Monticole à gorge blanche

Monticola gularis - White-throated Rock Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Monticola

  • Espèce
    :

    gularis

Descripteur

Swinhoe, 1863

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 32 à 37 g
Distribution

Distribution

Description identification

La taille de cet oiseau est intermédiaire entre celle d'un rougequeue et celle d'un merle. Le mâle adulte montre des parties inférieures entièrement roux-orange et cette couleur se retrouve au niveau du dos, du croupion et des sus-caudales, plus ou moins masquée au posé par les ailes. Sa gorge est coupée en son milieu d'une ligne blanche, ce qui le distingue de son congénère, le Monticole à croupion roux. Le manteau et les scapulaires sont noirs après usure des liserés pâles. Les ailes et la queue sont gris sombre. Sur les ailes, une tache blanche est évidente sur les secondaires et les tertiaires et des liserés pâles bordent la majorité des plumes, particulièrement les primaires. La tête est coiffée d'une calotte bleue qui se poursuit sur la nuque et est bordée par le noir des couvertures auriculaires se poursuivant vers l'avant en un masque qui inclut l'oeil sombre. Les pattes sont rosâtres.
La femelle est très différente du mâle, mais très proche de la femelle du congénère précité. Les parties supérieures sont dans les tons de brun, la plupart des plumes liserées de pâle. Une zone brun roux apparait sur l'aile, formée par les liserés des rémiges. Le dessous est blanc, les tectrices de la poitrine et des flancs étant largement bordées de brun, donnant au dessous un aspect écailleux. L'oeil est cerclé de pâle et une ligne blanche contourne les joues et les oreilles. Les juvéniles ressemblent à leur mère mais ils sont plus fortement marqués.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-throated Rock Thrush,
  • Roquero Gorgiblanco,
  • Amurrötel,
  • csillagos kövirigó,
  • Amoerrotslijster,
  • Codirossone golabianca,
  • Vitstrupig stentrast,
  • Hvitstrupesteintrost,
  • skaliar bielohrdlý,
  • skalník bělohrdlý,
  • Manchurerstendrossel,
  • mantsuriankivikkorastas,
  • merla roquera golablanca,
  • nagórnik wschodni,
  • baltrīklres akmeņstrazds,
  • *Белогорлый дрозд,
  • ヒメイソヒヨ,
  • 白喉矶鸫,
  • นกกระเบื้องคอขาว,
  • 白喉磯鶇,

Voix chant et cris

Le cri habituel est un "siii" d'accenteur assez incisif. Des "tac tac" aigus peuvent aussi être entendus. Le chant est une phrase assez courte mais répétée, sifflée et modulée, faite de notes flûtées typiques de la famille et qui inclut des "tuit" montants typiques. L'ensemble a une tonalité mélancolique.

Habitat

Les Monticoles à gorge blanche fréquentent les zones boisées ouvertes de montagne. On peut principalement les apercevoir dans les forêts mixtes composées d'épicéas et de mélèzes. Toutefois, occasionnellement, leurs lieux de vie préférés comportent aussi des bouleaux et des rhododendrons. Les parcelles sont rarement pures mais sont constituées d'un mélange de mélèzes, de chênes, et de différentes sortes de conifères, y compris des pins. Leurs sous-bois sont recouverts de petits cèdres et de thuyas, de lespédèzes dont les fleurs tardives forment des grappes pourpres ou violettes, le long des torrents dans les vallées.
Ces oiseaux vivent au-dessus de 1 500 mètres en Chine, au-dessus de 800 m en Corée, entre 300 et 1 650 m en Russie. Ils descendent aussi bas que 200 mètres dans l'Amurland. Ils hivernent dans les forêts sempervirentes, sur les lisières et dans les parcelles en cours de régénération. En hivernage, on les trouve du niveau de la mer jusqu'à 1 200 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Monticoles à gorge blanche fréquentent les zones boisées ouvertes de montagne. On peut principalement les apercevoir dans les forêts mixtes composées d'épicéas et de mélèzes. Toutefois, occasionnellement, leurs lieux de vie préférés comportent aussi des bouleaux et des rhododendrons. Les parcelles sont rarement monotypiques et sont constituées d'un mélange de mélèze et de chênes, de différentes sortes de conifères y compris les pins. Leurs sous-bois sont recouverts de petits cèdrs et de thuyas, de lespédèzes dont les fleurs tardives forment des grappes pourpres ou violètes. le long des torrents dans les vallées.
Ces oiseaux, de la taille d'un petit merle, vivent au-dessus de 1500 mètres en Chine, au-dessus de 800m en Corée, entre 300 et 1650 m en Russie. Ils descendent aussi bas que 200 mètres dans l'Amurland. Ils hivernent dans les forêts à feuilles permanentes , les bois, les lisières et les parcelles en cours de régénération. Pendant la saison hivernale, on les trouve du niiveau de la mer jusqu'à 1200 mètres
Les Monticoles à gorge blanches niichent en Mandchourie et en Sibérie orientale jusqu'à la région de Vladivostock. En hiver, elles descendent vers le sud , en Indochine et en Chine méridionale jusqu'à la ligne du Tropique du Cancer

Alimentation mode et régime

Les Monticoles à gorge blanche ont un menu insectivore. Ils capturent principalement des invertébrés toute l'année. L'examen des estomacs de certains oiseaux de Chine a permis de déterminer que leur menu était constitué principalement d'insectes, et plus particulièrement de coléoptères et de charançons, ainsi que de courtilières, de papillons, de larves charnues et d'une faible quantité d'araignées.

Reproduction nidification

Les Monticoles à gorge blanche se reproduisent de mai à juillet, période au cours de laquelle ils élèvent deux nichées. L'espèce est cavernicole. Le nid est une coupe volumineuse construite avec des herbes sèches, des brindilles, du lichen, de la mousse, des radicelles, le cas échéant avec une couche épaisse d'aiguilles de pins. Il peut être placé par exemple sur une forte pente entre des racines, dans un tronc d'arbre creux ou dans une fissure de rocher.
La ponte comprend en moyenne 6 œufs (de 4 à 8), de couleur rosâtre ou blanc-crème avec des mouchetures brun roussâtre.
Le nid du Monticole à gorge blanche peut être parasité par le Coucou gris (Cuculus canorus).

Distribution

Les Monticoles à gorge blanche nichent en Mandchourie et en Sibérie orientale jusqu'à la région de Vladivostok. En hiver, ils descendent vers le sud, en Indochine et en Chine méridionale jusqu'au Tropique du Cancer.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Monticoles à gorge blanche ne sont pas globalement menacés. La productivité de l'espèce est assez forte en Chine, mais moindre dans le nord de la Corée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 08/11/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net