochés à des chevrons ou à des poutres.
Les œufs sont blancs, avec de larges taches rouge brunâtre. Ils mesurent en moyenne 19 millimètres sur 13. Sur l'ensemble de l'aire de distribution, le ponte comprend habituellement 3 ou 4 œufs. La durée d'incubation et la totalité des mœurs reproductives ne sont pas connues, mais il semble qu'elles soient assez semblables à celles de l'Hirondelle rustique.

Distribution

Les hirondelles de Guinée ont une aire de distribution très morcelée en Afrique Occidentale, dans la vallée du Congo et en Ethiopie. Les 2 dernières régions nommées sont sans doute des vestiges de territoires qui ont été plus vastes dans le passé. La race nominale lucida est sédentaire en Afrique Occidentale, du Sénégal jusqu'à l'extrême ouest du Nigeria en passant par le Ghana et le Togo. Elle est absente des régions côtières et humides de l'ouest. La race clara vit un peu plus au nord que la race nominale, à la limite du Sahara, au Mali, au Burkina Faso aussi loin à l'est que le Niger et le Nigeria. La race subalaris est restreinte à la vallée du fleuve Congo, tandis que la race rothschildi vit dans le centre et le sud-ouest de l'Ethiopie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les hirondelles de Guinée sont assez communes sur l'ensemble de leur aire de distribution. Dans certaines régions comme en Gambie, elles sont même considérées comme abondantes. Le développement de structures artificielles comme les ponts ont procuré de nouveaux sites de nidification et permis à cette espèce d'accroître ses populations. D'après Birdlife, son territoire couvre environ 2 470 000 kilomètres carrés. Ses effectifs ne sont pas quantifiés. L'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 29/01/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net