Hocco à face nue

Crax fasciolata - Bare-faced Curassow

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Cracidés

  • Genre
    :

    Crax

  • Espèce
    :

    fasciolata

Descripteur

von Spix, 1825

Biométrie
  • Taille
    : 85 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 2200 à 2800 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les hoccos à face nue sont les seuls membres du genre Crax à posséder une zone de peau nue noire sur le pourtour de l'œil. De plus, ces oiseaux présentent un important dimorphisme sexuel. Les mâles des trois races n'affichent pas de grandes différences. Leur plumage est majoritairement noir. Leur cire est jaunâtre, a peine enflée, formant une protubérance naissante qui est toutefois plus visible que celle du Hocco alector. Il n'y a pas de caroncules en dessous du bec. Les rectrices extérieures ont de fines terminaisons blanches. Certains mâles de la race grayi ont un ventre châtain très clair, se distinguant ainsi des mâles de la race nominale qui ont un abdomen blanc. Les femelles sont fortement rayées sur les parties supérieures, la poitrine et le haut du ventre. L'abondance de ces ornements ainsi que la teinte du dessous varie considérablement selon les sous-espèces. Chez la race grayi, l'apport de blanc sur la huppe est très différente en fonction des individus. Les immatures mâles ressemblent beaucoup aux adultes. Toutefois, ils présentent une petite tache jaune sur la peau nue en arrière de l'œil.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Crax fasciolata fasciolata (c and sw Brazil, Paraguay, ne Argentina)
  • Crax fasciolata pinima (ne Brazil)
  • Crax fasciolata grayi (e Bolivia)

Noms étrangers

  • Bare-faced Curassow,
  • Pavón Muitú,
  • Mutum-de-penacho,
  • Nacktgesichthokko,
  • csupaszarcú hokkó,
  • Maskerhokko,
  • Hocco faccianuda,
  • Gulnäbbad hocko,
  • Krøllhokko,
  • hoko kučeravý,
  • hoko žlutozobý,
  • Nøgenmasket Hokko,
  • kaljunaamahokko,
  • hoco de cara nua,
  • czubacz gołolicy,
  • Гололицый кракс,
  • ハゲガオホウカンチョウ,
  • 裸面凤冠雉,
  • 裸臉鳳冠雉,

Voix chant et cris

Hocco à face nue

Le hocco à face nue est une espèce territoriale. Aussi, est-elle très communicative. On peut l'entendre très fréquemment dans les clairières et le long des cours d'eau. Son cri le plus courant est composé de 3 notes et dure un peu moins d'une seconde.

Habitat

Comme pratiquement tous ses congénères, le hocco à face nue est une espèce forestière. Il vit dans les boisements humides ou dans les forêts d'arbres à feuilles semi-caduques. On le trouve souvent à la lisière des zones boisées. Dans les régions côtières, il erre parfois le long des plages, en particulier à l'aube et au crépuscule. Le reste de la journée, il revient à son habitat naturel car il a besoin d'arbres pour son alimentation et son mode de nidification.

Comportement traits de caractère

On connaît vraiment peu de choses sur les mœurs de cet oiseau. Contrairement à la plupart des hoccos, ce cracidé recherche sa nourriture en solitaire ou parfois en couple. Il prospecte le plus souvent à terre où il a de grandes chances de trouver des fruits tombés. Il visite également les marais salants ou les terres riches en sel. Après la reproduction, le hocco à face nue vit en petit groupe familial qui établit son dortoir dans les arbres. Il reste fidèle à ce lieu de repos pendant de nombreuses nuits. Cependant, lors des nuits bien éclairées par la lune, il manifeste son inquiétude et préfère déménager vers un autre lieu assez proche. Lorsqu'il est inquiet ou qu'il se sent menacé, le hocco à face nue ouvre et ferme sa queue assez fréquemment. Il remue la tête assez nerveusement sur les côtés et il dresse ses rectrices. Dans le Mato Grosso et le Pantanal, Le hocco à face nue est considéré comme une oiseau sédentaire. Il doit en être de même sur le reste de son territoire, aucun mouvement particulier n'ayant été rapporté.

Alimentation mode et régime

Les hoccos à face nue ont un régime mixte. Toutefois, ils consomment surtout des fruits tombés à terre. Ils ingurgitent également des graines, des fleurs et du nectar, en particulier ceux des arbres du genre Tababuia. Leur menu est complété par des bigorneaux, des sauterelles, des grenouilles arboricoles et d'autres petits animaux. Le sel doit jouer un rôle important dans l'équilibre de leur alimentation car ils visitent souvent les terres salées.

Reproduction nidification

Au Paraguay, la saison de nidification est préalable au mois de décembre. Au Brésil, elle se déroule entre le mois de septembre et le mois de janvier. Les hoccos à face nue construisent leur nid dans les arbres, jusqu'à 4 mètres au-dessus du sol. Il est souvent dissimulé sous une touffe de plantes grimpantes. Le nid est une plate-forme construite avec des branches, des brindilles, des tiges et des feuilles. L'intérieur est garni de feuilles. La femelle y dépose entre 2 et 5 œufs qu'elle couve pendant environ 30 jours. Lorsqu'ils naissent les poussins sont déjà emplumés et ils ont les yeux ouverts. Ils sont précoces et au bout de quelques jours, ils sont déjà capables de se mouvoir. Après l'envol, les jeunes restent au sein du groupe familial pendant plusieurs mois

Distribution

Le hocco à face nue possède une aire de distribution assez vaste au Brésil, au Paraguay, dans l'est de la Bolivie et l'extrême nord de l'Argentine. Il est divisé en trois sous-espèces : C.f. pinima, qu'on trouve dans le nord-est du Brésil, C.f. fasciolata qui vit dans le centre et le sud-ouest du Brésil, au sud de l'Amazone ainsi qu'au Paraguay et au nord de l'Argentine. La troisième race, C.f. grayi, vit dans l'est de la Bolivie où elle est abondante dans les habitats de savanes. Au Brésil, la race nominale est très courante du Minas Gerais et du Goïas jusqu'au Pantanal et au Mato Grosso du Sud.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Birdlife, on ne connaît pas exactement la taille de la population globale. Elle est toutefois considérée comme assez commune. La répartition selon les régions est très inégale. Le bastion de l'espèce se situe dans le sud-ouest su Brésil (Minas Gerais, Mato Grosso, Pantanal). Dans les états de Sao Paulo et du Paranà, les populations sont désormais très réduites. La race pinima du Piaui et du Maranahao est quasiment éteinte. En Argentine et au Paraguay, les densités sont assez faibles.

Bien que cette espèce occupe encore un assez vaste territoire, elle a disparu de pas mal de régions à cause de la destruction de son habitat et de la chasse. Dans le plan de conservation des cracidés mis en place par l'IUCN, la sauvegarde de cette espèce est considérée comme une "haute priorité". Des informations supplémentaires concernant les effectifs et l'état des habitats vont être recueillies, en particulier dans la partie centrale du Brésil.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/04/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net