Merle à froc noir

Turdus olivater - Black-hooded Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    olivater

Descripteur

Lafresnaye, 1848

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 70 à 85 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les sexes sont différents. Chez le mâle adulte, le front jusqu'à l'arrière du cou, les joues, les couvertures auriculaires, le menton, la gorge et le haut de la poitrine sont uniformément noirs. Le fin anneau orbital est jaune. La nuque, les côtés du cou et le reste des parties supérieures, incluant les couvertures alaires, les bordures des rémiges et les tertiaires, sont brun-olive foncé. L'alula, les couvertures primaires et l'intérieur des rémiges sont brun sombre. Sur le dessous des ailes, les plumes des couvertures sont comme la poitrine et les flancs alors que les extrémités des grandes couvertures sont légèrement plus orange. La queue est brun noirâtre avec une vague nuance olive sur les rectrices externes. Le reste des parties inférieures à partir des côtés de la poitrine varie de l'ocre à la couleur sable. Les sous-caudales ont de légères stries blanchâtres.
Le bec est jaune, les yeux sombres. Les pattes et les pieds ont une teinte jaune brunâtre.
Chez les femelles, le plumage est assez semblable, mais le capuchon noir n'est pas bien défini. La tête est en effet plus claire et ne contraste pas avec le reste des parties supérieures qui sont brun-olive plus clair. L'anneau orbital est jaune clair. Les ailes et la queue ne sont pas aussi foncées que chez le mâle. Le menton, la gorge et les côtés du cou sont chamois avec des stries brunes. Le reste du dessous est lavé de chamois-orange clair, sauf les flancs et les sous-caudales qui sont orange plus foncé. Le bec est jaune terne, le reste des parties nues est identique à celui du mâle.
Les immatures ont le capuchon sombre des adultes, mais celui-ci est strié de chamois clair sur la nuque, les joues et le manteau. Les scapulaires et les couvertures alaires ont des stries ou des extrémités orange. La poitrine et le ventre sont rayés de brun noirâtre.
Les différentes races ne sont pas très différentes les unes des autres. Elles se distinguent cependant par le plus ou moins grand apport de noir sur la tête et le capuchon et par la façon dont il contraste avec le chamois plus ou moins roux des parties inférieures.

Indications subspécifiques 8 Sous-espèces

  • Turdus olivater sanctaemartae (n Colombia)
  • Turdus olivater caucae (sw Colombia)
  • Turdus olivater olivater (e Colombia, n and w Venezuela)
  • Turdus olivater kemptoni (extreme s Venezuela)
  • Turdus olivater paraquensis (sw Venezuela)
  • Turdus olivater duidae (c Venezuela)
  • Turdus olivater roraimae (se Venezuela, w Guyana and n Brazil)
  • Turdus olivater ptaritepui (se Venezuela)

Noms étrangers

  • Black-hooded Thrush,
  • Zorzal Cabecinegro,
  • Sabiá-de-cabeça-preta,
  • Kapuzendrossel,
  • kapucnis rigó,
  • Kapucijnerlijster,
  • Tordo monaco,
  • Venezuelatrast,
  • Svartkuttetrost,
  • drozd kapucňový,
  • drozd černokápý,
  • Venezueladrossel,
  • mustahuppurastas,
  • merla capnegra,
  • drozd kapturowy,
  • Капюшонный дрозд,
  • クロズキンツグミ,
  • 黑冠鸫,
  • 黑冠鶇,

Voix chant et cris

Le merle à froc noir émet un chant typique de turdidé. Celui-ci est composé d'une série de phrases très lentes, hésitantes et musicales qui sont espacées par de courtes pauses. Ces notes puissantes et très posées "too-doo, too-dee" ou "chur-dee, chu-dee" sont souvent entrecoupées par des "clee" sonnants ou par des "ee-ee" plus brefs. Le merle à froc noir produit également un chant plus doux et plus mélodieux formé de notes similaires mais plus continues. Cet oiseau délivre ses vocalises tôt le matin et en fin de soirée.

Habitat

Les merles à froc noir vivent principalement dans les forêts humides ou les forêts de nuages des zones tropicales et subtropicales. Ils fréquentent les lisières des zones boisées, les clairières et les peuplements les plus ouverts entre 800 et 2 300 mètres d'altitude. On les trouve également dans les plantations ombragées composées de grands caféiers ainsi que dans les espaces ouverts recouverts d'arbres clairsemés et de buisssons.

Comportement traits de caractère

Les merles à froc noir vivent habituellement en solitaire, mais il leur arrive occasionnellement de se regrouper avec d'autres espèces dans les arbres fruitiers. A bien des égards, ils ont un comportement assez similaire à celui des grives ou des merles forestiers. Cependant, ils sont moins timides et plus facilement approchables. Ces oiseaux recherchent principalement leur nourriture sur le plancher des forêts, mais également dans les feuillages, des étages inférieurs jusqu'à la canopée.
Les merles à froc noir sont majoritairement sédentaires. Toutefois, on assiste à des mouvements récents au Surinam, ce qui suggère qu'il y a peut-être des effectifs insoupçonnés dans l'ouest de son aire de distribution.

Alimentation mode et régime

Les détails de son menu ne sont pas connus. Les merles à froc noir aiment bien prospecter à terre, retournant vivement la litière de feuilles. Ils suivent parfois les longues colonnes de fourmis. Ces oiseaux se nourrissent aussi dans les arbres fruitiers, en particulier les mélostomacées où ils rejoignent parfois d'autres espèces.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de janvier au mois de juillet. Le nid est une assez large coupe construite avec des matériaux végétaux et garnie à l'extérieur avec un peu de boue et de la mousse. L'édifice est placé dans un arbre à une hauteur plutôt basse par rapport au sol. La ponte comprend 2 ou 3 œufs qui sont assez semblables à ceux du Merle à col blanc (Turdus albicollis), bien qu'étant plus larges et plus fortements marqués. Ils sont couleur bleu pâle avec des taches violacées ou brun clair. On ne possède pas d'informations supplémentaires.

Distribution

Les merles à froc noir sont originaires du nord-ouest du continent sudaméricain. Leur aire de distribution, très morcelée, couvre surtout le Venezuela et la Colombie, de la cordillière costale jusqu'au Guyana et à la région montagneuse du Roraima dans le nord du Brésil. Sur ce territoire relativement réduit, on ne compte pas moins de 7 sous-espèces : T. o. olivater (montagnes du nord et de l'ouest du Venezuela et Colombie voisine) - T. o. paraquensis (Cerro paraque, sud du Venezuela) - T. o. santaemartae (montagnes de Santa Marta, Colombie) - T. o. kemptoni (Cerro de la Neblina, Sud-Venezuela) - T. o. duidae (sud du Venezuela, surtout dans la province d'Amazonas) - T. o. roraimae (sud-est du Venezuela, ouest du Guyana et extrême nord du Brésil voisin) - T. o. caucae (chaîne centrale des Andes dans le sud-ouest de la Colombie).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ce merle est commun ou localement commun. Toutes les races présentent un bilan assez satisfaisant, hormis celle qui vit dans la vallée du Cauca et dont on n'a plus de nouvelles depuis quelques années. La race caucae est peut-être éteinte à cause de la destruction massive de son habitat. Elle subsiste toutefois en petit nombre dans des parcs nationaux protégés.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/06/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net