Plongeon imbrin

Gavia immer - Great Northern Loon

Systématique
  • Ordre
    :

    Gaviiformes

  • Famille
    :

    Gaviidés

  • Genre
    :

    Gavia

  • Espèce
    :

    immer

Descripteur

(Brünnich, 1764)

Biométrie
  • Taille
    : 91 cm
  • Envergure
    : 127 à 147 cm.
  • Poids
    : 3700 à 4480 g
Longévité

8 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Des trois plongeons européens, le plongeon imbrin est le plus grand et le plus rare. Difficilement identifiable, il peut être confondu avec le Plongeon arctique. De grande taille, son corps est effilé et son plumage noirâtre nuancé de blanc. Le ventre, le collier ainsi que la tête sont noirs avec des reflets verts. Grosse tête et fort bec noir en poignard relevé obliquement. En été, croissant blanc rayé verticalement de noir de chaque côté du cou. En hiver, parties supérieures foncées et gorge claire. Pattes noires et gris clair. Iris rouge vineux.
Autrefois sa peau servait pour la confection des habits au Groenland.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Great Northern Loon,
  • Colimbo Grande,
  • Mobelha-grande,
  • Eistaucher,
  • Jeges búvár,
  • Черноклювая гагара,
  • 普通潜鸟,
  • IJsduiker,
  • Strolaga maggiore,
  • Svartnäbbad islom,
  • Islom,
  • (nur) lodowiec,
  • potáplica veľká,
  • potáplice lední,
  • Islom,
  • amerikanjääkuikka,
  • ,
  • ハシグロアビ,

Voix chant et cris

Silencieux en hiver, il est plutôt bruyant en période nuptiale où retentissent ricanements chevrotants et plaintes répétées des plus primitifs qu'il soit. Au vol, bref couc aboyé.

Habitat

Le plongeon imbrin se tient le plus souvent dans les eaux côtières, parfois sur les rivières et les estuaires soumis à la marée. Espèce très courante dans les mers arctiques et notamment en Norvège et en Suède.

Comportement traits de caractère

Plongeon imbrin
adulte nuptial

L'attitude rappelle celle du cormoran. Il est capable de rester sous l'eau durant 3 minutes, bien que ses plongées n'excèdent pas 40 à 60 secondes à environ 12 mètres de profondeur. En cas de fuite, des records de 10 minutes sous l'eau ont été enregistrés.
Le vol : Son poids l'oblige à prendre un élan laborieux pour décoller de l'eau. Une fois décollé, il peut cependant atteindre la vitesse de 40 km/h. Vole le cou légèrement tendu vers le bas.

Alimentation mode et régime

Se nourrit essentiellement de poissons pouvant atteindre 28 cm de long. Morue, hareng, merlan, grondin, aiglefin... en espèces marines et perche, anguille, gardon, poisson-chat... en eau douce. Son régime peut également se composer de petits mollusques, de crustacés ainsi que de petits céphalopodes et d'annélides. Les végétaux aquatiques font également partie de son régime alimentaire.

Reproduction nidification

Il niche généralement sur les rives non boisées des lacs nordiques (profonds et poissonneux). Le nid se réduisant à un creux gratté dans le sol à proximité de l'eau. Il peut être constitué avec des matériaux trouvés aux environs. Pendant la nidification les couples se séparent d'une distance de 400 à 500 mètres minimum. La femelle pond entre mai et juin 2 oeufs d'un brun-olive légèrement taché de noir. L'incubation durera entre 26 et 31 jours.
La femelle transportera les jeunes sous ses scapulaires pendant plusieurs semaines. Ces derniers commencent à plonger après 2 jours et sont capables atteindre 3 mètres de profondeur au bout d'une semaine.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le problème le plus grave pour l'espèce est la pollution des eaux due principalement au pétrole répandu dans la mer.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin © 1996-2017 Oiseaux.net