Pic de Lewis

Melanerpes lewis - Lewis's Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Melanerpes

  • Espèce
    :

    lewis

Descripteur

Gray, GR, 1849

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : 49 à 52 cm.
  • Poids
    : 88 à 138 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Pic de Lewis
adulte

Chez les adultes, les deux sexes ont un plumage identique. La tête est noire avec un lustre vert. Les plumes du bas du front, des lores, du pourtour de l'œil, des joues et de la moustache forment une sorte de masque rouge cramoisi. Une bande de plumes gris argenté forme un collier qui encercle l'arrière et les côtés du cou et se poursuit en s'élargissant sur la poitrine. Le menton et le cou sont brun noirâtre. L'ensemble des parties supérieures, y compris le dessus des ailes, les couvertures et le dessus de la queue, est noir avec de forts reflets verdâtres. Les reflets irisés des rémiges sont bleu-vert. Les secondaires présentent parfois de petites extrémités blanches et les rectrices extérieures sont occasionnellement bordées de blanc. Le ventre est rose argenté, virant au noir verdâtre sur la partie basse des flancs et sur les sous-caudales. Le dessous des ailes et le dessous de la queue sont entièrement noir brunâtre. Le bec est gris-ardoise sombre. Les pattes et les pieds sont bleuâtres à bleu-noir. Les iris sont brun-rouge.
Les juvéniles sont plus ternes et moins lustrés que les adultes. Leur tête et leur cou sont plus bruns. Le masque rouge cramoisi et le collier gris argenté sont absents. Une tache rouge terne orne le milieu du ventre. Les iris sont bruns. Les jeunes ont une mue assez prolongée et ils n'acquièrent pas leur plumage adulte avant la fin de l'automne ou le début de l'hiver.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Lewis's Woodpecker,
  • Carpintero de Lewis,
  • Pica-pau-de-lewis,
  • Blutgesichtsspecht,
  • Lewis-küllő,
  • Lewis' Specht,
  • Picchio di Lewis,
  • Kråkspett,
  • Fluesnapperspett,
  • tesárik ružovobruchý,
  • datel červenolící,
  • Rosenbuget Spætte,
  • sieppotikka,
  • picot de Lewis,
  • dzięciur różowobrzuchy,
  • sarkansejas dzenis, Lūisa dzenis,
  • Краснолицый меланерпес,
  • ルイスキツツキ,
  • 刘氏啄木鸟,
  • 劉易氏啄木,

Voix chant et cris

Pic de Lewis
adulte

Pendant la saison de nidification, les mâles émettent des séries de 3 à 8 "churr" qui sont remarquables par leur puissance et leur rudesse. Tout le reste de l'année, on peut entendre des bavardages qui sont délivrés en longues séries descendantes dans toutes sortes de circonstances. En cas d'alarme, les mâles produisent des "yick" simples. Dans les mêmes circonstances, les femelles lancent des "yick-ick". Quand ils sont approchés par les parents, les oisillons émettent des petits cris de sollicitation. Le tambourinage est rare et restreint uniquement à la période nuptiale.

Habitat

Pendant la période de nidification, le pic de Lewis fréquente toutes sortes d'habitats ouverts. Pour que la reproduction se déroule dans les meilleures circonstances, trois conditions sont absolument nécessaires : les sites doivent posséder quelques arbres morts pour le creusement des nids, les perchoirs doivent être assez nombreux et les ressources en nourriture doivent être abondantes. Les forêts de pins, notamment celles qui sont pourvues de pins Ponderosa constituent indiscutablement l'habitat naturel le plus fréquenté. Viennent ensuite, les forêts exploitées ou ayant subi des incendies, les galeries d'arbres le long des cours d'eau. Certains couples nichent également dans les vergers.
Dans les zones de contact entre les deux espèces, le Pic à tête rouge (Melanerpes erythrocephalus) est prédominant dans les boisements riverains et dans les clairières tandis que le pic de Lewis a tendance à séjourner dans les terres cultivées et sur les lisières. En hiver, la quête de nourriture constitue le critère le plus important pour la recherche de l'habitat. On retrouve donc le pic de Lewis dans des boisements de chênes ou dans des vergers qui se livrent à l'exploitation intensive d'amandes et de noix. Pendant la période hivernale, le pic de Lewis vit du niveau de la mer jusqu'à environ 2000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Dans la famille des picidés, c'est surement le meilleur spécialiste de la chasse aux insectes. Il passe de longs moments sur un perchoir, scrutant les alentours pour repérer une proie. Les insectes sont approchés à la manière d'un corbeau mais de longues et savantes manœuvres sont encore nécessaires pour aboutir à la capture finale. Le retour au perchoir s'effectue généralement d'un vol plané. Le pic de Lewis capture également ses proies à terre et dans les petits buissons où il fait preuve d'une grande dextérité quand il se déplace sur les branches extérieures. Il utilise d'autres techniques, glane, sonde, donne de petits coups de bec sur les morceaux d'écorce et se fie surtout à ses qualités visuelles pour parvenir à ses fins. A partir de l'automne, interviennent des modifications importantes dans son alimentation. Des glands et des noix sont alors récoltés. Les noix sont tapées sur des enclumes, extraites de leur coquille et stockées dans des crevasses naturelles. Si elles sont surabondantes, les fourmis charpentières sont également entreposées dans des fissures. Il n'y a pas véritablement de territoire, mais les caches individuelles sont assez vigoureusement défendues, notamment contre le Pic glandivore qui est le principal compétiteur.

