Paradoxornis à front fauve

Suthora fulvifrons - Fulvous Parrotbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sylviidés

  • Genre
    :

    Suthora

  • Espèce
    :

    fulvifrons

Descripteur

Hodgson, 1845

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Ce passereau de petite taille est immédiatement reconnu par la couleur générale fauve qui recouvre son plumage et par la taille relativement modeste de son bec globuleux. La queue a des rectrices un peu plus brèves que le reste des autres espèces de paradoxornis.
En ce qui concerne le dessus, le front et le capuchon sont ochracés, avec un large sourcil couleur olive qui se développe jusqu'à la nuque et au petit trait oculaire ocre qu'il surpasse.
Le dos est couleur olive, une tache rousse longe les couverture alaires. La queue est brune avec une tache brune à la base. Pour ce qui concerne les parties inférieures, la gorge et la poitrine sont ochracées. Le ventre est gris pâle, adoptant une couleur blanche à la base. Les deux sexes sont identiques.
Les juvéniles sont légèrement plus sombres que leurs parents, en particulier sur le côté des flancs.
De toutes les 4 sous-espèces, la race albifaciès est la plus originale, affichant des rayures gris-ardoise sur les côtés du capuchon, ces dernières se rejoignant sur le fond gris de la nuque.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Suthora fulvifrons fulvifrons (c and e Himalayas)
  • Suthora fulvifrons chayulensis (ne India and se Tibet)
  • Suthora fulvifrons albifacies (n Myanmar and sw China)
  • Suthora fulvifrons cyanophrys (c China)

Noms étrangers

  • Fulvous Parrotbill,
  • Picoloro leonado,
  • Gelbstirn-Papageimeise,
  • Geelkopdiksnavelmees,
  • Psittorinco fulvo,
  • Gulbrun papegojnäbb,
  • Okerbuttnebb,
  • sutora plavá,
  • sýkořice dlouhoocasá,
  • Lyspandet Papegøjenæb,
  • bambunokkatimali,
  • paradoxorni lleonat,
  • ogoniatka bambusowa,
  • losais apaļknābītis,
  • Желтолобая сутора,
  • アカバネダルマエナガ,
  • 黄额鸦雀,
  • 黃額鴉雀,

Voix chant et cris

Ces petits passereaux grégaires gardent le contact entre eux grâce à une série de "trip" ou de "hwip" courts et bafouillés. Ces notes répétitives permettent d'évaluer les effectifs au fur et à mesure qu'ils descendent rapidement le long des branches, de haut en bas.
Le chant principal du Paradoxornis à front fauve est composé de "si", de "suu", de "juju" ou de "chuû^" qui sont répétés et mélangés de façon très variable. Les premières phrases sont assemblées de façon rudimentaires "si-siii júú", puis sont complexifiées avec des éléments nouveaux plus rudes et plus perçants, ce qui procure une communication plus difficile avec des phrases du type "si-si'ssuuu-júúú" ou "si-si'sissu-suu-u". Les populations de la race cyanophrys se contactent de façon originale par des "trriiip" bafouillés et répétés en sourdine.

Habitat

Les Paradoxornis à front fauve vivent presque exclusivement dans les massifs denses de bambous ou à proximité des parcelles de forêts, à des altitudes qui varient entre 3 440 et 3 660 mètres. En Chine, on les trouve majoritairement au-dessus de 2 700 mètres et rarement en-dessous de 1 700 m. Les rapports qui signalent leur présence à plus de 4 000 mètres sont considérés comme douteux.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de nidification, les Paradoxornis à front fauve forment des groupes qui varient de quelques individus jusqu'à une vingtaine ou une trentaine d'oiseaux. Ceux-ci sont très actifs et voyagent avec des mouvements très rapides au sein des branches qu'ils explorent. Ces passereaux de petite taille inspectent surtout les milieux végétaux et en particulier les graines qui sont enfouies dans les crevasses ou les gaines de bambous qui n'ont pas subi de dommages.
Les Paradoxornis à front fauve sont sédentaires. Toutefois, ils sont très nettement dépendants des milieux dominés par les bambous, ce qui entraîne parfois des déplacements occasionnels en cas d'absence de cette ressource.

Alimentationmode et régime

Les Paradoxornis à front fauve recherchent leur nourriture dans les massifs de bambous et dans les stands de bouleaux. Ils se nourrissent de bourgeons, de petites graines, d'insectes et de petits cailloux qu'ils qu'ingurgitent pour faciliter le transit intestinal.

Reproduction nidification

Dans la Chine Méridionale, et plus particulièrement dans le sud-est du Xizang, les Paradoxornis à front fauve sont dans de bonnes dispositions pour se reproduire. Ils ont les ovaires très développés au mois de juin et au mois de juillet. Dans l'Arunachal Pradesh, dans le secteur de Ludlow (race chaluyensis), les femelles commencent à être aptes à se reproduire au début de juillet. On ne possède pas d'autres informations en ce qui concerne les activités reproductives dans le milieu naturel.
En captivité, le nid est généralement situé à environ 11 mètres au-dessus du sol. Vers la fin du mois d'avril, le nid contient cinq œufs bleus de la couleur similaire à ceux de l'Accenteur mouchet (Prunella modullaris). Seuls 2 jeunes survivent à la couvaison et sont aptes à l'envol un peu avant la moitié du mois de mai.

Distribution

Ces petits paradoxidés ont subi des transformations familiales importantes dans les années passées. Ils sont désormais apparentés aux timalidés et aux fauvettes. L'espèce à front fauve appartient à ce jour à la famille des paradoxinithidés, elle est divisée en 4 sous-espèces qui sont majoritairement réparties en Chine Méridionale et en Birmanie.
P. f. fulvifrons - centre du Népal vers l'est jusqu'au Bhoutan et le nord-est de l'Inde (Ouest-Arunachal Pradesh).
P. f. chayulensis- nord-est de l'Inde (Nord-Centre-Arunachal Pradesh) et Chine Méridionale) (Sud-Est-Xizang).
P. f. albifacies - nord-est du Myanmar et Chine du Sud, (Sud-Ouest-Sichuan jusqu'au Sud-Est-Xizang ainsi que l'ouest et le nord-ouest du Yunnan).
P. f. cyanophrys - centre de la Chine (Sud-Ouest-Shaanxi vers le sud jusqu'au Sud-Centre-Sichuan).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Paradoxornis à front fauve n'est pas globalement menacé. Sa répartition est très inégale et varie d'assez rare à relativement commun sur l'ensemble de son aire de distribution qui comprend le Piémont himalayen et le sud de la Chine
Au pied de l'Himalaya, ce petit passereau peut surtout être observé dans les zones et dans les parcs qui bénéficient de bonnes mesures de protection. Dans l'Arunachal Pradesh, (extrême est de l'Inde), jouxtant avec le Népal et le Bhoutan, on aperçoit principalement les oiseaux de la race nominale (fulvifrons).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradoxornis à front fauveFiche créée le 16/10/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-10-16 20:54:07 © 1996-2019 Oiseaux.net