Pic à dos rouge

Dinopium javanense - Common Flameback

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Dinopium

  • Espèce
    :

    javanense

Descripteur

Ljungh, 1797

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 57 à 100 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Chez l'adulte mâle de la race intermédium, le front et la partie supérieure des lores sont rouge brunâtre devenant résolument rouge sur le capuchon et sur la huppe. Un long sourcil blanc va de l'œil jusqu'au côté de la nuque. Une large strie noire parcourt l'arrière de l'œil jusqu'à l'avant du cou. Cette dernière est soulignée par une épaisse strie blanche qui part des lores et se poursuit en se rétrécissant jusqu'au côté de la poitrine. Une moustache noire, de largeur variable, orne la partie basse de la face et se poursuit jusqu'au haut de la poitrine. Le menton et la gorge sont blanchâtres, avec des petites taches noires qui s'élargissent sur le bas de la gorge. L'arrière du cou et le haut du manteau sont noirs. Le reste du manteau, les scapulaires et le haut du dos présentent une couleur olive fortement infiltrée de jaune et de doré. Le bas du dos et le croupion sont rouge éclatant. Les sus-caudales sont brun noirâtre, parfois nuancées d'olive. Les couvertures alaires affichent une couleur assez semblable à celle des scapulaires. Les filets extérieurs des secondaires et des tertiaires sont jaune-olive. Le reste des rémiges est brun noirâtre avec de petites taches blanches. L'ensemble des parties inférieures, de la poitrine jusqu'aux sous-caudales, est blanc. La totalité des plumes de cette région a des liserés et des terminaisons noirs qui sont plus visibles sur la poitrine que sur le bas-ventre. Le dessous des ailes est brun avec des taches blanches. Le dessous de la queue est noir brunâtre avec une nuance jaunâtre sur les rectrices extérieures. Les adultes ont un bec noir ou brun grisâtre foncé avec une tache plus pâle au niveau de la mandibule inférieure. Les pattes et les pieds tridactyles sont gris ou brun. Les iris sont brun rougeâtre.
Chez la femelle adulte, le capuchon et la nuque sont noirs avec des stries blanches. Les juvéniles ressemblent aux adultes mais leur poitrine est plus brun noirâtre avec des points blancs. Les motifs du bas-ventre ont plus l'aspect de barres. Les jeunes mâles se distinguent des femelles par leur front, leur capuchon noir et leur crête rouge.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Dinopium javanense javanense (Malay Pen., Sumatra, w Java and Borneo)
  • Dinopium javanense malabaricum (sw India)
  • Dinopium javanense intermedium (ne India and Bangladesh to sc China, Indochina and Myanmar)
  • Dinopium javanense exsul (e Java and Bali)
  • Dinopium javanense borneonense (ne Borneo and nearby islands)

Noms étrangers

  • Common Flameback,
  • Pito Culirrojo,
  • Feuerrückenspecht,
  • jávai küllő,
  • Javaanse Goudrugspecht,
  • Dorso di fiamma comune,
  • Guldryggad sultanspett,
  • Gullryggspett,
  • zlatoš ohnivý,
  • datel zlatohřbetý,
  • Gylden Sultanspætte,
  • tulitöyhtö,
  • picot ardent oriental,
  • sułtanik czerwonorzytny,
  • Золотоспинный индо-малайский дятел,
  • Pelatuk besi,
  • ズアカミユビゲラ,
  • 金背三趾啄木鸟,
  • นกหัวขวานสามนิ้วหลังทอง,
  • 金背三趾啄木,

Voix chant et cris

En vol, le pic à dos rouge émet une série variable de notes que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "Kowp-owp-owp-owp". Lorsqu'il est perché, il délivre des "kow" simples ou doublés. Des "wicka" accompagnent les parades lors des rencontres. Le pic à dos rouge produit également un crépitement prolongé et rude "churrrrrrrrrr" ou "ka-di-di-di-di-di-di", généralement plus rapide que celui du pic oriflamme. Le tambourinage est plus doux que celui du Pic sultan.