Lorsqu'ils se disputent ou lorsqu'ils paradent, les mâles utilisent deux sortes de rituels : dans la parade dite "des ailes écartées", l'oiseau est perché sur une branche horizontale, baisse la tête, déploie les ailes et ébouriffe les plumes argentées de sa gorge et de sa poitrine. Dans la parade dite "du vol circulaire", le mâle vole autour de l'arbre qui contient le nid, en planant les ailes grandes ouvertes. Il se pose près de l'entrée où il émet un "churr" qui se veut convaincant. Dans les 2 parades, les plumes roses des flancs et du ventre sont mises en évidence.

Les pics sont monogames et forment des couples pour la vie. Les jeunes et les adultes restent ensemble au sein des bandes migratrices qui se dirigent vers le sud. Quand elles arrivent sur les lieux d'hivernage, les bandes se dispersent. Chaque individu essaie alors de constituer des réserves de nourriture qu'il défend.

Alimentation mode et régime

Le menu est variable selon les saisons. Au printemps et en été, le pic de Lewis se nourrit d'insectes, de fruits et de baies. Pendant la période hivernale, il consomme principalement des glands et des noix qu'il puise dans les stocks qu'il a constitué en automne. Si les ressources naturelles sont abondantes ou si les récoltes d'amandes sont bien fournies et uniquement dans ces cas là, le pic de Lewis décide de ne pas entreposer de réserves. Les jeunes oisillons sont nourris presque exclusivement d'insectes et de baies. Les aliments d'origine organique comprennent toutes sortes d'insectes tels que les les sauterelles, les criquets, les fourmis, les coléoptères et les éphémères. De nombreuses variétés de baies sauvages et de cerises viennent compléter le régime.

Reproduction nidification

La période des nids bat son plein du mois de mai au mois de juillet, mais les limites extrêmes de la période de reproduction vont d'avril à septembre. Les populations qui nichent au sud ou à des altitudes modestes déposent leurs oeufs en moyenne trois semaines plus tard que celles qui nichent au nord ou sur les versants des montagnes. On trouve les nids à une hauteur qui varie d'un mètre cinquante à cinq mètres dans des sycomores, des conifères, des chênes, d'autres arbres et même des poteaux électriques. Près de 75% d'entre eux sont installés dans des souches mortes. La profondeur de la cavité est de 25 à 75 cm alors que le diamètre de l'entrée mesure entre 5 et 7,5 cm. Contrairement à la plupart des autres pics, le pic de Lewis creuse rarement une cavité entièrement nouvelle. Il préfère utiliser le nid des années précédentes qu'il réaménage pendant plusieurs saisons consécutives. Si pour une raison particulière, il est obligé de changer de site, il choisit alors une cavité naturelle ou un ancien nid abandonné de pic qu'il adapte à ses besoins. Le mâle monte la garde dans le voisinage immédiat du nid et déploie toute son énergie pour chasser les intrus.

La ponte comprend en moyenne 6 ou 7 oeufs qui sont couvés pendant 14 jours. Les jeunes pics restent au nid pendant 4 à 5 semaines. Les deux parents semblent fournir les mêmes efforts et contribuent également en ce qui concerne l'alimentation et l'éducation des jeunes. Toutefois, le mâle reste au nid pendant toute la nuit et semble chargé du nettoyage de la cavité. Après que les petits se soient envolés, chaque parent prend en charge une partie de la famille. Les deux groupes restent à proximité du nid pendant environ 10 jours.

Distribution

En dépit de sa vaste aire de distribution, le pic de Lewis est une espèce monotypique (pas de sous-espèces). Cet oiseau est endémique de l'ouest de l'Amérique du Nord. Son territoire s'étend du littoral de la Colombie Britannique jusqu'en Arizona et au Nouveau-Mexique . En direction de l'est, il va jusqu'au Dakota du Sud, jusqu'au Wyoming et au Colorado.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les pics de Lewis ont un vaste territoire et des effectifs importants. Autant dire qu'ils sont classés comme ne posant pas de problèmes particuliers. Bien qu'étant parfois considérés comme de véritables pestes pour les cultures, ils sont protégés par l'U.S. Migratory Act.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pic de LewisFiche créée le 09/05/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net