Mouette de Bonaparte

Chroicocephalus philadelphia - Bonaparte's Gull

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Chroicocephalus

  • Espèce
    :

    philadelphia

Descripteur

Ord, 1815

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : 78 à 84 cm.
  • Poids
    : 200 à 250 g
Distribution

Distribution

Description identification

Très proche de la Mouette rieuse avec laquelle elle s'associe souvent, la mouette de Bonaparte est nettement plus petite, son bec noir est plus petit, ses pattes plus courtes, ses ailes plus longues et son dessus gris un peu plus foncé.
L'adulte nuptial porte un capuchon noir avec de nets croissants oculaires blancs. Le dessus est gris-ardoise pâle contrastant avec les parties inférieures blanches, les pattes sont roses. Les rémiges primaires blanches possèdent un net bord postérieur noir. Chez les individus non-nuptiaux, le capuchon noir disparaît, la tête devient blanche, la nuque et les côtés du cou présentent une teinte grise. Le pattern de la tête rappelle beaucoup celui de la Mouette rieuse mais les marques y sont plus nettes et plus noires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bonaparte's Gull,
  • Gaviota de Bonaparte,
  • Gaivota de Bonaparte,
  • Bonapartemöwe,
  • Bonaparte-sirály,
  • Бонапартова чайка,
  • 博氏鸥,
  • Kleine Kokmeeuw,
  • Gabbiano di Bonaparte,
  • Trädmås,
  • Kanadahettemåke,
  • mewa kanadyjska,
  • čajka čiernozobá,
  • racek Bonapartův,
  • Bonapartemåge,
  • kuusilokki,
  • ,
  • ボナパルトカモメ,

Voix chant et cris

Le cri habituel est un "tir-tir" de sterne. D'autres cris brefs peuvent être entendus en dehors des sites de nidification.

Habitat

La mouette de Bonaparte niche à la limite de la forêt nordique dans des régions où les conifères bordent les lacs, les marécages et les tourbières. Pendant la migration et la saison hivernale, elle fréquente les pièces d'eau, les rivières, les lacs, les réservoirs d'eaux usées, les estuaires, les marais salants et le plein océan. Occasionnelle en Europe Occidentale et aux Açores.

Comportement traits de caractère

Les mouettes de Bonaparte cherchent leur nourriture en bandes monotypiques dans des endroits assez semblables à ceux des autres espèces de laridés. Elles ne fréquentent pas les dépôts d'ordures mais sont assez assidues au bord des réservoirs de collectage des eaux usées. Les effectifs des bandes sont directement proportionnels à la densité des bancs de poissons. Les mouettes de Bonaparte sont victimes du kleptoparasitisme des labbes.
Nichant au nord du Canada, les mouettes de Bonaparte commencent à migrer de la fin juillet jusqu'au début du mois de novembre. Elles se dirigent vers l'est ou vers l'ouest et cherchent à joindre les côtes les plus proches. Les adultes entament leur mouvement avant les immatures. En hiver, les bandes peuvent opérer de courts déplacements pour rechercher de la nourriture. La migration de printemps des adultes nicheurs commence fin mars-début avril et se termine à la mi-mai. Les jeunes oiseaux, non encore en âge de se reproduire, ne rejoignent les lieux de nidification qu'à la fin mai ou au début du mois de juin.

Alimentation mode et régime

Dans l'aire de nidification, les insectes constituent la source principale de son alimentation. Pendant la saison d'hivernage, le long des côtes, les poissons, le krill et d'autres créatures marines représentent une large part de son régime. Elles utilisent de nombreuses stratégies de recherche : elles plongent à partir des airs, prélèvent des proies à la surface des eaux en nageant ou en pataugeant. Elles peuvent également capturer des insectes en plein vol.

Reproduction nidification

Les mouettes de Bonaparte nichent en couples isolés ou en colonies lâches situées sur les îles ou sur les rives des lacs. Pour des mouettes, elles ont un comportement assez inhabituel en matière de nidification dans la mesure où elles en privilégient la construction dans les arbres plutôt qu'au sol comme la plupart des autres espèces. Les épicéas sont choisis en général pour l'installation du nid. Celui-ci est construit de fines brindilles, de mousses, de lichens, d'herbes et d'autres végétaux. Il est situé entre 1 mètre 20 et 4 mètres 50 du sol sur une branche horizontale. La femelle pond trois oeufs que les deux partenaires couvent pendant environ 24 jours. Les deux parents participent également à l'éducation et au nourrissage des oisillons. On ne possède pas d'informations sur l'envol des jeunes.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/02/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net