Perroquet jaco

Psittacus erithacus - Grey Parrot

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittacidés

  • Genre
    :

    Psittacus

  • Espèce
    :

    erithacus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 39 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 400 à 490 g
Longévité

73 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez le perroquet jaco, la peau nue faciale qui recouvre le pourtour de l'œil est blanchâtre. La tête écaillée de blanc sur un fond gris se poursuit jusqu'au gris foncé du dos et de la poitrine avec lesquels elle se confond. Les ailes sont gris moyen, les primaires gris noirâtre. Les rectrices et les couvertures sus-caudales sont rouge écarlate brillant. Le bec et les pattes varient du gris au brun noirâtre. Les iris sont jaunâtres. Les sexes sont identiques, mais les mâles acquièrent leur teinte grise définitive un peu après les femelles. Les oiseaux assez âgés peuvent acquérir un nombre plus ou moins variable de plumes écaillées. Des oiseaux albinos ont été parfois signalés.
La taille, notamment celle du bec, peut être variable selon les individus. Ce phénomène est indépendant de l'âge, de même que l'intensité du gris et l'apport de rouge qui peut se développer jusqu'au ventre, ce qui arrive souvent chez les immatures.

Les immatures ont du rouge foncé sur l'extrémité des rectrices rouges. Ils ont des iris gris.

Le perroquet gris peut être confondu avec le perroquet Timneh, espèce dont il est récemment issu. Psittacus erithacus erithacus, la race nominale du perroquet gris, a un plumage gris clair, une queue rouge-cerise et un bec noir. Psittacus timneh se distingue par un plumage gris plus foncé et une queue marron foncé bordée de brunâtre, la mandibule supérieure est rougeâtre avec une pointe noire. Le limite de séparation entre les 2 espèces se fait au niveau de la Côte d'Ivoire.
Par contre, la race nominale du perroquet gris a des différences peu marquées avec sa sous-espèce qui réside sur l'île de Principe.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Grey Parrot,
  • Loro Yaco,
  • Papagaio-cinzento,
  • Graupapagei,
  • jákópapagáj,
  • Grijze Roodstaartpapegaai,
  • Pappagallo cenerino,
  • Grå jacko,
  • Jako,
  • papagáj sivý (žako),
  • papoušek žako,
  • Gråpapegøje,
  • harmaapapukaija,
  • lloro gris,
  • żako (większa),
  • Жако, серый попугай,
  • ヨウム,
  • 非洲灰鹦鹉,
  • 灰鸚鵡,

Voix chant et cris

Le perroquet jaco possède un grand éventail de cris perçants, de sifflements et de hurlements qu'il émet à la fois quand il est en vol ou qu'il est perché. Il est aussi capable d'imiter de nombreuses sortes d'oiseaux ou de mammifères. Ses vocalisations comprennent des "scraark scraark scraark" grinçants, des "scree-at", des "scrat scrat scrat" rudes et brefs et des "creee-ar creeear creee-ar" semblables à ceux des oies. Ces derniers alternent avec des "weee-ooo weee-ooo" purs qui ont une sonorité assez lugubre. On peut également entendre un "dooo-o-ooo" suivi de près par un "screeek" sans ménagement. Le cri d'alarme est particulièrement rude et fait l'effet d'un hurlement qui porte à longue distance. Les rassemblements sont très bruyants . Le perroquet jaco imite bien la voix humaine.

Habitat

Les perroquets jaco vivent principalement dans les forêts humides, à la fois primaires et secondaires. Ces boisements comprennent aussi des lisières et des clairières. Occasionnellement, dans l'est de leur aire de distribution, on peut aussi les apercevoir dans les mangroves, les forêts-galeries, les savanes arbustives et les terres agricoles. jusqu'à 2 200 mètres d'altitude.
Apparemment, ils sont capables de survivre dans de petits îlots résiduels de forêt. Leur habitat est fortement associé avec les palmiers à huile (Elaeis guineensis) où ils trouvent une grande partie de leur nourriture et avec les palmiers raphia qui surplombent les cours d'eau et où ils trouvent d'excellents endroit pour se reposer. Ils vont aussi se percher dans les îles au large du rivage.
Au Gabon, les perroquets gris marquent une nette préférence pour les boisements secondaires. A Principe, leur fréquentation est très dense dans les forêts primaires de plaine, moyenne dans les forêts primaires de montagne et assez clairsemée ou rare dans les plantations de cocotiers..

