Pic à dos noir

Picoides arcticus - Black-backed Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Picoides

  • Espèce
    :

    arcticus

Descripteur

Swainson, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 61 à 88 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Pic à dos noir
♂ adulte internuptial

Chez le mâle adulte, l'avant du capuchon est jaune ou jaune doré. Les lores et la bande qui parcourt le dessous des oreillons, du bec jusqu'aux côtés du cou, sont blancs. Une très fine ligne blanche marque parfois l'arrière de l'œil. Le reste de la tête et la totalité des parties supérieures affichent une couleur bleu sombre lustrée de noir. Les couvertures alaires sont noires avec des reflets bleus. Les primaires ainsi que les secondaires portent de mouchetures blanches qui forment habituellement de petites barres. Le dessus de la queue est noir, excepté les rectrices extérieures qui sont entièrement blanches. Le menton, la gorge et les parties inférieures sont blancs. Les côtés de la poitrine, les flancs et les côtés du ventre sont recouverts d'un lavis grisâtre et de barres sombres plus ou moins régulières. Le dessous des ailes est barré de gris foncé et de blanc. Le dessous de la queue est semblable au dessus, mais en plus pâle. Chez les pics à dos noir, le bec est gris-ardoise, les pattes et les pieds gris sombre. L'iris est brun à brun-rouge.
La femelle possède une taille légèrement inférieure à celle de son partenaire. Son capuchon est entièrement noir. Les juvéniles sont plus ternes et plus bruns que les adultes. Ils ont plus de blanc sur leurs ailes. Les barres des parties inférieures sont moins noires, moins régulières et plus diffuses. Les jeunes mâles ont un peu de jaune ou de jaune-orange sur le capuchon.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-backed Woodpecker,
  • Pico Ártico,
  • Schwarzrückenspecht,
  • feketehátú hőcsik,
  • Zwartrugspecht,
  • Picchio dorsonero,
  • Svartryggad hackspett,
  • Svartryggspett,
  • ďubník čiernochrbtý,
  • datlík černohřbetý,
  • Sortrygget Flagspætte,
  • nokitikka,
  • picot garser àrtic,
  • dzięcioł północny,
  • melnmugurdzenis,
  • Североамериканский трёхпалый дятел,
  • セグロミユビゲラ,
  • 黑背啄木鸟,
  • 黑背啄木,

Voix chant et cris

Son cri de reconnaissance est un double "click" court, aigu et très caractéristique. Son crépitement est long, bizarre, et éraillé, changeant de hauteur en cours d'émission. Il passe d'une rapide série de "clicks" à un grondement rauque. Ce cri variable semble en fait couvrir toutes les fonctions et est modulé selon le sentiment que l'oiseau veut exprimer.

Habitat

Les pics à dos noir fréquentent les épaisses forêts nordiques et montagneuses de conifères. Ils apprécient particulièrement les zones qui sont affectées par les incendies ou celles dont les fruits sont abattus par le vent. Ils marquent également une certaine préférence pour les arbres dont le bois est attaqué par les pissodes ou les autres coléoptères xylophages. Contrairement à son proche parent, le pic à dos rayé, cette espèce n'est pas particulièrement dépendante des épicéas et elle fréquente une plus grande variété d'habitats. On la trouve assez régulièrement dans les forêts de pins mais également dans d'autres types de forêts de conifères comme les sapins et les mélèzes. Elle pénètre aussi dans les parcelles de sapins de Douglas et de pins ponderosas où son aire coïncide souvent avec celle du pic à dos rayé. Dans la partie orientale de leur aire de distribution, les pics à dos noir vivent du niveau de la mer jusqu'à 1 300 mètres. Dans l'ouest, ils ne fréquentent que les zones de montagne, de 1 200 à 2 400 m dans le sud de l'Oregon, au-dessus de 1 300 m dans le Montana et entre 1 200 et 3 100 m en Californie.

Comportement traits de caractère

Ce pic recherche surtout sa nourriture sur les troncs et, dans une moindre mesure, sur les grosses branches. Il ne dédaigne pas les branches tombées mais il préfère par dessus tout, lorsque la situation se présente, les arbres brûlés par les incendies. En général, plus de la moitié et jusqu'à deux tiers des arbres visités sont des arbres morts. Les pins semblent être les plus appréciés, même lorsqu'ils ne représentent pas l'essence dominante. Pendant la période hivernale, les deux techniques les plus usitées sont le picorage et le martellement grâce auxquels l'oiseau peut creuser assez profondément dans le bois. Bien que ces 2 modes d'alimentation continuent à être utilisés pendant le reste de l'année, le glanage et l'exploration redeviennent plus importants pendant la période de reproduction. La chasse d'insectes dans les airs est plutôt rare.

Les parades sont semblables à celles des autres pics. Elles consistent à pointer le bec,à dévoiler la crête tout en pointant le bec vers le bas et en voûtant le dos. Les balancements de la tête ne sont pas très prononcés alors que les déploiements de la queue et des ailes sont très évidents et fréquents. Bien qu'assez social et acceptant volontiers la compagnie d'autres espèces de pics, le pic à dos noir semble éviter la rencontre avec le Pic chevelu (Picoides villosus).

Alimentation mode et régime

Les pics à dos noir se nourrissent principalement de larves qui peuplent le bois pourrissant. Ils sont particulièrement friants de longicornes noirs (Monochamus scutellatus), des insectes qui sont généralement confinés dans les forêts qui ont été incendiées. Ils apprécient également les pissodes, ces charançons xylophages qu'on trouve exclusivement dans les forêts de conifères. Ils capturent d'autres sortes d'insectes et des araignées. Les pics à dos noir complètent leur menu en consommant occasionnellement quelques fruits et quelques graines.

Reproduction nidification

En avril et en mai, le pic à dos noir creuse son nid dans un arbre mort ou dont le cœur du bois est malade. La hauteur de ce dernier dépasse rarement 5 mètres au-dessus du sol. Il peut également utiliser une cavité des années précédentes ou s'approprier un trou effectué par un pic de la même taille. L'écorce qui entoure l'entrée est généralement enlevée, ce qui rend le nid particulièrement visible. La ponte comprend en moyenne 3 ou 4 oeufs qui sont couvés à tour de rôle par les deux parents. Le mâle couve pendant la nuit et ses relais sont également plus longs pendant la journée. Les deux partenaires s'associent pour apporter la nourriture aux oisillons. Le mâle semble fournir plus d'aliments et des proies de plus grande taille. Les jeunes quittent le nid environ 24 jours après l'éclosion .

Distribution

Les pics à dos noir sont endémiques du continent nord-américain. Leur aire coïncide assez largement avec celle du pic à dos rayé mais ne va pas aussi au nord. Elle occupe une large bande qui part de l'Alaska et traverse tout le Canada jusqu'au sud du Labrador, la Nouvelle-Ecosse et Terre Neuve. En direction du sud, elle se développe jusqu'au Montana, au Wyoming, au sud-Dakota, au nord-Michigan, au sud de l'Ontario et au nord de l'état de New York. Dans les Rocheuses, elle fait une incursion au sud jusqu'au centre de la Californie et le Nevada. L'espèce est considérée comme monotypique (pas de sous-espèces).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ce n'est pas un oiseau très commun mais ses effectifs semblent dépasser ceux du pic à dos rayé, notamment dans la partie orientale de son aire. L'espèce est classée comme ne posant de préoccupation particulière.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/04/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net