Kiwi d'Owen

Apteryx owenii - Little Spotted Kiwi

Systématique
  • Ordre
    :

    Aptérygiformes

  • Famille
    :

    Aptérygidés

  • Genre
    :

    Apteryx

  • Espèce
    :

    owenii

Descripteur

Gould, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 880 à 1950 g
Longévité

45 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Espèce endémique de Nouvelle-Zélande. C'est le plus petit des cinq espèces de kiwi. Il n'a que des moignons d'ailes, pas de queue. Nocturne, difficile à observer, par contre on l'entend. Il est gris clair brunâtre finement marbré de bandes horizontales claires, long bec pâle, tarses pâles, doigts forts, armés de griffes. Il peut être confondu avec un immature de Kiwi roa mais ce dernier a les tarses et les doigts sombres, ainsi qu'un plumage plus sombre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Little Spotted Kiwi,
  • Kiwi Moteado Menor,
  • Quivi-manchado-pequeno,
  • Zwergkiwi,
  • kis foltos kivi,
  • Kleine Grijze Kiwi,
  • Kiwi macchiato minore,
  • Mindre fläckig kivi,
  • Dvergkivi,
  • kivi pásikavý,
  • kivi Owenův,
  • Dværgkiwi,
  • pikkukiivi,
  • kiwi tacat petit,
  • kiwi mały,
  • Малый серый киви,
  • コマダラキ-ウィ,
  • 小斑几维,
  • 小斑鷸鴕,

Voix chant et cris

Le mâle émet un chant qui ressemble à un coup de sifflet ascendant répété aigu, le chant de la femelle est plus lent, plus faible entrecoupé de gazouillis et sifflements ; il chante occasionnellement le soir pour délimiter son territoire et maintenir le contact avec son partenaire ; souvent les couples chantent en duo, c'est une répétition, les appels ont lieu de 25-35 fois par séquence de chant.

Habitat

Il était répandu dans la forêt et les broussailles sur les îles du Nord et du Sud.

Comportement traits de caractère

Le Kiwi d'Owen est incapable de voler. Il est nocturne, pendant la journée il se repose dans un terrier, une crevasse de rocher, un tronc d'arbre creux, ou sous une végétation dense, pour en sortir peu de temps après le crépuscule. Il se nourrit comme les autres espèces en marchant lentement en frappant le sol, quand la proie est détectée il sonde les feuilles de son bec. Peu visible, c'est un oiseau très territorial qui se bat violemment contre ses congénères à coups de pattes et de griffes acérées en laissant alors quantité de plumes sur le terrain.
Le vol : Il ne vole pas, c'est un oiseau aptère. Ses ailes ne sont que des moignons de quelques centimètres.

Alimentation mode et régime

Le Kiwi d'Owen se nourrit principalement de petits invertébrés, en particulier des vers de terre, des larves de coléoptères, de cigales, de mouches et de mites. Il se nourrit aussi d'araignées, d'insectes adultes, de petits fruits tombés au sol et de feuilles.

Reproduction nidification

Les œufs sont pondus de juillet à janvier. Le nid est souvent un court terrier, un tronc d'arbre creux, ou installé sur le sol sous une végétation dense. La taille des couvées varie de 1 à 2 gros œufs blancs. L'incubation n'est faite que par le mâle. L'incubation est estimée de 65 à 75 jours. Le séjour au nid est de 4 à 5 jours. Les juvéniles y reviennent durant 2 à 4 semaines, puis sont indépendants. Ils sont matures à partir de 3 ans et sont alors aptes à se reproduire. La dispersion des jeunes n'excède pas 3,5 km.

Distribution

Au moment de la colonisation européenne, ils avaient déjà pratiquement disparu de l'île du Nord, avec seulement un spécimen collecté (Mt Hector, Tararua Range, 1875) et un autre signalé près de Pirongia en 1882. L'espèce était encore présente dans les régions de Nelson, Westland et Fiordland jusqu'au début des années 1900, mais il a peu à peu disparu, laissant une petite population relictuelle sur l'île d'Urville. On pense que cinq Kiwi d'Owen ont été introduits sur l'île Kapiti en 1912, et ils y ont prospéré. Depuis 1983, des oiseaux ont été transférés de Kapiti sur les îles Hen, Tiritiri Matangi, Motuihe, Red Mercury, pour y tenter l'installation et la reproduction de cette espèce.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Autrefois très répandu sur les deux îles principales, il est maintenant confiné à quelques îles et sanctuaires du continent. Le Kiwi d'Owen a disparu de l'île du Nord à la fin des années 1800, peut-être en raison de la prédation par les chiens. Le déclin et la disparition dans l'île du Sud est probablement liée à la prédation de l'espèce par les mustélidés, chiens, et chats introduits. Heureusement, quelques oiseaux avaient été introduits sur l'île de Kapiti en 1912. Ils y ont prospéré malgré la présence du Râle weka. Les introductions sur d'autres sites sans prédateurs ont été largement couronnées de succès. Comme ses congénères de la même famille, c'est une espèce très sensible à la prédation par les prédateurs introduits, en particulier les chiens. Statut UICN Quasi menacé.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/02/2016 par Yann Cambon © 1996-2017 Oiseaux.net