Paradisier à queue courte

Paradigalla brevicauda - Short-tailed Paradigalla

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Paradigalla

  • Espèce
    :

    brevicauda

Descripteur

Rothschild Hartert, 1911

Biométrie
  • Taille
    : 22 à 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 160 à 184 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle a une silhouette massive et trapue et un bec plutôt effilé. Son plumage est presque entièrement noir, avec un léger lustre bronzé sur les parties supérieures et sur la poitrine. Les couvertures alaires ont des reflets vert-bronze. Des écailles bleu-vert irisé sont particulièrement proéminentes sur le capuchon. En avant de chaque œil, il ya une large caroncule érectile jaune brillant. Une autre caroncule, de taille plus modeste et de couleur bleu-ciel, est visible à la base de la mandibule inférieure.
Les femelles ressemblent assez nettement à leurs partenaires mais leur plumage est d'un noir plus terne et les caroncules ont une taille plus réduite. Les juvéniles sont semblables aux femelles, mais ils ont une teinte plus terne sans lustre ni reflets. Les caroncules sont d'un jaune plus pâle. Les immatures des 2 sexes ont des rectrices plus allongées que celles des adultes, devenant plus brèves au fur et à mesure qu'ils s'approchent de la maturité.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Short-tailed Paradigalla,
  • Ave-del-paraíso colicorta,
  • Kurzschwanzparadigalla,
  • rövidfarkú paradigalla,
  • Kortstaartparadigalla,
  • Paradigalla codacorta,
  • Kortstjärtad vårtparadisfågel,
  • Stumphaleparadisfugl,
  • rajka krátkochvostá,
  • rajka krátkoocasá,
  • Korthalet Lappeparadisfugl,
  • töpöhelttaotsa,
  • ocell del paradís cuacurt,
  • tarczonos kusy,
  • Paradigalla ibinimi,
  • タンビキヅノフウチョウ,
  • 短尾肉垂风鸟,
  • 短尾肉垂天堂鳥,

Voix chant et cris

Le répertoire est peu connu. Les cris comprennent un "hui" musical ainsi qu'un sifflement aigu et lugubre qui est constitué de 4 notes, la dernière étant étirée et montante. On peut également entendre un croassement guttural, un "hoo-ee" mélodieux et un "churr churr churr" semblable mais plus calme que celui du Paradisier superbe (Lophorina superba). Un puissant "zhee" montant est aussi audible à l'époque de parades.

Habitat

Les paradisiers à queue courte fréquentent les forêts de moyenne montagne, y compris les peuplements de "faux-hêtres" (nothofagus), les parcelles en cours de régénération, les lisières des zones boisées et les bordures des jardins. Ces oiseaux vivent habituellement entre 1 400 et 2 580 mètres, mais leur habitat préférentiel se situe plutôt entre 1 600 et 2 400 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Ces assez petits paradisiers recherchent leur nourriture à l'étage moyen des arbres et jusqu'à la canopée, mais ils prospectent également à proximité du sol. Les proies sont capturées sur les troncs, sur les branches, qu'ils soient recouverts d'écorce ou de mousse. Les paradisiers à queue courte vivent généralement en solitaire. Ils sont présumés sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les paradisiers à queue courte consomment surtout des fruits. Ils occupent également les touffes d'épiphytes où ils trouvent de petits animaux tels que les insectes, les araignées, les vers de terre et divers annélidés, les grenouilles et les scinques. Certains oisillons reçoivent parfois jusqu'à 65% de matières organiques telles que les coléoptères et divers arthropodes, les grenouilles et les scinques.

Reproduction nidification

Les paradisiers à queue courte se reproduisent à tous les mois de l'année excepté mars et novembre. La ponte a lieu en janvier, avril-juillet, septembre-octobre et décembre. La construction du nid se déroule à la début du mois de septembre dans les monts Ambua. Les mâles sont polygames, ils se tiennent sur un perchoir de chant et tentent se séduire le plus de partenaires possible par leurs "zhee" puissants qui portent à longue distance. Ces oiseaux paradent en solitaire et sont distants d'environ 150 mètres les uns des autres. Après l'accouplement, les femelles construisent le nid et élèvent seules la nichée.
Ce nid est une coupe substantielle ou une structure en forme de boule de laquelle sont exclues toutes brindilles. Il est garni extérieurement avec des mousses vertes, des frondes de fougères, des feuilles d'épiphytes ou de plantes grimpantes incluant des orchidées. La garniture intérieure est faite de feuilles sèches, la coupe qui entoure les œufs est enrobée de vrilles de plantes grimpantes. Il est placé entre 5 et 11 mètres au-dessus du sol sur la fourche bien enfeuillée d'un jeune arbuste ou d'un arbre plus important à la lisière de la forêt ou dans un jardin isolé. Le site de nidification reste souvent le même jusqu'à 7 années consécutives. Dans les monts Ambua, une femelle baguée a installé 6 nids différents dans un espace aussi réduit que 200 mètres carrés en un laps de temps de 29 mois.
La ponte comprend un seul œuf qui est incubé pendant plus de 20 jours. Les petits restent sur leur lieux de naissance pendant 25 jours et continuent à être nourris par leur mère pendant plus de 108 jours.

Distribution

Les paradisiers à queue courte sont endémiques des montagnes de l'ouest et du centre de la Nouvelle-Guinée. Leur aire de distribution s'étend des monts Weyland en direction de l'est jusqu'au mont Karuimi et à la chaîne Bismarck. La population qui vit le long de la rivière Utakwa, à 1 500 mètres d'altitude dans la chaîne Nassau est parfois décrite comme la race intermedia, mais ses caractères ne sont pas suffisamment marqués pour qu'elle soit séparée de la race nominale. L'espèce est donc considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, Cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle a une distribution très clairsemée, elle est commune dans certaines localités mais rare sur l'ensemble de son aire de distribution. Cette dernière est assez réduite et, d'après Birdlife, elle mesure moins de 100 000 kilomètres carrés. Le nombre d'adultes matures est inconnu.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradisier à queue courteFiche créée le 08/04/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net