Petit-duc d'Orient

Otus sunia - Oriental Scops Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Otus

  • Espèce
    :

    sunia

Descripteur

Hodgson, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 75 à 95 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, il existe 3 colorations ou 3 phases : gris-brun, gris rougeâtre ou roux. Dans la phase rousse, le disque facial est roux pâle. La zone autour du bec et les sourcils sont blanchâtres. L'arrière de la tête est encerclé par un vague collier rouge, blanc et noir. Un étroit bandeau sombre entoure le disque facial. Les parties supérieures sont uniformément rousses, mais avec des stries foncées sur le capuchon et sur le front. Les scapulaires affichent des taches chamois clair avec des extrémités sombres. Comme chez la plupart des petits-ducs, les ailes et la queue sont barrées de clair et de foncé. Le dessous est légèrement plus clair que le dos, devenant blanchâtre sur le ventre. Le cou et la poitrine sont recouverts de petits chevrons noirs. Les tarses sont emplumés jusqu'aux orteils.
Dans les autres phases, les parties supérieures sont plus tachées ou plus striées. Les motifs qui ornent les dessous sont similaires mais sur fond brun grisâtre ou gris rougeâtre. Les yeux sont jaunes, le bec noir grisâtre. Les pieds sont brun grisâtre.

Indications subspécifiques 9 Sous-espèces

  • Otus sunia japonicus (Japan)
  • Otus sunia stictonotus (se Siberia, ne China and Korea)
  • Otus sunia malayanus (s China)
  • Otus sunia sunia (n Pakistan, n India, Nepal and Bangladesh)
  • Otus sunia distans (n and e Thailand)
  • Otus sunia rufipennis (s India)
  • Otus sunia leggei (Sri Lanka)
  • Otus sunia modestus (Andaman Is.)
  • Otus sunia nicobaricus (Nicobar Is.)

Noms étrangers

  • Oriental Scops Owl,
  • Autillo Oriental,
  • Mocho-d'orelhas-oriental,
  • Orient-Zwergohreule,
  • keleti füleskuvik,
  • Oosterse Dwergooruil,
  • Assiolo orientale,
  • Orientalisk dvärguv,
  • Orientugle,
  • výrik sunia,
  • výreček jihoasijský,
  • Bleg Dværghornugle,
  • idänkyläpöllönen,
  • xot oriental,
  • syczek indyjski,
  • austrumu pūcīte,
  • Восточная совка,
  • Celepuk asia,
  • コノハズク,
  • 红角鸮,
  • นกเค้าหูยาวเล็ก,
  • 東方角鴞,

Voix chant et cris

Petit-duc d'Orient

Le chant est composé d'une série de phrases trisyllabiques. Chaque phrase comporte des notes résonnantes et gutturales d'une hauteur égale à celles du Petit-duc scops. Comparé à ce dernier, le petit-duc d'Orient siffle de façon moins claire, plus grinçante et surtout avec un rythme très différent : "kroik-ku-kjooh, kroik-ku-kjooh". Il existe un grand nombre de dialectes locaux qui justifient en grande partie le découpage en sous-espèces. Les jeunes produisent un trille aigu quand ils réclament leur nourriture.

Habitat

Les petits-ducs d'Orient fréquentent les zones boisées ouvertes ou semi-ouvertes, les parcs, les savanes avec des arbres clairsemés, les galeries d'arbres le longs des cours d'eau. La plupart du temps, ils chassent à la lisière des zones boisées ou dans des contrées dégagées. Au Sri Lanka, on les trouve également à proximité des éclairages publics dans les zones urbaines. Dans les régions où leur aire de distribution chevauche celle du Petit-duc scops, les petits-ducs d'Orient préfèrent généralement les rives des cours d'eau avec arbres, laissant ces derniers occuper les zones boisées à des altitudes supérieures.

Comportement traits de caractère

Le petit-duc oriental est nocturne et son activité commence au crépuscule. Pendant la journée, il se repose en solitaire ou parfois en petit groupe contre le tronc d'un arbre ou dans une cavité. Si sa cachette diurne est repérée, ce petit hibou s'étire verticalement, le plumage lisse et brillant, les aigrettes dressées et les yeux pratiquement clos. Il devient alors presque invisible des alentours. Après le coucher du soleil, les mâles se mettent à chanter. C'est à peu près tout ce que l'on connaît sur le comportement du petit-duc oriental.

Alimentation mode et régime

Les insectes et les araignées constituent largement les proies favorites. Le menu est complété par des petits vertébrés. Ces derniers sont souvent capturés à terre. Les petits ducs descendent en piqué de leurs perchoirs et se saisissent de leurs victimes. Par contre, les araignées et les insectes sont attrapés dans les arbres et dans les buissons. Ils sont souvent arrachés sur les branches et dans les feuillages.

Reproduction nidification

Sur le sous-continent indien, la saison de nidification se déroule de février à mai. Tout au début de la période, les mâles chantent à proximité de sites présumés de reproduction qui sont des cavités naturelles, des fissures de mur ou éventuellement des nichoirs artificiels. Le mâle indique la cavité à la femelle en y pénétrant ou en chantant à son entrée. Pendant la parade nuptiale, les deux partenaires chantent en duo. La ponte comprend 3 ou 4 oeufs blancs qui sont déposés directement sur le plancher du nid sans la moindre garniture. La femelle couve seule. Elle est ravitaillée par le mâle qui lui porte la nourriture au nid. On ne possède aucun autre détail sur la biologie reproductive. La durée d'incubation et le soin parental sont totalement inconnus.

Distribution

Le petit-duc d'Orient mérite bien son nom. C'est le hibou qui réside le plus à l'est du vieux continent et son aire en bien des endroits borde les côtes de l'océan Pacifique. On le trouve en Sibérie Orientale et à Sakhaline, au Japon, en Corée, en Mandchourie, dans l'est et le sud de la Chine, en Indochine et en Birmanie. Il est également présent en Inde sur la côte ouest, autour du golfe du Bengale et jusqu'au pied de l'Himalaya. 7 sous-espèces sont officiellement reconnues : O.s. sunia , la race nominale (Pakistan, Népal, Bhoutan, Bengladesh et Assam) - O.s. stictonotus (Mandchourie, pays de l'Amour et de l'Oussouri jusqu'au nord de la Chine) - O.s. japonicus (Japon) - O.s. modestus (Birmanie, nord-ouest de la Thaïlande, Indochine, îles Andaman et Nicobar) - O.s. malayanus (sud de la Chine jusqu'à la péninsule malaise) - O.s. rufipennis (côte ouest de l'Inde, de Bombay jusqu'à Madras) - O.s. leggei (Sri Lanka).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ce hibou est commun à peu près partout dans son aire de répartition, hormis au Pakistan et au Sri Lanka. Dans de nombreuses régions, sa reproduction est stimulée par l'installation de nichoirs artificiels.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/01/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net