Ptilogon à longue queue

Ptiliogonys caudatus - Long-tailed Silky-flycatcher

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Ptiliogonatidés

  • Genre
    :

    Ptiliogonys

  • Espèce
    :

    caudatus

Descripteur

Cabanis, 1861

Biométrie
  • Taille
    : 20 à 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 37 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet oiseau très longiligne a une crête proéminente et une longue queue, sa paire centrale de rectrices dépassant du reste et formant deux petits filets. Chez le mâle, le front et le capuchon sont gris, le reste de la tête, la huppe et le cou présentent une couleur jaune-vert-olive. La gorge est nuancée de gris. Le dos, le croupion, les sus-caudales et les couvertures alaires forment un ensemble gris bleuâtre. Les rémiges et la queue sont noires. Les vexilles intérieures de la queue, excepté celles des rectrices centrales ont une importante tache blanche sur la partie médiane.
La poitrine et le haut du ventre affichent un gris légèrement plus pâle que celui du dessus. Les côtés de la poitrine, les flancs et le bas du ventre sont jaune-vert-olive contrastant avec le jaune éclatant des sous-caudales. Les iris sont sombres, entourés par un anneau orbital jaune. Le bec et les pattes sont noires.
La femelle est plus terne que le mâle, avec la tête, le cou et la huppe d'un jaune-vert-olive plus clair. Chez cette dernière, le dos, le croupion, les sus-caudales, les couvertures alaires, la poitrine et le haut du ventre sont gris olivâtre au lieu de gris bleuâtre comme chez son partenaire. Les flancs sont jaune verdâtre plus fade, le bas du ventre est jaune blanchâtre, les sous-caudales sont jaunâtres plus terne. La queue est plus brève. Les juvéniles ont un bec et des pattes brun grisâtre clair, leur anneau orbital est blanc et leurs couvertures alaires sont d'un brun plus foncé. Leurs parties inférieures sont plus pâles, leurs sous-caudales jaune pâle ont des bases grisâtres.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Long-tailed Silky-flycatcher,
  • Capulinero Colilargo,
  • Langschwanz-Seidenschnäpper,
  • hosszúfarkú selymesmadár,
  • Langstaartzijdevliegenvanger,
  • Pigliamosche di seta codalunga,
  • Långstjärtad silkesflugsnappare,
  • Gulhodesilkefugl,
  • hodvábnik dlhochvostý,
  • palmovník dlouhoocasý,
  • Langhalet Silkemonark,
  • isosilkkitilhi,
  • sedoset cuallarg,
  • jedwabniczka długosterna,
  • Длиннохвостый шёлковый свиристель,
  • オナガレンジャクモドキ,
  • 长尾丝鹟,
  • 長尾絲鶲,

Voix chant et cris

Ptilogon à longue queue
adulte

Les cris sont des "chechip chechip" rudes et secs qui rappellent un peu le bruit de cailloux dans une boite quand ils sont émis par une bande. En vol, les ptilogons produissent un "che-e-e-e-e-e" crépitant ou des bruits de cloches qui tintent. Lorsqu'ils sont menacés au nid, ils imitent parfois les cris d'autres espèces en particulier celui du Merle de montagne (Turdus plebejus). Le chant est composé de notes basses et chuintantes qui alternent avec des "chechip" plus puissants.

Habitat

Les ptilogons à longue queue fréquentent les habitats ouverts de montagne tels que les forêts secondaires et les pâtures parsemées d'arbres surtout quand elle sont bordées de ravins boisés. Ces passereaux de moyenne taille vivent habituellement à des altitudes qui varient de 1 800 à 3 000 mètres.

Comportement traits de caractère

Les ptilogons recherchent leur nourriture dans les arbres, ils picorent les baies quand ils sont perchés et ils les avalent toutes entières. Ils capturent les insectes dans les airs après une longue poursuite et une période d'affût sur un perchoir. Quand ils collectent de la nourriture pour les oisillons, ces oiseaux spiralent et tourbillonnent dans les airs pour capturer des insectes avant de rejoindre le nid. Les ptilogons à longue queue sont sédentaires. En dehors de la saison de reproduction, ils errent en bandes éparses à des latitudes inférieures.

Alimentation mode et régime

Le ptilogons à longue queue se nourrissent d'insectes et de petits fruits. La partie végétale du menu comprend des baies de cotelets (Citharexylum), des lilacs fuchsia et du gui (Eurya theoides). Les insectes et les baies forment la pitance des oisillons.

Reproduction nidification

Ptilogon à longue queue
adulte

Les ptilogons à longue queue sont des oiseaux monogames. Leur saison de nidification se déroule généralement du mois d'avril au mois de juin. Ces passereaux nichent en couples isolés ou en colonies lâches qui regroupent 2 à 5 couples défendant un territoire qui est placé directement autour du nid.
Le mâle commence la construction du nid, mais plus tard la femelle contribue aussi à son élaboration. Elle est alors nourrie par son partenaire qui pourvoit à la totalité de son alimentation. Le nid a la forme d'une coupe volumineuse et ouverte, il est construit principalement avec du lichen gris du genre Usnea et il est bordé par de la soie de chenille ou par des toiles d'araignée. L'intérieur de la coupe n'est pas garni de végétaux, il est rude et lisse et on pense qu'il est enduit d'une couche de plâtre. Le diamètre extérieur du nid mesure en moyenne 12 cm, sa hauteur est de 6 cm. Il est placé entre 2 et 18 mètres au-dessus du sol sur la fourche ou sur la branche horizontale et épaisse d'un arbre. Parfois, il est situé dans un endroit bien exposé.
La ponte comprend 2 œufs qui sont couvés par la femelle. Pendant l'incubation qui dure 16 ou 17 jours, elle est alimentée par le mâle qui est toujours vigilant à proximité.
Les oisillons sont réchauffés par la femelle mais nourris par les 2 parents qui leur fournissent des insectes pendant un premier temps puis de plus en plus de fruits au fur et à mesure qu'ils grandissent. Les jeunes quittent le nid 24 ou 25 jours après l'éclosion mais il peuvent y revenir pendant 1 ou 2 jours.
Le succès des nichées semble assez limité et est estimé environ à 27%. Le Geai enfumé (Cyanocorax morio) constitue un des prédateurs les plus réguliers.

Distribution

Les ptilogons à longue queue sont originaire du sud de l'Amérique Centrale. Leur aire de distribution couvre le Costa Rica et l'ouest du Panama. Dans ce dernier pays, la limite est de leur territoire se situe au niveau du Veraguas et ne va même pas jusqu'à la zone du canal. Cette espèce est monotypique. Elle forme une superespèce avec le ptilogon cendré.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbbook de oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle a une aire de distribution très restreinte dans les montagnes du Costa Rica et du Panama et inférieure à 10 000 kilomètres carrés. Malgré cela, elle est considérée comme commune dans les habitats appropriés et elle ne court pratiquement aucun risque dans une grande majorité des régions qu'elle fréquente. Toutefois, les incendies, l'expansion de l'agriculture constituent parfois un danger pour l'habitat. Le ptilogon à longue queue est classé comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Ptilogon à longue queueFiche créée le 21/12/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net