Pic de Temminck

Yungipicus temminckii - Sulawesi Pygmy Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Yungipicus

  • Espèce
    :

    temminckii

Descripteur

Malherbe, 1849

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Le Pic de Temminck, appelé aussi Pic de Sulawesi, a un bec fin mais sensiblement élargi au niveau des narines. Cet oiseau est facilement identifiable grâce à sa queue très brève et à sa taille qui est la seule aussi réduite dans l'île de Sulawesi. Le mâle se distingue de sa partenaire par une petite tache rouge sur la nuque et les côtés du cou.
Chez les mâles adultes, le bas du cou est chamois-brun, les lores, le dessus de la tête et l'avant de la calotte sont brun foncé, avec du gris à la base en plumage usé. L'arrière de la nuque est brun, contrastant avec l'étroit sourcil blanc. Celui-ci va de l'œil jusqu'à l'arrière de la nuque. Les couvertures auriculaires sont brun foncé avec des stries grises lorsque le plumage est usé. L'avant des lores, la moustache et les joues sont blancs, cette couleur se développant jusqu'aux côtés du cou, à l'arrière des oreillons et également au devant du cou. Le menton et la gorge sont gris. La partie basse du cou, le manteau, les scapulaires et le dos sont brun-olive avec parfois une légère nuance de vert. Tous sont barrés de brun pâle ou de blanc. Le croupion est blanc, avec des barres brunes. Les sus-caudales sont barrées de brun et de blanc. Les couvertures sus-alaires et les tertiaires sont brun foncé avec parfois un soupçon d'olive. Les primaires et les secondaires sont brun encore plus foncé et elles ont des barres blanches. Le dessus de la queue est brun avec des barres chamoisées de plus ou moins grande largeur.
À partir de la poitrine, les parties inférieures varient du chamois-olive clair au gris jaunâtre avec des barre brunes ou olive bien perceptibles. Le dessous des ailes est barré de blanc et de brun. Le dessous de la queue est semblable au dessus, avec un lavis jaunâtre qui vient l'éclaircir légèrement.
Les juvéniles ont semblables aux adultes, mais les barres du dessus et les stries du dessous sont moins proéminentes.
Chez le Pic de Temminck, le bec est noir, les pattes sont vert-olive. Les yeux évoluent du rouge au brun pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sulawesi Pygmy Woodpecker,
  • Pico de Célebes,
  • Temminckspecht,
  • Temmincks Specht,
  • Picchio di Sulawesi,
  • Sulawesispett,
  • Sulawesispett,
  • ďateľ celebeský,
  • strakapoud Temminckův,
  • Sulawesiflagspætte,
  • celebesinpikkutikka,
  • picot garser de Sulawesi,
  • dzięcioł smugowany,
  • Сулавесийский дятел,
  • Caladi sulawesi,
  • セレベスコゲラ,
  • 坦氏啄木鸟,
  • 蘇拉威西啄木,

Voix chant et cris

Le champ principal est un "tirv-tirv" rude. On peut aussi entendre couramment des "geegeegeegeegeegee" ténus et rapides. Le tambourinage se compose de roulements puissants pendant la saison de nidification.

Habitat

Le Pic de Temminck habite les zones boisées, les forêts, les endroits plantés d'arbres sur les rives des cours d'eau. Dans les plaines cultivées, il fréquente les orangers et les plantations de café, les grands arbres alignés le long des routes.
Il ne dédaigne pas les jardins, il vit également sur les collines qui ont subi un sévère déboisement, dans les forêts primaires de montagnes jusqu'à une altitude de 2 300 mètres.
Malgré quelques petites différences dans les populations, celles du sud et des montagnes ont une taille supérieure à celles du nord et des plaines. Cette faible distinction n'est pas suffisante pour donner des arguments incontestables aux observateurs qui souhaitent l'établissement de nouvelles sous-espèces.
Le Pic de Temminck conserve donc son statut de monotypique et cette situation taxonomique n'est pas prête d'être modifiée.

Comportement traits de caractère

On ne connaît presque rien sur les habitudes et les mœurs de ce petit oiseau. Toutefois, on suppose qu'elles ne sont guère différentes des autres espèces qui composent le genre Yungipicus : Pic des Philippines (Y. maculatus), Pic à coiffe grise (Y. canicapillus) (Bornéo, Chine et Indochine), Pic Kizuki (Y. kizuki) (Japon) et Pic à calotte brune (Y. nanus).
Les pics de Temminck passent la majorité de leur temps à une grande hauteur dans la canopée. Ils y chantent de façon irrégulière.

Alimentationmode et régime

Les détails du régime alimentaire ne sont pas très connus. On suppose qu'il est assez semblable à celui du Pic des Philippines (Y. maculatus). Les Pics de Temminck recherchent leur nourriture très haut dans les branches.

Reproduction nidification

Le tambourinage et les accouplements ont lieu au mois d'août. Les jeunes à l'envol peuvent-être observés en novembre. Ces oiseaux se reproduisent également au début de l'année. Le nid est creusé dans un arbre mort.
Le couple choisit en général un arbre mort dont la majorité est pourrie et dont le bois est facilement creusable. Ce sont surtout des Pithécolobium qui appartiennent à la même famille que les mimosas. Ils prennent aussi des manguiers et le même type d'arbres.
On ne possède pas d'autre renseignements (notamment la durée d'incubation et le nombre des œufs par couvée).

Distribution

Cet oiseau est endémique des Célèbes, mais on le trouve aussi dans l'île Butung et dans les îles Trogian.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Pics de Temminck ne sont pas globalement menacés. Ils ne sont pas rares sur l'ensemble de leur aire. Comme ils semblent adaptables à de nombreuses sortes d'habitats, on les aperçoit en assez grand nombre dans les réserves et les parcs naturels où ils trouvent toutes les conditions à leur maintien et leur développement.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pic de TemminckFiche créée le 18/03/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-04-07 10:40:14 © 1996-2019 Oiseaux.net