Pic champêtre

Colaptes campestris - Campo Flicker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Colaptes

  • Espèce
    :

    campestris

Descripteur

Vieillot, 1818

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 145 à 192 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Chez le mâle adulte de la race nominale (campestris), la calotte est noire. Les lores et la zone qui entoure les yeux sont blanc chamoisé, virant au chamois doré sur les oreillons, le cou et le haut de la poitrine. Le menton et la gorge sont noirs, souvent mouchetés de blanc et délimités au-dessus par la lisière blanche et rouge de la moustache. Le manteau, le dos, les scapulaires, les couvertures alaires et les tertiaires sont recouverts de barres brun foncé et de fines barres brun clair et blanchâtres. Les barres claires sont plus visibles sur les scapulaires et sur les ailes. Le croupion est blanc, avec un apport variable de taches et de barres noires. Les sus-caudales sont barrées de brun et de blanc. Les rémiges sont brun foncé avec d'étroites barres blanches et chamois.Le dessus de la queue est brun noirâtre avec d'imperceptibles barres chamois sur les filets intérieurs des rectrices centrales. Les parties inférieures à partir du bas de la poitrine sont entièrement blanches mais avec des motifs sombres en forme de pointe de flèche. Le dessous des ailes est jaunâtre avec un bord de traîne plus sombre. Le dessous de la queue est identique au dessus mais en un peu plus terne. Compte-tenu de ses moeurs résolument terrestres, le pic champêtre présente souvent, comme c'est également le cas chez d'autres espèces de picidés, des parties inférieures souillées. Le bec est noir, les pattes gris-vert. Les iris sont châtain ou brun-rouge.
La femelle adulte est identique à son partenaire, excepté la moustache qui ne possède pas de lisière rouge. Les juvéniles ressemblent à leurs parents mais ils ont une apparence plus terne. Les barres qui recouvrent les parties supérieures sont plus grossières et les parties dorées sont plus pâles et moins développées.
Les oiseaux de la race campestroides se distinguent par leur gorge blanche. Leur moustache est identique à celle de la race nominale mais elle paraît plus proéminente à cause de la proximité de la gorge claire.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Colaptes campestris campestris (c Suriname and nc and e Brazil to Bolivia and c Paraguay)
  • Colaptes campestris campestroides (c and s Paraguay to se Brazil, Uruguay and e Argentina)

Noms étrangers

  • Campo Flicker,
  • Carpintero Campestre,
  • Pica-pau-do-campo,
  • Feldspecht,
  • mezei küllő,
  • Campogrondspecht,
  • Picchio del campo,
  • Campospett,
  • Gullmarkspett,
  • vlikáč pampový,
  • datel campový,
  • Campoguldspætte,
  • brasiliankultatikka,
  • picot campestre,
  • dzięcioł łąkowy,
  • Полевой золотой дятел,
  • アリツカゲラ,
  • 草原扑鴷,
  • 廣場撲動鴷,

Voix chant et cris

En de rares occasions, on peut entendre un double ou une triple sifflet puissant, assez ressemblant à celui du pic des rochers (Colaptes rupicola). De plus ou moins longues séries de "week" ou de "keep" doivent lui servir à indiquer sa position. En divers circonstances, le pic champêtre émet des "we-a", des "kwih" ou des "kya-wi" assez semblables aux "wika" du Pic flamboyant. Des séries variables de "oo oo oo ee oo oo ee" sont également délivrées. On n'en connaît pas la signification.

Habitat

La race campestroides fréquente les lisières des forêts et les clairières. C'est un oiseau typique des contrées ouvertes. On la trouve habituellement dans les pampas clairsemées, les zones de broussailles semi-arides et les lieux situés au-dessus de la ligne des arbres. Dans ces régions, les bordures des zones boisées et les plantations d'arbres semblent très bien leur convenir mais les pics champêtres apprécient également les endroits où les termitières, les poteaux de clôture et les arbres sont abondants car toutes ces structures sont très propices à la nidification. La déforestation a permis à ces oiseaux de conquérir de nouveaux territoires et on peut désormais les apercevoir dans les clairières des forêts tropicales humides. Les pâtures et les terres en friche le long des autoroutes peuvent constituer un habitat secondaire pour cette espèce. Dans le centre de l'Argentine, le pic champêtre fréquente les plaines jusqu'à 600 m d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les pics champêtres vivent souvent en petits groupes. Des petites bandes lâches comptant parfois jusqu'à 8 individus se regroupent en effet pour rechercher leur nourriture au pied d'une fourmilière. De tels groupes peuvent être accompagnés dans leur festin par quelques pics verts-et-noirs (Colaptes melanochloros). Les pics champêtres sont des oiseaux assez faciles à observer car ils passent la presque totalité de leur temps à terre, cherchant dans les cailloutis ou dans les vieilles souches qui pourrissent sur le sol. Ils visitent également les fourmilières, les termitières, toutes sortes de structures un peu élevées comme les arbres isolés, les poteaux téléphoniques, les clôtures, les rochers et les cactus à partir desquels ils peuvent inspecter leur environnement. Bien qu'ils utilisent assez fréquemment les lisières des zones boisées en période de reproduction, ils ne s'aventurent jamais à l'intérieur des forêts denses. Les pics champêtres perchent régulièrement sur les fils électriques.Ces oiseaux martèlent pour creuser des trous dans les bâtiments mais on ne sait pas exactement si ces cavités servent de lieu de repos ou de cache pour entreposer les aliments.

