Merle lustré

Turdus serranus - Glossy-black Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    serranus

Descripteur

Tschudi, 1844

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 70 à 90 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Cette espèce est sexuellement dimorphique. Le mâle est entièrement noir lustré, excepté l'anneau orbital qui est jaune-orange brillant ainsi que les ailes et la queue qui sont légèrement noir fuligineux. Les pattes et les pieds sont jaune éclatant. Chez la femelle, la plus grande partie de la tête et des parties supérieures sont brun-olive terne avec une nuance d'orange ou de rouille-orange sur le dessous rappelant nettement la femelle du Merle noir. La zone qui va du front à la nuque, le croupion et les couvertures sus-caudales sont d'un brun plus riche. Le dessous des ailes a des couvertures brun-roux foncé et de pâles bordures orange sur les grandes couvertures. Les parties inférieures sont plus pâles, d'une couleur olive grisâtre avec un vague lavis brunâtre sur le bas de la gorge, la poitrine, le ventre et les flancs. De fines stries ornent parfois la gorge. Le dessous de la queue affiche parfois une couleur chocolat ou brun-roux foncé.
Le bec est jaune sale. Les pattes et les pieds sont identiques à ceux du mâle. Certains individus, n'ayant peut-être pas atteint l'âge adulte, ont une face, une tête et une nuque plus brun brillant. Leur menton et leur gorge est brun-chamois foncé, virant au brun-roux sur les couvertures alaires, la poitrine et le ventre.
Les immatures sont brun-olive avec des stries sur le capuchon, le manteau et la bordure des scapulaires. La queue est brun-fuligineux. Les plumes des parties inférieures sont mouchetées de chamois clair sur la partie centrale. Les juvéniles de premier hiver deviennent plus uniformément sombres mais les jeunes femelles conservent des stries chamois-orange sur le menton, le haut du ventre et les flancs.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Turdus serranus serranus (Peru, w Bolivia)
  • Turdus serranus cumanensis (ne Venezuela)
  • Turdus serranus atrosericeus (ne Colombia and n Venezuela)
  • Turdus serranus fuscobrunneus (c and s Colombia and Ecuador)
  • Turdus serranus continoi (nw Argentina)

Noms étrangers

  • Glossy-black Thrush,
  • Mirlo Serrano,
  • Samtdrossel,
  • fényeshátú rigó,
  • Fluweellijster,
  • Tordo lucente,
  • Andinsk trast,
  • Bektrost,
  • drozd zamatový,
  • drozd sametový,
  • Andessolsort,
  • hohtomustarastas,
  • merla dels Andes,
  • drozd andyjski,
  • Блестящий дрозд,
  • ナンベイクロウタドリ,
  • 辉背鸫,
  • 亮背鶇,

Voix chant et cris

Merle lustré

Le cri du merle lustré est un gloussement assez caractéristique "chip chip chip chip" ou " tjick tjick tchi tchi tchi". Il émet également un "rrrrt rrrrt" rauque et grinçant. Le chant est assez atypique pour un merle : il s'agit de séries brèves, faibles mais rapides de notes aiguës et crissantes "tee-do dededo-deet" ou "ee-te-jeete-o" qui se terminent par une légère pointe vers le haut. Ce chant inclut parfois un trille court ou des sons inarticulés. Il est repété de façon monotone à intervalles réguliers. Les merles lustrés chantent habituellement à l'aube ou au crépuscule à partir d'un perchoir élevé, c'est à dire une touffe de broméliacées. Dans les Andes, ces oiseaux produisent leurs vocalises de février jusqu'à la fin juillet.

Habitat

Merle lustré
♂ adulte

Les merles lustrés habitent les forêts humides de montagne et les zones boisées de la région subtropicale entre 1 500 et 2 800 mètres d'altitude. Ils peuvent grimper occcasionnellement jusqu'à 3 000- 3 500 mètres. On peut également les observer le long des lisières et dans les clairières. A certains endroits, ils s'aventurent dans les grands jardins où l'habitat leur convient. Dans le sud-est de l'Equateur ainsi que dans le nord-ouest du Pérou, ils s'installent aussi, peut-être de façon saisonnière, dans les forêts sèches composées d'arbres à feuilles caduques. En Equateur, la race fuscobruneus est rare au-dessus de 2 800 mètres. Cependant, on peut entendre de nombreux oiseaux chantant sur les pentes du volcan Pichincha aux alentours de 3 750 mètres à la mi-mars.

Comportement traits de caractère

Les merles lustrés sont extrêment craintifs et discrets, prompts à prendre leur envol à l'approche du moindre intrus. Aussi, passent-ils très souvent inaperçus. Ces oiseaux vivent en solitaire ou en couples de l'étage moyen des arbres jusqu'au sommet de la canopée. Occasionnellement, ils visitent l'étage inférieur de la végétation et ils viennent même à terre. Ils recherchent prioritairement leur nourriture aux alentours des cimes, mais également le long des longues branches, dans les plantes grimpantes et dans les touffes d'épiphytes. Ils prospectent parfois le plancher des forêts.
Les merles lustrés sont majoritairement sédentaires. Toutefois, ils peuvent procéder à des migrations altitudinales et descendre jusqu'à 320 mètres dans des habitats qui leur conviennent.

Alimentation mode et régime

Les merles lustrés ont un menu à prédominance végétale : ils se nourrissent principalement de baies et de petits fruits mais ils complètent leur menu avec des insectes et leurs larves.

Reproduction nidification

La saison de nidification est plutôt longue : elle se déroule de février à novembre. Le nid est une structure en forme de coupe construite habituellement avec de la mousse et des lichens. Il est placé la plupart du temps à une faible hauteur dans un enchevêtrement de plantes grimpantes ou de vrilles.
La ponte comprend 2 œufs de couleur bleu pâle avec des taches violettes ou brun clair. Les oisillons et les juvéniles sont visibles à partir du mois de juin.

Distribution

Les merles lustrés sont originaires de zones montagneuses andines du nord-ouest et du centre-ouest de l'Amérique du Sud. Leur aire de distribution s'étend du nord de la Colombie et du nord du Venezuela jusqu'au nord-ouest de l'Argentine en passant par l'Equateur, le Pérou et la Bolivie. Comme chez les espèces montagnardes, les sous-espèces sont assez nombreuses. Quatre races sont officiellement répertoriées : T. s. cumanensis (montagnes du nord-est du Venezuela, dans les provinces d'Anzoategui, Sucre et Monagas) - T. s. arosericeus (montagnes côtières du nord du Venezuela, monts Perija et Andes de Merida dans le nord-est de la Colombie) - T. s. fuscobrunneus (Paramo de Tama en Colombie, versants occidendaux et orientaux des Andes en Equateur) - T. s. serranus (nord du Pérou, versants occidentaux de la Cordillière en Bolivie, nord-ouest de l'Argentine : Salta et Jujuy).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les merles lustrés sont des oiseaux assez abondants. Sur leur aire de distribution estimée à 409 000 kilomètres carrés, leur population globale est considérée comme en léger déclin à cause de la dégradation de leur habitat, mais pas suffisamment pour être classée comme en danger.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Merle lustréFiche créée le 15/02/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net