Moucherolle à ventre roux

Sayornis saya - Say's Phoebe

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Tyrannidés

  • Genre
    :

    Sayornis

  • Espèce
    :

    saya

Descripteur

Bonaparte, 1825

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 21 à 22 g
Longévité

5 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Ce gobemouche de taille moyenne présente un dessus gris brunâtre pâle avec une tête et des couvertures alaires plus foncées que le dos. Le menton, la gorge et la poitrine affichent une teinte chamois-gris qui contraste avec le ventre et les couvertures sous-caudales cannelle ou rose-saumon. La queue est uniformément noire, avec des rectrices extérieures pâles, à peine visibles en vol. Le bec, les pattes et les pieds sont également noirs. Il n'y a pas de différences entre les sexes. Les immatures ressemblent aux adultes mais dans l'ensemble, ils sont plus bruns, avec parfois une bande alaire chamois.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Sayornis saya saya (Alaska, w Canada, w USA and n, s Mexico)
  • Sayornis saya quiescens (Baja California. nw Mexico.)

Noms étrangers

  • Say's Phoebe,
  • Mosquero Llanero,
  • Piuí-ruivo,
  • Sayphoebe,
  • Say-légykapótirannusz,
  • Say's Phoebe,
  • Fibi di Say,
  • Rödbrun fibi,
  • Brunfibi,
  • pamuchár pláňový,
  • tyranovec okrovobřichý,
  • Okkerfibii,
  • ruskofiivi,
  • mosquer de Say,
  • fibik północny,
  • sārtā fībija, rietumu fībija,
  • Феб Сэя,
  • チャイロツキヒメハエトリ,
  • 棕腹长尾霸鹟,
  • 塞氏菲比霸鶲,

Voix chant et cris

Moucherolle à ventre roux
adulte

Le chant, émis souvent en vol, est un rapide 'pit-tse-ar', l'accent étant invariablement mis sur la dernière syllabe. Le cri 'pee-ee' est un sifflement qui descend. Le cri et le chant sont souvent donnés en alternance. On peut surtout les entendre aux environs de l'aube. Ils sont assez différents des vocalisations des autres moucherolles, notamment celles du Moucherolle phébi, qui occupe en grande partie la même aire de distribution.

Habitat

Les moucherolles à ventre roux sont des oiseaux des contrées ouvertes. Ils fréquentent les steppes à sauge, les flancs arides des collines recouverts de landes, les canyons, les lisières des déserts, les régions agricoles sans arbres, les zones de falaises et les autres sites où ils peuvent nicher. Comme les autres moucherolles, ils sont communs près des zones habitées, installant leurs nids dans les bâtiments. Le moucherolle à ventre roux est, de tous les tyrannidés d'Amérique du Nord, celui qui niche le plus au nord, semblant uniquement limité par l'absence de sites convenables. Il va au-delà de la limite nord des arbres. Restant relativement éloigné de la côte du Pacifique, son aire se déploie de l'Alaska jusqu'au centre du Mexique. Elle s'étend en direction de l'est jusqu'au Nebraska. Son aire d'hivernage commence au nord de la Californie et se poursuit sans discontinuer jusqu'au sud du Mexique.

Comportement traits de caractère

Comme les autres moucherolles, celui à ventre roux agite et remue verticalement la queue. Il se perche sur un arbuste bas ou sur un rocher d'où il jaillit pour capturer une proie dans les airs, dans les feuillages ou à terre. On peut aussi l'apercevoir, effectuant un vol stationnaire à basse altitude au-dessus des champs, cherchant à repérer une victime. Les populations du sud de l'aire de distribution sont sédentaires, celles qui vivent au nord sont migratrices. Dans certaines régions, la migration vers le sud commence dès la fin du mois d'août et se poursuit pendant tout le mois de septembre. Les moucherolles à ventre roux effectuent un retour précoce. Dans l'est de l'état de Washington, les oiseaux reviennent sur les lieux de nidification dès la fin du mois de février.
Le vol : Le moucherolle à ventre roux a un vol direct avec des battements réguliers. Il voltige fréquemment quand il chasse, et pendant les parades nuptiales. Quand il se nourrit, l'oiseau a un vol direct, parfois erratique quand il poursuit une proie.

Alimentation mode et régime

Les moucherolles à ventre roux se nourrissent prioritairement d'insectes, qu'ils soient terrestres ou volants. Toutefois, ils font preuve dans leur régime d'une grande adaptabilité et ils sont capables de consommer des végétaux, notamment des baies, pendant les périodes de froid ou de temps inclément, lorsque les ressources en insectes viennent à manquer.

Reproduction nidification

Les couples sont monogames. Ils nichent dans de solides structures, qu'elles soient naturelles ou artificielles. Les sites naturels comprennent des escarpements rocheux, des crevasses, des corniches de falaises, et des cavités d'arbres. Mais on trouve également des nids dans des structures bâties par les hommes, tels que les ponts, les chevrons des toits de grange ou d'écurie, les portiques et les avant-toits. Le nid est une coupe ouverte faite d'herbes, de mousses agglomérées avec des toiles d'araignées ou d'autres matériaux. L'oiseau n'utilise pas de terre ni de boue, matières qui sont pourtant communes dans les nids des autres espèces de moucherolles.
En général, la femelle s'occupe seule de sa construction puis elle couve les 4 ou 5 oeufs blancs tachés de rougeâtre pendant une période qui varie de 12 à 15 jours. Les deux parents nourrissent les jeunes qui quittent le nid quand ils ont atteint l'âge de 14 à 16 jours. Les couples mènent à terme une ou deux couvées pendant la saison. En cas de seconde nichée, les couples réutilisent fréquemment le même nid mais parfois ils décident d'en sélectionner un nouveau.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les structures faites par l'homme procurent des sites de nidification adaptés aux moucherolles à ventre roux. Cependant, les populations déclinent, sans doute à cause de la perte de l'habitat due à l'urbanisation et aux pratiques agricoles.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/05/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net