Moqueur des armoises

Oreoscoptes montanus - Sage Thrasher

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Mimidés

  • Genre
    :

    Oreoscoptes

  • Espèce
    :

    montanus

Descripteur

Townsend, JK, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 40 à 50 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le capuchon, les épaules et le dos sont gris brunâtre terne, cette couleur étant plus diluée sur le croupion. Les plumes des couvertures alaires sont gris-brun avec de fines bordures chamois-brun, ce qui forme une barre bien visible lorsque l'aile est fermée. Les primaires, les secondaires et les tertiaires sont gris-brun sans éclat. Les rectrices sont gris brunâtre, les 3 paires les plus extérieures étant largement terminées de blanc.
Les lores, la zone sub-oculaire et les couvertures auriculaires sont mouchetés de chamois-gris. Le menton est blanchâtre, encadré de chaque côté par une fine moustache noirâtre. La poitrine et le ventre sont blancs, avec d'évidentes et d'abondantes taches sombres, plus épaisses sur la poitrine et devenant plus larges et plus clairsemées sur le haut du ventre. La zone anale est chamois. Le dessous des ailes affiche une teinte chamois-gris. Les iris sont jaune-citron, le bec est gris-brun terne avec la base de la mandibule inférieure rosâtre. Les pattes sont gris-olive terne.
Les juvéniles sont semblables aux adultes. Le dos est brun avec des stries sombres. Les tertiaires ont d'épais liserés chamois clair.
Les moqueurs des armoises ne peuvent être confondus avec aucun autre "thrasher" du genre Toxostoma. Leur silhouette est très différente avec une queue plus brève, des ailes plus allongées et un bec qui ressemble plus à celui des grives. Toutefois, le moqueur à bec courbe et le Moqueur de Bendire ont une apparence qui n'est pas très éloignée, mais ils sont facilement différenciés par l'absence de stries sur les parties inférieures.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sage Thrasher,
  • Cuitlacoche de las Artemisas,
  • Bergspottdrossel,
  • hegyi gezerigó,
  • Bergspotlijster,
  • Mimo della salvia,
  • Buskhärmtrast,
  • Salviespottefugl,
  • drozdec palinový,
  • drozdec horský,
  • Bjergspottedrossel,
  • marunamatkija,
  • mim de les artemises,
  • przedrzeźniacz smugowany,
  • vībotņu žagaste,
  • Горный кривоклювый пересмешник,
  • ウタイマネシツグミ,
  • 高山弯嘴嘲鸫,
  • 高山矢嘲鶇,

Voix chant et cris

Le chant est délivré à partir d'un perchoir bien exposé ou en vol. C'est une longue série très musicale de syllabes douces et gazouillantes de laquelle sont exclues généralement toutes notes rudes ou grinçantes. Il peut durer pendant plus de 2 minutes d'un seul trait. Les moqueurs des armoises imitent rarement les autres espèces, et toujours de façon très brève. Les cris du répertoire sont un "chuck" rude, un "churr" très aigu et un "whee-er" sifflotant dont on ignore pour l'instant l'usage.

Habitat

Pendant la période de nidification, ces moqueurs sont confinés dans les zones dominées par les armoises tridentées qui sont des petits arbustes gris argenté aus fleurs jaunâtres. Cependant dans l'Utah et le Nevada, ils préfèrent fréquenter les sarcobates vermiculés qui sont des petits arbrisseaux aux feuilles succulentes de la famille des chénopodiacées. Dans l'état de Washington, ils apprécient particulièrement les purshies tridentées dont les fruits poussent en grappes.
En hiver, les moqueurs des armoises vivent dans des types d'habitat plus variés, tels que les déserts, les semi-déserts et les zones arides pourvues de broussailles clairsemées.

Comportement traits de caractère

Les moqueurs des armoises sont des migrateurs de faible distance. Ils hivernent immédiatement au sud de leur aire de reproduction, à partir du sud de la Californie jusqu'au centre du Mexique. L'aire de nidification est totalement désertée en hiver. Au printemps, les oiseaux reviennent sur les lieux de ponte à partir du 23 mars dans l'est de l'état de Washington et à la fin mai au Canada. Ces oiseaux vagabondent dans le nord et le centre du Canada et dans tous les Etats-Unis jusqu'aux côtes de l'Atlantique.

Alimentation mode et régime

Les moqueurs des armoises se nourrissent surtout d'invertébrés. Ils en consomment de toutes les sortes mais ils marquent tout de même une certaine préférence pour les coléoptères et les fourmis. Quelques matières végétales sont toutefois ingurgitées. Ces oiseaux sont réputés pour causer de sévères dommages dans les champs cultivés et dans les vignes de l'état de Washington.
Ils recherchent leur pitance presque exclusivement à terre, prospectant sous les buissons et creusant dans les touffes, dans la litière et dans les détritus.

Reproduction nidification

La période de nidification commence à la fin du mois d'avril ou au début du mois de mai. Il y a généralement 2 couvées par saison. Les secondes nichées ont lieu du début juin au début juillet en Idaho.Ces oiseaux sont monogames et territoriaux, défendant leur zone de dominance par des chants, des vols ondulés et des poursuites. Le nid est construit par les 2 parents. C'est une construction volumineuse bâtie avec des brindilles assez grossières et garnie avec des matériaux plus raffinés tels que herbes et du crin de cheval. Le diamètre extérieur mesure 20 centimètres mais la coupe intérieure n'en mesure que 11. Elle est installée à faible hauteur dans un buisson d'armoises, entre 10 et 40 cm au-dessus du sol. Elle peut être directement posée à terre sous une broussaille.
La ponte comprend habituellement 4 ou 5 œufs, de couleur bleu foncé ou bleu verdâtre avec des taches ou d'évidentes marques de différentes sortes de brun ou de cannelle. La durée d'incubation est de 10 ou 11 jours. Les jeunes sont aptes à s'envoler au bout de 8 à 14 jours. Quand il quittent leur lieu de naissance, les jeunes sont souvent incapables de produire un effort soutenu. Pendant une semaine, ils continuent à être nourris par leurs géniteurs.
Les nids des moqueurs des armoises sont rarement parasités par les vachers. Les parents moqueurs rejettent systématiquement les œufs des intrus et on ne possède pas d'exemples dans lesquels ils élèvent et nourrissent des oisillons qui ne sont pas les leurs.

Distribution

Les moqueurs des armoises sont originaires de l'ouest du continent nord-américain et de la partie nord de l'Amérique Centrale. Ils nichent à partir du sud de la Colombie Britannique et de l'extrême sud du Saskatchewan jusqu'au nord de l'Arizona et le nord-ouest du Nouveau-Mexique en passant par l'est de l'état de Washington, l'Oregon, le Nevada, l'est de la Californie, l'ouest du Colorado, le Wyoming, le Montana et le sud de l'Idaho. Ces oiseaux hivernent principalement au sud de leur aire de nidification, du sud de la Californie, de l'Arizona et du Nouveau-Mexique jusqu'en Amérique Centrale dans les provinces mexicaines du Michoacàn et d'Hidalgo.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du monde, cette espèce n'est pas globalement en danger. Sur l'ensemble de son aire, elle est relativement commune. Toutefois, certaines populations locales déclinent à cause de la reconversion de leur habitat en zones habitables ou en zones de pâture pour le bétail. Certains effectifs déclinent à cause de la disparition des grands buissons et des arbustes, ces derniers représentant des sites de nidification privilégiés. La petite population canadienne est considérée comme en danger car il subsiste à peine quelques centaines d'hectares convenables pour la reproduction.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Moqueur des armoisesFiche créée le 15/08/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net