Habitat

Les pics à dos rouge fréquentent couramment les forêts secondaires et clairsemées. On les trouve également dans les boisements épars de feuillus, dans les broussailles et dans les mangroves. Ils ne dédaignent pas les forêts de teck et, à des altitudes plus élevées, on peut aussi les observer dans les parcelles de pins. Ces pics semblent apprécier particulièrement les plantations de cocotiers, les terres cultivées, les jardins, les parcs et les parcours de golf. Ce sont principalement des oiseaux des altitudes basses ou modérées. Toutefois, on peut les apercevoir jusqu'à 1000 m dans les grandes îles de la Sonde, jusqu'à 1500 m dans l'Asie Continentale du Sud-Est et même jusqu'à 1700 m en Inde.

Comportement traits de caractère

Les pics à dos rouge vivent en couples qui maintiennent le contact grâce à des cris fréquents. Ils intègrent également des bandes mixtes composées de nombreuses espèces. On peut trouver ces oiseaux à presque toutes les altitudes mais il semble cependant qu'ils apprécient plus particulièrement les larges parcelles de jeunes arbres situées à des altitudes assez modestes. Les pics à dos rouge sont des oiseaux très actifs, ils interrompent cependant leurs activités de recherche de nourriture et ils restent parfois de courts moments à ne rien faire sur un perchoir. Quand ils quêtent leur nourriture, ils utilisent de nombreuses méthodes. Les deux principales consistent à glaner dans les feuillages ou à picorer occasionnellement pour enlever les petits morceaux d'écorce qui se décollent. Sur les palmiers, leur attention se porte plus particulièrement sur les frondes, sur les cicatrices des troncs et sur la partie sommitale. Leur ascension jusqu'à la couronne de l'arbre est rapide mais elle ne s'effectue pas forcément d'une seule traite, ces oiseaux marquant souvent une courte pause à mi-parcours. Les pics à dos rouge poursuivent également et capturent des insectes en plein vol. Lorsqu'ils changent de site de nourrissage, ils parcourent fréquemment de longues distances.

Lorsqu'ils rencontrent des congénères, les pics à dos rouge dressent leur huppe, balancent la tête ou bougent leurs corps. Ces parades sont assez communes dans la famille des picidés.
Le vol : Vol rapide et en flèche.

Alimentation mode et régime

Les pics à dos rouge se nourrissent principalement d'insectes et d'invertébrés. Leur régime assez varié comprend des fourmis, des larves d'insectes, des petits scorpions, des cafards et d'autres espèces de coléoptères xylophages.

Reproduction nidification

En Inde, la saison de nidification se déroule de février à avril. En Thaïlande, elle a lieu en juin, dans la péninsule malaise de janvier à juillet, à Bornéo en avril, mai, juillet, novembre et décembre. A Palawan, un nid en pleine activité a été découvert vers le 20 mars. Le nid peut être creusé dans un tronc à une hauteur qui varie de 2 à 10 mètres au-dessus du sol. De manière générale, il est placé en dessous de 5 mètres, dans une vieille souche située en milieu ouvert. Un arbre fruitier ou un palmier font le plus souvent l'affaire. La ponte est composée de 2 ou 3 oeufs. On ne possède aucun renseignement concernant la durée d'incubation et du séjour au nid.

Distribution

Le pic à dos rouge possède une aire de distribution très morcelée. Une population isolée vit sur le sous-continent indien, des Ghats Occidentaux jusqu'au Kerala. Son territoire principal est l'Asie du Sud-Est, du Bangladesh, de l'Assam et du Yunnan jusqu'à la pointe de la péninsule malaise. Il est également présent dans les îles : Sumatra, Java, Bali, Bornéo et l'ouest de l'archipel des Philippines. Sur ce vaste territoire couvrant plus d'un million de kilomètres carrés, on reconnaît officiellement six races : D.j. intermédium (Bangladesh, Assam, Birmanie, Yunnan et centre de la Chine, Indochine) - D.j. malabaricum (ouest de l'Inde) - D.j. javanense (ouest de la Malaisie, Sumatra, ouest de Java, et Bornéo) - D.j. exsul (est de Java et Bali) - D.j. raveni (nord-est de Bornéo et île Ereban) - D.j. everetti (Philippines, Balabac, Palawan et Calamian).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Selon Birdlife, les effectifs sont inconnus et il est difficile de savoir si l'espèce est globalement en progression ou en déclin. Néanmoins, elle occupe un vaste territoire en Asie et son avenir ne semble pas en danger. Classée par l'IUCN comme ne posant pas de problème (LC - Least concern).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pic à dos rougeFiche créée le 14/02/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net