Comportement traits de caractère

Dans certaines régions d'Afrique Occidentale, les perroquets jaco se sont forgés une très mauvaise réputation : ils sont considérés comme de véritables pestes car parfois ils s'en prennent avec force aux récoltes de maïs, provoquant des dommages irréparables.
Ces oiseaux sont majoritairement sédentaires et sociables, encore que de faibles mouvement soient parfois enregistrés entre les aires de nourrissage et les zones de repos. Dans de nombreux cas, ils sont surtout actifs à l'aube et au crépuscule, car les déplacements bruyants qu'ils opèrent sont visibles à ces moments-là de la journée, surtout quand ils rejoignent les dortoirs communs.
On ne possède pour l'instant aucune information sur leurs parades et leurs rituels.
Le vol : Le perroquet jaco a un vol rapide et direct, composé de battements soutenus et de faible amplitude.

Alimentation mode et régime

Le perroquet jaco se nourrit principalement de fruits et de graines. Pour son alimentation, il dépend surtout des palmiers à huile, jetant son dévolu uniquement sur la chair pulpeuse et rafraichissante des fruits et délaissant typiquement les noix dures. Au Gabon, les catégories d'arbres qui rencontrent le plus de succès sont les badamiers, les fromagers, les figuiers, les pruniers, les bombacacées et les kinkélibas, sans qu'on soit capable de préciser l'ordre. Au Cameroun, le menu est composé de 20% de fleurs, un peu plus de 28% de graines et de 53% de fruits répartis dans 7 catégories.

Reproduction nidification

La période de reproduction diffère beaucoup selon les zones géographiques . Elle a lieu de novembre à avril à Principe et au Gabon, de février à septembre en Afrique Orientale et de juillet à décembre en République Démocratique du Congo.
Les perroquets gris sont monogames, ils nichent dans des cavités d'arbres, généralement à une assez grande hauteur au-dessus du sol (entre 10 et 30 mètres). Les arbres habituellement sélectionnés sont des badamiers (Terminalia), des fromagers (Celba) ou des distemonenthes de la famille des fabacées. Toutefois, en Ouganda, il peut y avoir des nichées réussies sous les avant-toits des maisons.
Le plupart des perroquets gris nichent en couples isolés, mais à Principe il peut y avoir 2 nids par arbre. Dans cette île, il peut y avoir des colonies lâches de plusieurs centaines d'oiseaux, chaque nid étant séparé l'un de l'autre par une distance de 10 à 30 mètres. Au Ghana, il y rarement plus de 3 nids par arbre.
La nichée contient 2 ou 3 œufs, rarement 4, qui sont déposés avec 2 ou 3 jours d'intervalle. Ils mesurent 40 millimètres sur 30 et pèsent environ 19 grammes . L'incubation dure 21 à 30 jours ou un peu plus longtemps en fonction de la cadence de dépôt des œufs. La femelle couve seule. Les oisillons sont réchauffés par la femelle, nourris par le mâle. Ils quittent le nid au bout de 80 jours, mais ils restent encore un mois de plus au sein de la cellule familiale. Au cours de leur croissance, les petits perroquets sont souvent victimes des autours noirs (Accipiter melanoleucus).

Distribution

Le perroquet jaco vit en Afrique Occidentale et Centrale, de la Côte d'Ivoire à la Tanzanie. D'après le Handbook, il est officiellement subdivisé en 2 sous-espèces (la sous-espèce P. e. timneh est désormais classée comme un espèce à part entière) :
P. e. erithacus - sud-est de la Côte d'Ivoire, vers l'est jusqu'au Kenya et la Tanzanie, vers le sud jusqu'à la République Démocratique du Congo et le Cabinda (Nord-Angola), il est aussi présent à Bioko et à São Tomé où il a été probablement introduit.
P. e. princeps - île de Príncipe, dans le golfe de Guinée.
Des populations férales vivent dans de nombreuses villes africaines.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les perroquets gris ou perroquets jaco ne sont pas globalement menacés. Leur population mondiale est très importante mais les effectifs sont calculés de façon très imprécise, allant de 500 000 à 12 700 000 individus. Elle est considérée comme en déclin dans les pays suivants : Burundi, Cameroun, Ghana, Kenya, Nigeria, Rwanda, São Tomé et Príncipe, Togo, Ouganda, Congo et République Démocratique du Congo.
Cet oiseau a rencontré un succès phénoménal comme oiseau de compagnie. Du coup, entre 600 et 700 000 oiseaux sont entrés dans le circuit commercial au cours des vingt dernières années du XXème siècle. Il serait vraiment trop long de décliner tous les chiffres par pays, vu l'importance du trafic. La conséquence principale de ce commerce est un nombre étonnant d'oiseaux échappés, ceux-ci retournant à l'état sauvage et s'installant à la banlieue des villes africaines.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/02/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net