Lorsqu'ils cherchent leur nourriture dans les hautes herbes, les pics champêtres ont l'habitude de marcher. S'ils se déplacent sur de longues distances, grimpent sur des termitières ou des structures analogues, ils préfèrent sautiller. Dans les arbres, lorsqu'ils se déplacent le long des branches, ils sautillent également. Lors des parades, les pics champêtres agitent et déploient leurs ailes dans le but de mettre en valeur les parties dorées de leur plumage. Les rituels au cours desquels ils secouent la tête sont relativement fréquents. Les pics champêtres apprécient particulièrement les bains de poussière.

Alimentation mode et régime

Les pics champêtres sont principalement insectivores : ils se nourrissent de fourmis, de termites et de leurs larves. Ils en sont particulièrement friants et on a parfois trouver plus de 2000 fourmis dans l'estomac d'un individu. Ils consomment également des coléoptères adultes et des criquets. A la saison des nids, ils s'emparent des oisillons dans les nids des parulines couronées (Seiurus aurocapillus). A la même époque de l'année, ils effectuent également des incursions dans ceux des fourniers roux.

Reproduction nidification

La période de reproduction se déroule d'août à novembre en Argentine et de janvier à avril au Surinam. A cette époque de l'année, les groupes de 3 ou 4 oiseaux sont plus courants que les couples ou les individus solitaires. Les relations exactes à l'intérieur de ces groupes ne sont pas bien connues. La disponibilité des sites de nidification est sans doute le facteur essentiel qui permet de donner une explication à ce comportement. Les pics champêtres construisent leur nid dans les arbres, mais également dans de larges poteaux en bois lorsque ceux-ci sont disponibles. Les troncs et les souches de bois mort sont généralement préférés mais les nids sont parfois également creusés dans des termitières arboricoles, à des hauteurs qui peuvent atteindre 12 mètres au-dessus du sol. Dans les contrées sans arbres, les nids sont creusés dans des termitières terrestres ou dans des berges meubles. Bien que certains nids ne soient pas très éloignés les uns des autres, les pics champêtres évitent généralement de nicher en colonies. Néanmoins, 5 ou 6 nids peuvent être trouvés sur une distance de 100 mètres dans les rangées d'arbres. La ponte comprend habituellement 4 ou 5 oeufs qui sont couvés par les 2 partenaires. Après l'envol, les groupes familiaux restent unis pendant une période assez longue.

Distribution

Le pic champêtre est endémique de l'Amérique du Sud. Dans le centre du continent (Surinam, basse amazonie ) sa répartition est relativement morcelée. Dans le sud du Brésil (Maranhâo, Mato Grosso, Rio Grande do Sul) ainsi qu'en Uruguay et dans le nord de l'Argentine, son aire de distribution est plus compacte et plus continue. En raison de la déforestation, son territoire ne fait que s'accroitre, notamment au Brésil. Dans cet assez vaste territoire géographique, deux sous-espèces sont officiellement répertoriées : C.c. campestris (partie nord de l'aire de distribution) - C.c. campestroides (sud du Paraguay, Uruguay et nord de l'Argentine).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Aucun menace ne semble actuellement obscurcir l'avenir du pic champêtre. Au contraire, l'éclaircissement des forêts et la construction de grande routes semblent lui bénéficier pleinement car ils lui permettent de coloniser de nouveaux territoires ouverts. Cet oiseau est assez commun sur l'ensemble de son aire de répartition. Il ne bénéficie donc d'aucune mesure particulière de protection. Sa présence n'en est pas moins avérée dans de nombreuses aires protégées.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pic champêtreFiche créée le 13/12/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net