Pélican à lunettes

Pelecanus conspicillatus - Australian Pelican

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Pélécanidés

  • Genre
    :

    Pelecanus

  • Espèce
    :

    conspicillatus

Descripteur

Temminck, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 188 cm
  • Envergure
    : 230 à 260 cm.
  • Poids
    : 10000 g
Distribution

Distribution

Description identification

C'est un très gros oiseau au plumage entièrement blanc hormis la queue, une large bande sur le croupion et les ailes qui sont partiellement noires. La gorge est jaunâtre, la huppe grise. Les quatre doigts sont réunis par une palmure grise. Il possède un grand bec couleur chair excepté l'extrémité jaune qui supporte une grosse poche de peau rose ou jaunâtre. Cette poche gulaire devient écarlate pendant la parade. Les poussins ont un large bec, des yeux protubérants et une peau grumeleuse. La peau de la face est recouverte de petites mouchetures très différentes. La couleur des yeux varie du blanc au brun foncé. Toutes ces différences individuelles aident les parents à reconnaître leur propre progéniture à l'intérieur des colonies.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Australian Pelican,
  • Pelícano Australiano,
  • Pelicano-de-óculos,
  • Brillenpelikan,
  • ausztrál pelikán,
  • Australische Pelikaan,
  • Pellicano australiano,
  • Australisk pelikan,
  • Australpelikan,
  • pelikán okuliarnatý,
  • pelikán australský,
  • Australsk Pelikan,
  • australianpelikaani,
  • pelicà australià,
  • pelikan australijski,
  • Австралийский пеликан,
  • Undan kacamata,
  • コシグロペリカン,
  • 澳洲鹈鹕,
  • 澳洲鵜鶘,

Habitat

On le retrouve dans les eaux douces ou les eaux côtières peu profondes. Il a une préférence pour les estuaires abrités et pour les vasières riches en nourriture à sa convenance.
Répartition : Australie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tasmanie et ouest de l'Indonésie, ainsi qu'occasionnellement en Nouvelle-Zélande et dans certaines îles du Pacifique Ouest.

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau très grégaire, se nourrissant, passant la nuit et nichant en grandes troupes. Pendant la saison sèche, il effectue une courte migration vers la Nouvelle-Guinée mais il n'y niche pas. Les pélicans sont très mobiles dans la recherche de sites de nourrissage qui leur conviennent. Les battements d'ailes soutenus et prolongés sont pour eux un exercice difficile, cependant ils peuvent rester en l'air pendant près de 24 heures et parcourir plusieurs centaines de kilomètres si nécéssaire. Ce sont d'excellents planeurs et ils utilisent les courants thermiques ascendants pour atteindre de hautes altitudes. En passant d'un courant thermique à l'autre, ils peuvent parcourir de longues distances avec un minimum d'efforts et parvenir à des vitesses proches de 56 km/h.

Alimentation mode et régime

Les pélicans à lunettes se nourrissent principalement de poissons mais ce sont en fait des oiseaux très opportunistes qui peuvent s'alimenter d'une grande variété de proies provenant du milieu aquatique : crustacés, têtards et tortues de mer. Ils acceptent 'des aumônes' de la part des humains et on a répertorié un grand nombre d'aliments assez inhabituels dans leur menu. Pendant les périodes de manque de nourriture, les pélicans s'attaquent aux mouettes et aux canetons. Les mouettes sont capturées sous l'eau, étouffées ou noyées, puis avalées la tête la première.

La poche et le bec jouent un grand rôle dans l'alimentation. Ce dernier est très sensible et l'aide à localiser le poisson dans les eaux troubles. Il possède également un crochet à l'extrémité de la mandibule supérieure qui lui permet d'agripper les proies glissantes. Lorsqu'une proie est capturée, le pélican à lunettes la manipule à l'intérieur de son bec jusqu'à ce qu'elle se présente la tête la première en direction de sa gorge. Puis, d'un brusque mouvement de la tête, il avale sa victime. La poche n'a pas pour fonction de conserver la nourriture pendant une longue période, c'est juste un organe qui sert à la collecte pendant un très court terme. Le pélican plonge son bec sous l'eau, se servant de la poche comme d'un filet, puis, une fois qu'il a attrapé quelque chose, il la rabat contre sa poitrine. Cette manoeuvre a pour but de la vider de son eau, ce qui lui permet de mettre sa capture dans une bonne position pour l'avaler.

Reproduction nidification

Les pélicans à lunettes peuvent pondre à n'importe quelle période de l'année. Au début du cycle de nidification, les mâles paradent en groupes, cherchant à attirer les femelles par des rituels qui incluent des balancements de tête et des claquements de bec à l'unisson. Une fois apparié, le couple parade sur l'emplacement du nid. Le pélican à lunettes niche en colonies dans les marais, sur des îlots ou des bancs de sable. Le nid est une construction rudimentaire constituée par une simple dépression garnie de tiges ou d'herbes. La femelle pond deux ou trois oeufs dont l'incubation dure entre 30 et 37 jours. Les oisillons sont nidicoles (ils ne quittent pas le nid). Cependant, deux semaines après l'éclosion, ils peuvent grimper dans la poche de l'adulte pour y prendre de la nourriture régurgitée.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net