Puffin des Anglais

Puffinus puffinus - Manx Shearwater

Systématique
  • Ordre
    :

    Procellariiformes

  • Famille
    :

    Procellariidés

  • Genre
    :

    Puffinus

  • Espèce
    :

    puffinus

Descripteur

Brünnich, 1764

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : 76 à 89 cm.
  • Poids
    : 350 à 450 g
Longévité

50 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le puffin typique, de taille moyenne, est uniformément noir dessus même s'il peut apparaître brunâtre sous une forte lumière. Contrairement au puffin semblable, le noir de la calotte descend nettement sous l'oeil. Le dessous est blanc avec parfois quelques marques sombres aux aisselles, et à la base du dessous des ailes. Le bec sombre et mince est surmonté d'un petit tube. Les pattes aux terminaisons palmées sont situées très en arrière du corps, ce qui fait de lui un excellent nageur mais qui le handicape considérablement dans sa motricité quand il est sur la terre ferme.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Manx Shearwater,
  • Pardela Pichoneta,
  • Pardela do Atlântico,
  • Atlantiksturmtaucher,
  • atlanti vészmadár,
  • Обыкновенный буревестник,
  • 大西洋鹱,
  • Noordse Pijlstormvogel,
  • Berta di Man,
  • Mindre lira,
  • Havlire,
  • burzyk północny,
  • víchrovník malý,
  • buřňák severní,
  • Almindelig Skråpe,
  • pikkuliitäjä,
  • Swartbekpylstormvoël,
  • マンクスコミズナギドリ,

Voix chant et cris

Habitat

Pendant la saison de reproduction, le puffin des Anglais niche en grandes colonies sur des îles et sur des promontoires isolés des côtes britanniques et irlandaises où est concentrée près de 90% de la population mondiale ainsi qu'au sommet rocheux de certains monts. Le reste de l'année, c'est une espèce pélagique, vivant bien au large. La plupart des oiseaux sont observés au printemps au large du golfe de Gascogne ou le long du littoral de la Manche alors qu'ils regagnent leurs sites de nidification.

Comportement traits de caractère

Les puffins des Anglais fréquentent les immensités océaniques, voyageant des froides eaux subarctiques baignant l'Islande jusqu'aux eaux tropicales de l'Amérique du Sud. On les trouve aussi dans le Pacifique au nord et au sud. En dépit de ces déplacements importants, les puffins ont un sens de l'orientation si développé qu'ils peuvent regagner sans erreur leurs colonies de nidification.
Pour de tels périples, leurs longues ailes étroites permettent un vol presque sans fatigue, les puffins tirant parti des courants aériens créés par les mouvements des vagues. C'est sans doute pour cette raison que l'on voit souvent ces oiseaux évoluer avec aisance au ras de l'eau, apparaissant puis disparaissant entre les vagues.
Le vol : Leur vol est constitué de battements d'ailes rapides entrecoupés de longues glissades. On peut souvent voir les puffins des Anglais réunis en 'radeaux' près des colonies, attendant l'obscurité pour regagner la terre ferme. Cette stratégie à pour but d'échapper à la prédation exercée par le Goéland marin. Cette tactique se révèle, hélas, assez souvent infructueuse dans la zone où cohabitent les deux espèces.

Alimentation mode et régime

Les puffins des Anglais se nourrissent de petits poissons comme les harengs, les sprats et les anchois, ainsi que de seiches et de petits crustacés. La plupart des proies sont capturées à la surface, l'oiseau rasant l'eau qu'il touche parfois de ses pattes. Quelquefois, les puffins plongent depuis les airs et peuvent ainsi nager sous l'eau à la poursuite de poissons. Comme de nombreux bancs de poissons sont migrateurs, les puffins doivent accompagner leurs proies ou parcourir de longues distances vers de nouvelles zones favorables lorsque les ressources locales se tarissent. Pour nourrir les jeunes, les adultes peuvent voler chaque jour sur des centaines de kilomètres entre les colonies et les zones de pêche.

Reproduction nidification

Les puffins des Anglais nichent dans des terriers choisis par le mâle et la femelle. Celle-ci pond un seul oeuf de couleur blanche puis quitte le nid pour s'alimenter pendant que le mâle commence l'incubation, l'assurant plusieurs jours avant d'être relayé. Chaque partenaire couve ainsi durant six jours jusqu'à l'éclosion qui intervient entre 47 et 55 jours après le début de la ponte. Lorsque le poussin a quelques jours, il est laissé seul au terrier dans la journée. Les adultes le rejoignent à la nuit, par sécurité, et le nourrissent en régurgitant des poissons à moitié digérés. Au bout de deux mois, le poussin a été si bien nourri qu'il est plus gros que les adultes. Il est alors livré à lui-même, subsistant sur ses réserves de graisse. Il est enfin prêt à gagner la mer. Trois semaines plus tard, il peut déjà avoir atteint l'Atlantique Sud. A partir de deux ans, les puffins s'en retournent à leur colonie natale. Ils ne nichent cependant pas avant l'âge de cinq ou six ans.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 29/12/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net